Critique: Lion

363964.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Une incroyable histoire vraie : à 5 ans, Saroo se retrouve seul dans un train traversant l’Inde qui l’emmène malgré lui à des milliers de kilomètres de sa famille. Perdu, le petit garçon doit apprendre à survivre seul dans l’immense ville de Calcutta. Après des mois d’errance, il est recueilli dans un orphelinat et adopté par un couple d’Australiens.
25 ans plus tard, Saroo est devenu un véritable Australien, mais il pense toujours à sa famille en Inde.
Armé de quelques rares souvenirs et d’une inébranlable détermination, il commence à parcourir des photos satellites sur Google Earth, dans l’espoir de reconnaître son village.
Mais peut-on imaginer retrouver une simple famille dans un pays d’un milliard d’habitants ?

Comment ne pas être touché par cette histoire incroyable d’un enfant perdu, adopté à l’autre bout du monde, qui, 25 ans après, va tenter de retrouver sa famille biologique? Garth Davis ne se concentre pas sur la recherche, évacuée en trois coups de Google Earth (quelle pub!). Il préfère axer son récit sur la difficulté de se construire, entre deux familles, celle du sang et celle du coeur. Le film n’en rajoute pas trop côté pathos et réserve même quelques jolis moments, assez intimistes, loin du spectaculaire d’un Slumdog Millionaire pourtant brandi en argument publicitaire. Si la première partie avec le jeune interprète de Saroo est émouvante et attendrissante, le film vaut surtout pour la superbe interprétation de Dev Patel! Une jolie histoire dénuée de cynisme, ça fait du bien!

4

Advertisements

Jeu Concours: 2 DVD de « Mademoiselle » à gagner

61l-jdVHg-L._SL1000_.jpg

A l’occasion de la sortie en vidéo de « Mademoiselle » le 22 mars, CINEDINGUE et M6 VIDEO sont heureux de vous offrir 2 DVD. Pour gagner, il suffit de répondre correctement aux questions avant le 5 avril; un tirage au sort désignera les gagnants parmi les bonnes réponses.

Critique Bluray: Inferno

717wGZNfHiL._SL1000_.jpg

Réalisation Ron Howard
Scénario David Koepp
Acteurs principaux
Sociétés de production Imagine Entertainment
Skylark Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre thriller
Durée 121 minutes
Sortie 9 novembre 2016

LE FILM:

2

Robert Langdon se réveille dans un hôpital italien, frappé d’amnésie, et va devoir collaborer avec le docteur Sienna Brooks pour retrouver la mémoire. Tous deux vont sillonner l’Europe dans une course contre la montre pour déjouer un complot à l’échelle mondiale et empêcher le déchaînement de l’Enfer…

Après « Da Vinci Code » et « Anges et Démons », Ron Howard nous sert le troisième volet des aventures mystico-sherlockiennes du scientifique Robert Langdon! Ce dernier se réveille dans un lit d’hôpital italien, amnésique, et cible d’une fausse carabinière! Les deux heures suivantes seront le théâtre d’une immense course poursuite où Langdon devra comprendre pourquoi il est pourchassé et quel péril menace la Terre, résolvant au passage les nombreuses énigmes qui se proposeront à lui. Bizarrement, si le récit va à 100 à l’heure, tout semble tellement précipité et capillo-tracté que l’on sent vite l’ennui! Et tout comme Tom Hanks, le tout s’essouffle assez vite…

TECHNIQUE:

4.5

Splendide à tous les niveaux!

BONUS:

3.5

On trouve ici quelques scènes coupées et un making of très promo décliné en plusieurs modules!

VERDICT:

2

Un jeu de pistes laborieux!

Disponible en DVD (19.99 euros) et bluray (19.99 euros) chez Sony Pictures

 

Critique: The Lost City of Z

490751.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Réalisation James Gray
Scénario James Gray
Sociétés de production MICA Entertainment
MadRiver Pictures
Paramount Pictures
Plan B Entertainment
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre aventure
Durée 140 minutes
Sortie 15 mars 2017

L’histoire vraie de Percival Harrison Fawcett, un des plus grands explorateurs du XXe siècle.
Percy Fawcett est un colonel britannique reconnu et un mari aimant. En 1906, alors qu’il s’apprête à devenir père, la Société géographique royale d’Angleterre lui propose de partir en Amazonie afin de cartographier les frontières entre le Brésil et la Bolivie. Sur place, l’homme se prend de passion pour l’exploration et découvre des traces de ce qu’il pense être une cité perdue très ancienne. De retour en Angleterre, Fawcett n’a de cesse de penser à cette mystérieuse civilisation, tiraillé entre son amour pour sa famille et sa soif d’exploration et de gloire…

Sixième film de James Gray, « The Lost City of Z » est sans doute le film de sa vie tant le projet fut compliqué à mettre sur pieds. L’Histoire de Fawcett l’explorateur pourrait même s’apparenter à la sienne, tentant de réaliser son rêve cinématographique. L’Anglais passa en effet toute sa vie à chercher la Cité perdue de Z, sacrifiant tout, se heurtant aux réticences des hautes autorités ou aux soubresauts de l’Histoire. Si le nouveau film de Gray semble différent sur la forme que les films précédents de son auteur, on s’aperçoit que finalement, il s’inscrit dans la continuité, reprenant une fois de plus le thème de la Famille et de son héritage. Le fils de Fawcett, après s’être opposé à son père, finira par le suivre dans l’accomplissement de ses rêves. Sur la forme, « The Lost City of Z » est sans doute ce que le Cinéma Américain nous a offert de plus beau et grandiose depuis longtemps, quelque part entre Coppola, Herzog et Mallick! Sublime!

5

Critique: L’autre côté de l’espoir

409507.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Titre original Toivon tuolla puolen
Réalisation Aki Kaurismäki
Scénario Aki Kaurismäki
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la Finlande Finlande
Genre comédie dramatique
Durée 98 minutes
Sortie 15 mars 2017

Helsinki. Deux destins qui se croisent. Wikhström, la cinquantaine, décide de changer de vie en quittant sa femme alcoolique et son travail de représentant de commerce pour ouvrir un restaurant. Khaled est quant à lui un jeune réfugié syrien, échoué dans la capitale par accident. Il voit sa demande d’asile rejetée mais décide de rester malgré tout. Un soir, Wikhström le trouve dans la cour de son restaurant. Touché par le jeune homme, il décide de le prendre sous son aile.

Six ans après « le Havre« , le Finlandais Aki Kaurismäki nous offre le second volet d’une trilogie sur les migrants qui ne verra malheureusement pas de troisième volet puisque, alors qu’il recevait l’Ours d’Argent à Berlin, le cinéaste annonçait qu’il arrêtait le Cinéma. L’Autre côté de l’espoir, c’est le destin croisé de deux personnages. D’un côté, Khaled fuit la Syrie et arrive par accident en Finlande, recherchant sa soeur disparue. De l’autre, Wikhström, la cinquantaine, quitte tout pour reprendre un restaurant avec l’argent gagné au poker. Les deux personnages finiront évidemment par se croiser dans une fable comme toujours chez Kaurismäki, empreinte de poésie et de burlesque, pour dédramatiser les situations les plus dures. En effet, on rit beaucoup, notamment quand le néo-restaurateur s’improvise restaurant de sushis pour ses premiers clients: un car de Japonais! Un vrai régal! Aki reviens!!!

4.5

Critique: Chez Nous

341939.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Réalisation Lucas Belvaux
Scénario Lucas Belvaux
Jérôme Leroy
Acteurs principaux
Sociétés de production Synecdoche
Artémis Productions
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau de la Belgique Belgique
Genre Drame
Sortie 22 février 2017

Pauline, infirmière à domicile, entre Lens et Lille, s’occupe seule de ses deux enfants et de son père ancien métallurgiste. Dévouée et généreuse, tous ses patients l’aiment et comptent sur elle.
Profitant de sa popularité, les dirigeants d’un parti extrémiste vont lui proposer d’être leur candidate aux prochaines municipales.

Alors que l’on s’approche des Présidentielles et que l’extrême droite n’a jamais eu autant le vent en poupe, le film de Lucas Belvaux a tout pour déclencher la polémique et ouvrir le débat. Si le film ne fait jamais référence au Front National, la ressemblance du Bloc et de son fonctionnement avec le parti bleu Marine n’a rien de fortuit! Si le neuvième film de Belvaux semble parfois gêné dans les entournures dans sa volonté d’être exhaustif tout en soignant son récit, le message passe et c’est le principal! L’intérêt de celui-ci tient au constat du basculement d’un électorat traditionnellement de gauche vers l’extrême droite. Si la démonstration est parfois un peu appuyée et laborieuse, l’interprétation d’Emilie Dequenne, fille de métallo de gauche devenue porte-drapeau du Bloc, et de Dussolier, impeccable en médecin « caution morale » du Parti, est à saluer! Un film utile!

3.5

Critique Bluray: Valmont

91FXpawOnTL._SL1500_.jpg

Réalisation Miloš Forman
Scénario Miloš Forman
Jean-Claude Carrière
d’après Liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos
Acteurs principaux
Sociétés de production Timothy Burrill Productions Limited
Renn Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de la France France
Genre Drame, historique et romancé
Durée 137 min
Sortie 6 décembre 1989

LE FILM:

4

Rien ne résiste aux entreprises de séduction de la Marquise de Merteuil et du Vicomte de Valmont. Unis par leurs complots et leurs secrets, ils règnent sur les salons et les boudoirs de cette aristocratie qui ignore que sa fin approche. Mais ces virtuoses de l’intrigue amoureuse finiront par s’affronter…

Dans la série des grands duels cinématographiques, « Valmont » est ressorti perdant sur tous les tableaux, critique et public, face aux Liaisons Dangereuses de Stephen Frears. Si l’on peut reprocher au film de Forman d’avoir perdu un peu de la cruauté des jeux de l’Amour que l’on trouve dans l’oeuvre de De Laclos ou dans l’adaptation de Frears, Forman excelle dans sa description de l’époque; on retrouve la patte du père d’Amadeus. La mise en scène classieuse et l’interprétation parfaite font l’intérêt de ce Valmont. Le jeune Colin Firth est exquis et Annette Benning apporte toute sa beauté à Madame de Merteuil.

TECHNIQUE:

4.5

Une copie éblouissante de définition et de couleurs!

BONUS:

3.5

Seul bonus, une longue interview du scénariste Jean-Claude Carrière!

VERDICT:

4

Une adaptation sage mais élégante des Liaisons Dangereuses!

Disponible en combo Bluray/Dvd (19.99 euros) chez PATHE dès le 29 mars