CRITIQUE BLU-RAY: JOE KIDD

918YhhIMjWL__AA1500_LE FILM: 6.5/10

Joe Kidd est un ancien aventurier et chasseur de primes impitoyable durant la guerre entre le Mexique et les Etats-Unis. Il est alors engagé par Frank Harlan, un propriétaire terrien bien décidé à retrouver le leader de la révolte des paysans mexicains Louis Chama. Pourtant décidé à rester en dehors de tout ça, Joe Kidd change bientôt d’avis quand Chama lui vole ses chevaux et terrorise ses amis…

Efficace « faiseur » hollywoodien, John Sturges est tout de même à l’origine de grands films comme Règlements de Comptes à Ok Corral, les Sept Mercenaires ou la Grande Evasion. Joe Kidd, réalisé en 1972, à la fin de sa carrière fait partie de ses films mineurs et quand on cite les westerns interprétés par Clint Eastwood, il est de ceux qu’on oublie aisément.

1234786966_joe_kidd_01

La faute en revient à un scénario à la trame assez classique mais qui comporte de nombreux défauts dont un personnage, celui de Joe Kidd justement, tellement mystérieux qu’on ne comprend jamais vraiment quelles sont ses vraies motivations, quel est son passé ni son subit changement de look! Quant au rythme assez lent et linéaire, il s’avère assez surprenant et désarmant tant l’action semble ne jamais démarré.

Toutefois, tout n’est pas à jeter, loin de là! Servi par une superbe photographie de Bruce Surtees (l’Inspecteur Harry, Pale Rider…), Joe Kidd bénéficie de la présence d’Eastwood façon western qui susurre ses répliques sans desserrer les dents, de Robert Duvall et de John Saxon! Cerise sur le gâteau, l’excellent thème composé par Lalo Schifrin!

TECHNIQUE: 8.5/10

Une copie assez emballante malgré quelques menus défauts! Le son HD est une vraie réussite!

BONUS: 0/10

Rien du tout…

VERDICT: 6.5/10

Un western mineur qui ravira les fans d’Eastwood!

Disponible en Blu-ray (14,99 euros) dès le 4 juin chez Universal Pictures

LES SEPT MERCENAIRES (1960)

Carlotta Films

Un village mexicain est pillé et racketté par un gang de bandits menés par le terrible Calvera. Lassés de cette situation, les habitants décident de faire appel à un mercenaire très efficace, Chris Adams. Une fois la mission acceptée, il compose alors son équipe et s’adjoint l’aide de 6 autres gros bras adeptes de la bagarre…

Remake américain du classique japonais de Kurosawa, « les sept samouraïs », c’est John Sturges, à qui l’on doit déjà « règlement de comptes à OK Corral » , qui le réalise en 1960. Il se dote d’un casting d’anthologie: Yul Brynner, Steve MacQueen, Robert Vaughn, Charles Bronson, Horst Bucholz, James Coburn et Brad Dexter dans le rôle des 7 mercenaires et Eli Wallach dans celui du truand Calvera. Classique du western, le film est clairement découpé en trois parties: le recrutement de l’équipe, la préparation de l’affrontement et enfin ce dernier. Là-dessus, Elmer Bernstein, y greffa sa bande originale, l’une des plus célèbres du genre après celles de Morricone. Le film n’a pas pris une ride et trouve même une seconde jeunesse grâce à l’édition Bluray qui vient de paraître chez Fox: une merveille de son et d’image à couper le souffle!

A revoir de toute urgence!!!