Critique: Titane

RéalisationJulia Ducournau
ScénarioJulia Ducournau
MusiqueJim Williams
Acteurs principauxVincent Lindon
Agathe Rousselle
Sociétés de productionKazak Productions
Frakas Productions
Pays d’origine France
 Belgique
GenreThriller
Drame
Durée108 minutes
Sortie 14 juillet 2021

Après une série de crimes inexpliqués, un père retrouve son fils disparu depuis 10 ans. Titane : Métal hautement résistant à la chaleur et à la corrosion, donnant des alliages très durs.

Cinq ans après la bombe « Grave » qui avait fait sensation dans les festivals du monde entier, Julia Ducourneau revient et fait sensation avec « Titane » et son héroïne tueuse en série. Après un accident de voiture alors qu’elle était enfant, Alexia se retrouve avec une plaque de titane sous le crâne. Danseuse de charme, elle exécute ses conquêtes, masculines ou féminines, toujours plus cruellement. Recherchée par la police, elle décide de changer d’apparence et de se faire passer pour un jeune homme et croisera la route de Vincent (Vincent Lindon), capitaine des pompiers père d’un fils disparu il y a des années. Ce dernier pense qu’elle est ce fils disparu…

Fable fantastique sur la filiation et la recherche d’identité, « Titane » emprunte à droite à gauche, principalement à Cronenberg et son Cinéma organique et pourtant affiche une identité des plus singulières. La mise en scène de Julia Ducourneau impressionne par sa maîtrise, notamment un impressionnant plan séquence dans un salon auto et la comédienne Agathe Rousselle est hallucinante de présence. Si l’on franchit 45 premières minutes parsemées d’ultra-violence, on est en suite porté par ces deux comédiens qui jouent une partition jamais vue et l’impression d’assister à quelque chose de totalement nouveau. Une Palme d’Or drôlement culottée!

Critique: Les 2 Alfred

RéalisationBruno Podalydès
ScénarioBruno Podalydès
Acteurs principauxSandrine Kiberlain<
>Denis Podalydès<
>Bruno Podalydès<
Yann Frisch
Sociétés de productionWhy Not Productions
Arte
Canal+
Pays d’origine France
Genrecomédie
Durée92 minutes
Sortie16 juin 2021

Alexandre, chômeur déclassé, a deux mois pour prouver à sa femme qu’il peut s’occuper de ses deux jeunes enfants et être autonome financièrement. Problème: The Box, la start-up très friendly qui veut l’embaucher à l’essai a pour dogme : « Pas d’enfant! », et Séverine, sa future supérieure, est une « tueuse » au caractère éruptif. Pour obtenir ce poste, Alexandre doit donc mentir… La rencontre avec Arcimboldo, « entrepreneur de lui-même » et roi des petits boulots sur applis, aidera-t-elle cet homme vaillant et déboussolé à surmonter tous ces défis?

Quelques mois après le film de Kervern et Delépine, « Effacer l’historique« , La Comédie française nous offre une nouvelle variation sur les dérives de notre société avec ce neuvième long métrage de Bruno Podalydès, « les 2 Alfred ». Juste après la parenthèse « Bécassine », Podalydès met en scène son frère Denis dans le rôle d’un chômeur qui parvient à se faire embaucher dans une start-up dont le credo « no child » est que chaque employé doit ne pas avoir d’enfants. Il va devoir, à l’image de l’ensemble du personnel, mentir sur sa vie de famille et se faire aider par Arcimboldo. Ce dernier récupère des drones laissés par les utilisateurs à l’image des trottinettes électriques et fait également office de manifestant pour les personnes qui n’ont pas le temps de défiler! Dans un style moins rock n’roll que les Grolandais, Podalydès égratigne notre Société moderne avec une inventivité et une fantaisie inépuisables. Le duo des frères Podalydès est merveilleusement épaulé par une Sandrine Kiberlain toujours parfaite dans la comédie, notamment dans une scène culte avec sa voiture à reconnaissance faciale! Un grand bol d’air frais en matière de comédie!