Oscars 2017: Le Palmarès

oscars-2017-moonlight-meilleur-film-chazelle-meilleur-realisateur-et-toute-la-liste-des-vainqueursm425125

Les Oscars ont donc rendu leur verdict après une soirée presque décevante en regard de nos César. Pourtant quand Justin Timberlake a fait danser tout le gratin hollywoodien, on pouvait penser que la soirée serait brûlante! On retiendra de cette soirée que Lalaland a fait le boulot avec 6 récompenses, quand même bien loin de 14 nominations du film, Moonlight et Manchester by the sea ont tiré leur épingle du jeu. Le palmarès a sans doute été politiquement orienté à la suite de la polémique de l’an dernier concernant la représentation de la communauté noire et bien sûr de l’élection de Trump. Dans les anecdotes, on retiendra que Nicole Kidman applaudit les mains bien à plat comme si elle ne pouvait pas les plier, l’apparition émouvante d’un Michael J.Fox bien diminué par la maladie et bien sûr l’énorme raté qui désigna par erreur Lalaland meilleur film!

Meilleur film : Moonlight de Barry Jenkins

Premier contact de Denis Villeneuve
Fences de Denzel Washington
Tu ne tueras point de Mel Gibson
Comancheria de David Mackenzie
Les Figures de l’ombre de Theodore Melfi
La La Land de Damien Chazelle
Lion de Garth Davis
Manchester by the Sea de Kenneth Lonergan
Moonlight de Barry Jenkins

Si Moonlight est un très bon film, sa récompense au détriment de Lalaland résonne plus comme un message d’ouverture adressé à Donald Trump et une réponse à la polémique de l’an dernier concernant la représentation des Noirs à Hollywood. On retiendra que Warren Beatty a annoncé Lalaland gagnant jusqu’à ce qu’une fois l’équipe sur scène, on s’aperçoive que ce n’était pas la bonne enveloppe et que le vrai gagnant était Moonlight!

Meilleur réalisateur : Damien Chazelle pour La La Land

Denis Villeneuve pour Premier contact
Mel Gibson pour Tu ne tueras point
Damien Chazelle pour La La Land
Kenneth Lonergan pour Manchester by the Sea
Barry Jenkins pour Moonlight

Amplement mérité pour le plus jeune gagnant de la catégorie dans l’Histoire des Oscars même si la concurrence était rude!

Meilleur acteur : Casey Affleck pour Manchester by the Sea

Casey Affleck pour Manchester by the Sea
Denzel Washington pour Fences
Ryan Gosling pour La La Land
Viggo Mortensen pour Captain Fantastic
Andrew Garfield pour Tu ne tueras point

Récompense incontestable pour la performance inoubliable de Casey Affleck.

Meilleur actrice : Emma Stone pour La La Land

Isabelle Huppert pour Elle
Ruth Negga pour Loving
Natalie Portman pour Jackie
Emma Stone pour La La Land
Meryl Streep pour Florence Foster Jenkins

La Française Isabelle Huppert n’aura pas fait le doublé César/Oscar et Natalie Portman n’aura pas résisté à l’ouragan Emma Stone! On ne peut qu’être ravi de ce sacre!

Meilleur acteur dans un second rôle : Mahershala Ali pour Moonlight

Jeff Bridges pour Comancheria
Mahershala Ali pour Moonlight
Dev Patel pour Lion
Michael Shannon pour Nocturnal Animals
Lucas Hedges pour Manchester by the Sea

Si objectivement la performance de Jeff bridges était supérieure à celle de Mahershala Ali, il semble là aussi que le mérite ne soit pas le seul critère. Le comédien est toutefois impeccable dans ce rôle de père spirituel du héros de Moonlight.

Meilleur actrice dans un second rôle : Viola Davis pour Fences

Viola Davis pour Fences
Naomie Harris pour Moonlight
Nicole Kidman pour Lion
Octavia Spencer pour Les Figures de l’ombre
Michelle Williams pour Manchester by the Sea

La compétition était assez équilibrée dans cette catégorie et c’est Viola Davis qui est récompensée pour son rôle dans le film de Denzel Washington que je n’ai pas vu.

Meilleur long-métrage d’animation : Zootopie de Byron Howard, Rich Moore et Jared Bush

Kubo et l’armure magique de Travis Knight
Vaiana, la légende du bout du monde de John Musker et Ron Clements
Ma vie de courgette de Claude Barras
La Tortue rouge de Michael Dudok de Wit
Zootopie de Byron Howard, Rich Moore et Jared Bush

Disney continue encore à écraser cette catégorie alors qu’il avait cette année une concurrence supérieure avec Kubo, ma vie de Courgette et la Tortue rouge!

Meilleure photographie : Linus Sandgren pour La La Land

Premier contact
La La Land
Lion
Moonlight
Silence

Amplement mérité!

Meilleure création de costumes : Colleen Atwood pour Les Animaux fantastiques

Alliés
Les Animaux fantastiques
Florence Foster Jenkins
Jackie
La La Land

Une surprise!

Meilleur long-métrage documentaire : O.J.: Made in America d’Ezra Edelman

Fuocoammare, par-delà Lampedusa de Gianfranco Rosi
Je ne suis pas votre nègre de Raoul Peck
Life, Animated de Roger Ross Williams
O.J.: Made in America d’Ezra Edelman
Le 13e d’Ava DuVernay

Meilleur court-métrage documentaire : The White Helmets d’Orlando von Einsiedel and Joanna Natasegara

Extremis
4.1 Miles
Joe’s Violin
Watani: My Homeland
The White Helmets

Meilleur montage : John Gilbert pour Tu ne tueras point

Premier contact
Tu ne tueras point
Comancheria
La La Land
Moonlight

Une bonne chose que l’excellent Tu ne tueras point soit récompensé.

Meilleur film en langue étrangère : Le client d’Asghar Farhadi

Les Oubliés de Martin Zandvliet
Mr.Ove de Hannes Holm
Le client d’Asghar Farhadi
Tanna de Bentley Dean et Martin Butler
Toni Erdmann de Maren Ade

Si le Muslimban de Trump a joué sur le résultat, on ne peut qu’être ravi que « Toni Erdmann », film le plus surcoté de l’année, lui laisse le trophée!

Meilleurs maquillages et coiffures : Alessandro Bertolazzi, Giorgio Gregorini et Christopher Nelson pour Suicide Squad

Mr.Ove
Star Trek Beyond
Suicide Squad

Suicide Squad était le grand favori et c’était bien le seul espoir de ce navet de décrocher une statuette!

Meilleure chanson originale : City Of Stars dans La La Land

Audition dans La La Land
Can’t Stop The Feeling dans Trolls
City Of Stars dans La La Land
The Empty Chair dans Jim: The James Foley Story
How Far I’ll Go dans Vaiana, la légend du bout du monde

Evidemment!

Meilleure musique : Justin Hurwitz pour La La Land

Jackie
La La Land
Lion
Moonlight
Passengers

Of course!

Meilleurs décors : David Wasco et Sandy Reynolds-Wasco pour La La Land

Premier contact
Les Animaux fantastiques
Hail, Caesar!
La La Land
Passengers

Inévitable!

Meilleur court-métrage d’animation : Piper d’Alan Barillaro and Marc Sondheimer

Blind Vaysha
Borrowed Time
Pear Cider et Cigarettes
Pearl
Piper

Meilleur court-métrage de fiction : Sing de Kristof Deák et Anna Udvardy

Ennemis Intérieurs
La Femme et le TGV
Silent Nights
Sing
Timecode

Meilleur montage du son : Sylvain Bellemare pour Premier contact

Premier contact
Deepwater
Tu ne tueras point
La La Land
Sully

Mérité avec un vrai beau travail sur le son pour le film de Denis Villeneuve.

Meilleur mixage du son : Kevin O’Connell, Andy Wright, Robert Mackenzie et Peter Grace pour Tu ne tueras point

Premier contact
Tu ne tueras point
La La Land
Rogue One : A Star Wars Story
13 Hours

Normal!

Meilleurs effets visuels : Robert Legato, Adam Valdez, Andrew R. Jones et Dan Lemmon pour Le Livre de la jungle

Rogue One : A Star Wars Story
Le Livre de la jungle
Doctor Strange
Les Animaux fantastiques
Premier contact
Le Bon Gros Géant
Kubo et l’armure magique
Quelques minutes après minuit

Normal pour un film qui repose entièrement sur le numérique!

Meilleur scénario / adaptation : Barry Jenkins et Tarell Alvin McCraney pour Moonlight

Moonlight
Lion
Tu ne tueras point
Premier contact
Fences
Les Figures de l’ombre

Mérité!

Meilleur scénario original : Kenneth Lonergan pour Manchester by the Sea

La La Land
The Lobster
Manchester by the Sea
20th Century Women
Comancheria

Mérité également même si ma concurrence était rude!

Publicités

César 2017 : le Palmarès

7787413921_jean-paul-belmondo-bien-entoure-sur-la-scene-des-cesar-en-2017.jpg

On retiendra de cette soirée que Jérôme Commandeur s’en est plutôt bien sorti en maître de cérémonie, on se souviendra de sa version de Lalaland en duo avec Marthe Villalonga, de la présence de George Clooney, du très émouvant hommage à Jean-Paul Belmondo, du discours très politique de François Ruffin (réalisateur de « Merci Patron ») et de celui d’Isabelle Huppert, très peu modeste ou encore de l’émotion des espoirs Oulaya Amamra et Niels Schneider.

>> Meilleur film : Elle de Paul Verhoeven

Étaient aussi nommés : Divines de Houda Benyamina, Frantz de François Ozon, Les innocentes d’Anne Fontaine, Ma loute de Bruno Dumont, Mal de pierres de Nicole Garcia, Victoria de Justine Triet

Si à mon sens, la récompense aurait dû aller à Frantz, plus grand film français de l’année, le résultat sacre le favori.

>> Meilleur réalisateur : Xavier Dolan pour Juste la fin du monde

Étaient aussi nommés : Houda Benyamina pour Divines, Paul Verhoeven pour Elle, Anne Fontaine pour Les innocentes, Bruno Dumont pour Ma Loute, Nicole Garcia pour Mal de pierres, François Ozon pour Frantz

Si Xavier Dolan est récompensé ici, c’est certainement parce que le film « Elle » a été sacré meilleur film et que le nouveau règlement ne permettait pas le doublé. Mon choix se serait toutefois porté sur François Ozon, certainement le plus grand cinéaste français aujourd’hui, injustement snobé chaque fois!

>> Meilleure actrice : Isabelle Huppert dans Elle

Étaient aussi nommées : Judith Chemla dans Une vie, Marion Cotillard dans Mal de pierres, Virginie Efira dans Victoria, Marina Foïs dans Irréprochable, Sidse Babett Knudsen dans La fille de Brest, Soko dans La danseuse

Isabelle Huppert était la favorite même si la performance de Marion Cotillard dans « Mal de Pierres » est totalement sous-estimée. Le discours de la gagnante était loin d’être un exemple d’humilité.

>> Meilleur acteur : Gaspard Ulliel dans Juste la fin du monde

Étaient aussi nommés : François Cluzet dans Médecin de campagne, Pierre Deladonchamps dans Le fils de Jean, Nicolas Duvauchelle dans Je ne suis pas un salaud, Fabrice Luchini dans Ma loute, Pierre Niney dans Frantz, Omar Sy dans Chocolat

La compétition était assez serrée cette année; Nicolas Duvauchelle avait toutefois proposé une performance assez impressionnante dans « Je ne suis pas un salaud ».

>> Meilleure actrice dans un second rôle : Déborah Lukumuena dans Divines

Étaient aussi nommées : Nathalie Baye dans Juste la fin du monde, Valeria Bruni Tedeschi dans Ma loute, Anne Consigny dans Elle, Mélanie Thierry dans La danseuse

Superbe dans « Divines », Deborah Lukumuena est quand même la surprise de la soirée alors qu’elle avait une incroyable Nathalie Baye en face!

>> Meilleur acteur dans un second rôle : James Thierrée dans Chocolat

Étaient aussi nommés : Gabriel Arcand dans Le fils de Jean, Vincent Cassel dans Juste la fin du monde, Vincent Lacoste dans Victoria, Laurent Lafitte dans Elle, Melvil Poupaud dans Victoria

Compétition assez équitable dans cette catégorie et résultat somme toute assez juste.

>> Meilleur espoir féminin : Oulaya Amamra dans Divines

Étaient aussi nommées : Paula Beer dans Frantz, Lily-Rose Depp dans La danseuse, Noémie Merlant dans Le ciel attendra, Raph dans Ma loute

L’une des évidences de la soirée, Oulaya Amamra est magnifique dans « Divines ». Dommage que sa soirée soit gâchée par quelques extrêmistes qui s’amusent à exhumer des tweets de l’actrice lorsqu’elle avait 15 ans en la taxant d’homophobe et francophobe! On se souviendra de son discours rempli d’émotion!

>> Meilleur espoir masculin : Niels Schneider dans Diamant noir

Jonas Bloquet dans Elle, Damien Bonnard dans Rester vertical, Corentin Fila dans Quand on a 17 ans, Kacey Mottet Klein dans Quand on a 17 ans

Il était l’un des favoris et il l’a eu; Niels Schneider est récompensé pour son rôle dans « Diamant Noir ».

>> Meilleur scénario original : Sólveig Anspach et Jean-Luc Gaget pour L’Effet aquatique

Étaient aussi nommés : Romain Compingt, Houda Benyamina et Malik Rumeau pour Divines, Sabrina B. Karine, Alice Vial, Pascal Bonitzer et Anne Fontaine pour Les Innocentes, Bruno Dumont pour Ma Loute, Justine Triet pour Victoria

C’est l’une des surprises de la soirée et c’est mérité même si Solveig Anspach n’aura malheureusement pu venir chercher sa récompense (elle est décédée l’an dernier).

>> Meilleur premier film : Divines de Houda Benyamina

Étaient aussi nommés : Cigarettes et Chocolat chaud de Sophie Reine, La Danseuse de Stéphanie Di Giusto, Diamant noir de Arthur Harari, Rosalie Blum de Julien Rappeneau

C’était le favori et le vent de fraîcheur de « Divines » est récompensé!

>> Meilleur film étranger : Moi, Daniel Blake de Ken Loach

Étaient aussi nommés : Aquarius de Kleber Mendonça Filho, Baccalauréat de Cristian Mungiu, La fille inconnue de Luc et Jean-Pierre Dardenne, Manchester by the sea de Kenneth Lonergan, Juste la fin du monde de Xavier Dolan, Toni Erdmann de Maren Ade

Une récompense totalement politique! Le meilleur film était incontestablement « Aquarius », déjà reparti bredouille de Cannes!

>> Meilleur film documentaire : Merci Patron ! de François Ruffin

Étaient aussi nommés : Dernières nouvelles du cosmos de Julie Bertucelli, Fuocoammare, par-delà Lampedusa de Gianfranco Rosi, Swagger d’Olivier Babinet, Voyage à travers le cinéma français de Bertrand Tavernier

Belle compétition cette année; choix sans doute aussi politique avec un discours tout aussi engagé de François Ruffin!

>> Meilleure adaptation : Céline Sciamma pour Ma vie de Courgette, d’après le roman Autobiographie d’une courgette de Gilles Paris

Étaient aussi nommés : David Birke pour Elle, d’après le roman Oh… de Philippe Djian, Séverine Bosschem et Emmanuelle Bercot pour La Fille de Brest, d’après le livre Mediator 150 mg : combien de morts ? de Irène Frachon, François Ozon pour Frantz, d’après la pièce de théâtre L’Homme que j’ai tué de Maurice Rostand, Nicole Garcia et Jacques Fieschi pour Mal de pierres, d’après le roman Mal de pierres de Milena Agus, Katell Quillévéré et Gilles Taurand pour Réparer les vivants, d’après le roman Réparer les vivants de Maylis de Kerangal

L’une des surprises avec la récompense pour l’adaptation en film d’animation de « Ma vie de Courgette » par Céline Sciamma, l’un des plus beaux film de l’année!

>> Meilleur montage : Xavier Dolan pour Juste la fin du monde

Étaient aussi nommés : Loïc Lallemand et Vincent Tricon pour Divines, Job ter Burg pour Elle, Laure Gardette pour Frantz, Simon Jacquet pour Mal de pierres

Nouvelle récompense pour le Québecois qui assure lui-même le montage de son film!

>> Meilleur décor : Jérémie D. Lignol pour Chocolat

Étaient aussi nommés : Carlos Conti pour La Danseuse, Michel Barthélémy pour Frantz, Riton Dupire-Clément pour Ma Loute, Katia Wyszkop pour Planetarium

Compétition équilibrée ici, la récompense va à Chocolat.

>> Meilleur costume : Anaïs Romand pour La Danseuse

Étaient aussi nommés : Pascaline Chavanne pour Frantz, Catherine Leterrier pour Mal de pierres, Alexandra Charles pour Ma Loute, Madeline Fontaine pour Une vie

Formidables costumes que ceux de la Danseuse, justement récompensé.

>> Meilleur photographie : Pascal Marti pour Frantz

Étaient aussi nommés : Stéphane Fontaine pour Elle, Caroline Champetier pour Les Innocentes, Guillaume Deffontaines pour Ma Loute, Christophe Beaucarne pour Mal de pierres

Logique et c’est enfin un premier César dans la carrière de François Ozon!

>> Meilleur son : Marc Engels, Fred Demolder, Sylvain Réty et Jean-Paul Hurier pour L’Odyssée

Étaient aussi nommés : Brigitte Taillandier, Vincent Guillon et Stéphane Thiébaut pour Chocolat, Jean-Paul Mugel, Alexis Place, Cyril Holtz et Damien Lazzerini pour Elle, Martin Boissau, Benoît Gargonne et Jean-Paul Hurier pour Frantz, Jean-Pierre Duret, Syvlain Malbrant et Jean-Pierre Laforce pour Mal de pierres

Logique récompense pour le film français le plus impressionnant sur le plan technique!

>> Meilleure musique originale : Ibrahim Maalouf pour Dans les forêts de Sibérie

Étaient aussi nommés : Gabriel Yared pour Chocolat, Anne Dudley pour Elle, Philippe Rombi pour Frantz, Sophie Hunger pour Ma vie de Courgette

Logique également tant Ibrahim Maalouf a la côte actuellement!

>> Meilleur film d’animation : Ma vie de Courgette de Claude Barras

Étaient aussi nommés : La Jeune Fille sans mains de Sébastien Laudenbach, La Tortue rouge de Michael Dudok de Wit

Grosse compet avec trois grands films mais le César va au favori!

>> Meilleur court métrage : Maman(s) de Maïmouna Doucouré et Vers la tendresse d’Alice Diop

Étaient aussi nommés : Après Suzanne de Félix Moati, Au bruit des clochettes de Chabname Zariab, Chasse royale de Lise Akoka et Romane Gueret

Ex-aequo pour deux très beaux courts, engagés!

>> Meilleur court métrage d’animation : Celui qui a deux âmes de Fabrice Luang-Vija

Étaient aussi nommés : Café froid de François Leroy et Stéphanie Lansaque, Journal animé de Donato Sansone, Peripheria de David Coquard-Dassault

Oscars 2017: Nominations et pronostics

o-OSCARS-2013-facebook.jpg

Saison des récompenses oblige, on connaît également les nommés pour les prochains Oscars! Voici donc la liste complète et en gras mon pronostic! Les Frenchies ont-ils leur chance? Réponse le 26 février!

Meilleur film

Premier contact

Tu ne tueras point

Fences

Comancheria

Lion

Les figures de l’ombre

La La Land

Moonlight

Manchester by the Sea

Meilleur réalisateur

Damien Chazelle (La La Land)

Denis Villeneuve (Premier contact)

Mel Gibson (Tu ne tueras point)

Kenneth Lonergan (Manchester by the Sea)

Barry Jenkins (Moonlight)

Meilleur acteur

Ryan Gosling (La La Land)

Casey Affleck (Manchester by the Sea)

Denzel Washington (Fences)

Andrew Garfield (Tu ne tueras point)

Viggo Mortensen (Captain America)

Meilleure actrice

Isabelle Huppert (Elle)

Emma Stone (La La Land)

Natalie Portman (Jackie)

Ruth Negga (Loving)

Meryl Streep (Florence Foster Jenkins)

Meilleur acteur dans un second rôle

Mahershala Ali (Moonlight)

Jeff Bridges (Comencheria)

Lucas Hedges (Manchester by the Sea)

Dev Patel (Lion)

Michael Shannon (Noctural Animals)

Meilleure actrice dans un second rôle

Viola Davis (Fences)

Naomie Harris (Moonlight)

Octavia Spencer (Les figures de l’ombre)

Nicole Kidman (Lion)

Michelle Williams (Manchester by the Sea)

Meilleur scénario original

Comancheria de Taylor Sheridan

La La Land de Damien Chazelle

The Lobster de Yorgos Lanthimos et Efthimis Filippou

Manchester by the Sea de Kenneth Lonergan

20th Century Women par Mike Mills

Meilleur scénario adapté

Premier contact de Eric Heisserer

Fences de August Wilson

Les figures de l’ombre de Allison Schroader et Theodore Melfi

Lion de Luke Davies

Moonlight de Barry Jenkins

Meilleur décor

Premier contact

Les Animaux Fantastiques

Avé, César!

La La Land

Passengers

Meilleur musique de film

Jackie (Mica Levi)

La La Land (Justin Hurwitz)

Lion (Dustin O’Halloran et Hauschka)

Moonlight (Nicholas Britell)

Passengers (Thomas Newman)

Meilleure chanson originale

Audition (The Fools Who Dream) dans La La Land

Can’t Stop The Feeling dans Les Trolls

City of Stars dans La La Land

The Empty Chair dans Jim: The James Foley Story

How Far I’ll Go dans Vaiana

Meilleurs costumes

Alliés

Les animaux fantastiques

Florence Foster Jenkins

Jackie

La La Land

Meilleurs maquillages et coiffures

A Man Called Ove

Star Trek Beyond

Suicide Squad

Meilleur montage

Premier contact

Tu ne tueras point

Comancheria

La La Land

Moonlight

Meilleur montage de son

Premier contact

Deepwater Horizon

Tu ne tueras point

La La Land

Sully

Meilleur documentaire

Fire at Sea

I Am Not Your Negro

Life, Animated

O.J.: Made in America

13th

Meilleur film en langue étrangère

Le Client d’Asghar Farhadi (Iran)

Toni Erdmann de Maren Ade (Allemagne)

Land of Mine de Martin Zandvliet (Danemark)

A Man Called Ove de Hannes Holm (Suède)

Tanna de Bentley Dean et Martin Bulter (Australie)

Meilleur film d’animation

Kubo et l’armure magique

Vaiana

Ma vie de courgette

La Tortue Rouge

Zootopie

Meilleur effets visuels

Deepwater Horizon

Doctor Strange

Le Livre de la Jungle

Kubo et l’armure magique

Rogue One: A Star Wars Story

Meilleur photographie

Premier contact

La La Land

Lion

Moonlight

Silence

Meilleur mixage son

Premier contact

Tu ne tueras point

La La Land

Rogue One: A Star Wars Story

13 hours: The Secret Soldiers of Benghazi

Meilleur court métrage d’animation

Blind Vaysha

Borrowed Time

Pear Cider and Cigarettes

Pearl

Piper

Meilleur court métrage de fiction

Ennemis Intérieurs

La femme et le TGV

Silent Nights

Sing

Timecode

Meilleur court métrage de documentaire

Extremis

4.1 Miles

Joe’s Violin

Watani: My Homeland

The White Helmets

César 2017: Nominations et pronostics

cover-r4x3w1000-587f8474a419e-photo-dun-cesar.jpg

Quelques jours après la polémique qui suivit la nomination de Roman Polanski au poste de Président de cette cérémonie et finalement son forfait, les César ont rendu leur verdict concernant les nommés pour cette nouvelle édition et c’est bien le principal. Les voici avec en gras mon pronostic pour cette soirée. Je précise qu’il s’agit d’une prévision et non des récompenses que j’aurais remises!

Meilleur film

Elle de Paul Verhoeven
Divines de Houda Benyamina
Frantz de François Ozon
Les Innocentes d’Anne Fontaine
Ma Loute de Bruno Dumont
Mal de pierres de Nicole Garcia
Victoria de Justine Triet

Meilleure actrice

Judith Chemla pour Une vie
Isabelle Huppert pour Elle
Marion Cotillard pour Mal de pierres
Virginie Efira pour Victoria
Marina Foïs pour Irréprochable
Sidse Babett Knudsen pour La fille de Brest
Soko pour La danseuse

Meilleur acteur

François Cluzet pour Médecin de campagne
Gaspard Ulliel pour Juste la fin du monde
Omar Sy pour Chocolat
Pierre Deladonchamps pour Le Fils de Jean
Nicolas Duvauchelle pour Je ne suis pas un salaud
Fabrice Luchini pour Ma Loute
Pierre Niney pour Frantz

Meilleur acteur dans un second rôle

Gabriel Arcand pour Le fils de Jean
Laurent Laffite pour Elle
Vincent Lacoste pour Victoria
Vincent Cassel pour Juste la fin du monde
Gaspard Ulliel pour La danseuse
Melvil Poupaud pour Victoria
James Thierrée pour Chocolat

Meilleure actrice dans un second rôle

Nathalie Baye pour Juste la fin du monde
Valeria Bruni Tedeschi pour Ma Loute
Anne Consigny pour Elle
Déborah Lukumuena pour Divines
Mélanie Thierry pour La Danseuse

Meilleur réalisateur

Houda Benyamina pour Divines
Paul Verhoeven pour Elle
François Ozon pour Frantz
Anne Fontaine pour Les Innocentes
Xavier Dolan pour Juste la fin du monde
Bruno Dumont pour Ma Loute
Nicole Garcia pour Mal de pierres

Meilleure espoir féminin

Oulaya Amamra pour Divines
Paula Beer pour Frantz
Lily-Rose Depp pour La danseuse
Noemie Merlant pour Le Ciel Attendra
Raph dans Ma Loute

Meilleur espoir masculin

Nils Schneider pour Diamant Noir 
Corentin Fila pour Quand on a 17 ans
Damien Bonnard pour Rester vertical
Kacey Mottet Klein pour Quand on a 17 ans
Jonas Bloquet pour Elle

Meilleur premier film

Cigarettes et chocolat chaud de Sophie Reine
La danseuse de Stéphanie Di Giusto
Diamant noir d’Athur Harari
Divines de Houda Benyamina
Rosalie Blum de Julien Rappeneau

Meilleur documentaire

Dernières nouvelles du cosmos de Julie Bertucelli
Merci patron ! de François Rufin
Fuocoammare, par-delà Lampedusa de Gianfranco Rosi
Voyage à travers le cinéma français de Bertrand Tavernier
Swagger d’Olivier Babinet

Meilleure photographie

Stéphane Fontaine pour Elle
Pascal Marti pour Frantz
Caroline Champetier pour Les Innocentes
Guillaume Deffontaines pour Ma loute
Christophe Beaucarne pour Mal de pierres

Meilleur film étranger

Aquarius
Baccalaureat
La fille inconnue
Toni Erdmann
Manchester by the Sea
Moi, Daniel Blake
Juste la fin du monde

Meilleure adaptation

David Birke pour Elle
Séverine Bosschem, Emmanuelle Bercot pour La fille de Brest
François Ozon pour Frantz
Céline Sciamma pour Ma vie de Cougette
Nicole Garcia, Jacques Fieschi pour Mal de pierres
Katell Quillévéré, Gilles Taurand pour Réparer les vivants

Meilleur court-métrage

Après Suzanne de Felix Moati
Au Bruit des clochettes de Chabname Zariab
Chasse royale de Lise Akoka et Romane Gueret
Maman(s) de  Maïmouna Doucouré
Vers la Tendresse de Alice Diop

Meilleur court-métrage d’animation

Café froid de François Leroy et Stéphanie Lansaque
Celui qui a deux âmes de Fabrice Luang-Vija
Journal animé de Donato Sansone
Peripheria de David Coquard-Dassault

Meilleur film d’animation

La jeune fille sans mains de Sébastien Laudenbach
Ma vie de courgette de Claude Barras
La tortue rouge de Michael Dudok de Wit

Meilleur son

Brigitte Taillandier, Vincent Guillon, Stéphane Thiébaut pour Chocolat
Jean-Paul Mugel, Alexis Place, Cyril Holtz, Damien Lazzerini pour Elle
Martin Boisseau, Benoît Gargonne, Jean-Paul Hurier pour Frantz
Jean-Pierre Duret, Sylvain Malbrant, Jean-Pierre Laforce pour Mal de Pierres
Marc Engels, Fred Demolder, Sylvain Réty, Jean-Paul Hurier pour L’Odyssée

Meilleure musique originale

Gabriel Yared pour Chocolat
Ibrahim Malouf pour Dans les forêts de Sibérie
Anne Dudley pour Elle
Philippe Rombi pour Frantz
Sophie Hunger pour Ma vie de courgette

Meilleur scénario original

Romain Compingt, Houda Benyamina, Malik Rumeau pour Divines
Solveig Anspach, Jean-Luc Gaget pour L’effet aquatique
Sabrina B. Karine, Alice Vial, Pascal Bonitzer, Anne Fontaine pour Les Innocentes
Bruno Dumont pour Ma Loute
Justine Triet pour Victoria

Meilleurs costumes

Anaïs Romand pour La danseuse
Pascaline Chavanne pour Frantz
Catherine Leterrier pour Mal de Pierres
Alexandra Charles pour Ma Loute
Madeline Fontaine pour Une vie

Meilleurs décors

Jérémie D. Lignol pour Chocolat
Carlos Conti pour La danseuse
Michel Barthélémy pour Frantz
Riton Dupire-Clément pour Ma Loute
Katia Wyszkop pour Planetarium

Meilleur montage

Loic Lallemand, Vincent Tricon pour Divines
Job ter Burg pour Elle
Laure Gardette pour Frantz
Xavier Dolan pour Juste la fin du monde
Simon Jacquet pour Mal de pierre

 

Verdict le 24 février prochain! A vos pronostics!

Festival de Cinéma Européen des Arcs 2016: le Palmarès

2016-12-16_Manuel-246 (1).jpg

2016-12-16_Manuel-264.jpg

Ca y est! Les différents jurys ont rendu leur verdict, dont ressortent deux films, « Glory », sans conteste le meilleur film de la compétition et » Layla M », le film de Mijke de Jong sur la radicalisation d’une jeune Hollandaise.

Voici le palmarès complet:

La Flèche de Cristal, en partenariat avec Hiventy, a été remise au long-métrage de Kristina Groseva et Petar Valchanov, Glory, distribué par Urban Distribution !

Le Grand Prix du Jury a été attribué à Home de Fien Troch

Une mention a été remise à The Fixer d’Adrian Sitaru !

Le Prix d’interprétation féminine a été attribué à Nora El Koussour dans Layla M de Mijke de Jong !

Le prix d’interprétation masculine a récompensé le comédien Tudor Istodor dans The Fixer d’Adrian Sitaru, qui sortira le 1er mars 2017, distribué par Damned Distribution. !

Le prix de la meilleure musique originale, doté par la SACEM, a été attribué à Nicola Piovani pour L’Indomptée de Caroline Deruas, qui sortira le 1er février 2017 distribué par Les Films du Losange. !

Le prix de la meilleure photographie a été décerné à Gösta Reiland pour Pyromaniac d’Erik Skojblærg

Le prix du Public, remis en partenariat avec France 4, a récompensé Layla M de Mijke de Jong.

Le prix de la Presse, décerné par un jury de 4 journalistes des rédactions de Transfuge, Elle, La Repubblica et Le Journal des Femmes a été remis au film Glory de Kristina Groseva et Petar Valchanov Avec mention pour les deux comédiennes Funda Eryigit, Ecem Uzun et Yesim Ustaoglu la réalisatrice de Clair Obscur.

Le Prix 20Minutes d’Audace remis par un jury de six journalistes du quotidien « 20 Minutes » a été remis à Zoology, d’Ivan Ivanovitch Tverdovskiy, distribué par Arizona Distribution.

Le prix Cineuropa, attribué à un film produit ou co-produit par un pays participant au programme MEDIA ou membre du programme Eurimages, a été remis au film Lady Macbeth (The young lady) qui sortira le 12 avril 2017, distribué par KMBO.

Le prix du Meilleur court-métrage, doté par Transfuge et décerné par un jury composé du réalisateur Antonin Peretjatko, de la comédienne Alice de Lencquesaing, de la réalisatrice Audrey Estrougo, du chroniqueur François Theurel, alias Le Fossoyeur de film, de la comédienne et réalisatrice Lola Bessis et de Grégory Audermatte, programmateur pour Arte, a été attribué à Rhapsody de Constance Meyer.

Une mention a été décernée à Ambulance de Sebastian Torngren-Wartin.

Les lycéens de Bourg Saint Maurice, Albertville et Chambéry ont remis le prix du Jury Jeune au film L’Indomptée de Caroline Deruas et une mention spéciale à Zoology d’Ivan Ivanovitch Tverdovskiy.

Le palmarès est donc assez juste même si l’on peut discuter du choix de la photographie pour Pyromane au détriment de celle très belle de « The Young Lady ».

 

Festival de Cinéma Européen 2016: jour 6 et 7

219376

Jeudi aura été plutôt calme avec la première projection à 17h de Corniche Kennedy de Dominique Cabrera. Nous proposons après la séance à Lola Creton, Alain De Maria et Kamel Kadri de passer à notre appartement pour l’apéritif; la bouteille de champagne gagnée à la course de luge est au frais.

15401165_10211322357717591_3115325749176652074_n.jpg

Nous nous retrouvons donc autour de quelques bulles avant de rejoindre les chalets de l’Arc pour le repas de clôture du Sommet! Tartiflette et vin blanc au programme. La soirée se terminera comme toujours chez O’Chaud jusqu’au petit matin!

Le vendredi, calme le matin, permettre de recharger les accus pour cette dernière journée. Après le repas de midi, deux heures de ski seront appréciables avec soleil et des pistes pour moi tout seul!

15350524_10211332263085219_1319139319959597154_n

15542093_10211332263125220_717669897909769558_n.jpg

En fin de journée, direction le Taillefer pour la Cérémonie de Clôture( interminable!) et le film de clôture, l’excellent « la Communauté » de Thomas Vinterberg. Petit buffet chez Luigi et direction O’Chaud pour la dernière fois. Sur le chemin, je croise la belle Valeria Golino, invitée d’honneur du Festival.

15492465_10211338037389573_8512039198214262904_n.jpg

Après un dernier verre dans l’appartement d’un festivalier où tout le monde se retrouve, direction le lit pour une bonne nuit de 2h30 de sommeil avant le départ!

Le Festival des Arcs n’est pas de tout repos!

 

Festival de Cinéma Européen des Arcs: Jour 5

219376

Cette cinquième journée sera l’occasion d’en finir avec les films en compétition. Après un réveil bien matinal et un bon petit déj, en route pour les Arcs 2000 pour un premier film à 9 h, « Home« , film sur la jeunesse, qui agresse un peu de bon matin! En suivant à 11 h, »The Young Lady » nous réconcilie avec la vie avec ce portrait de femme noir mais élégant. Après le déjeuner, l’heure est à l’écriture, puis à l’oisiveté. Je ferai un petit détour vers la résidence « le Manoir » pour assister à l’enregistrement d’une émission de France Bleu avec Bruno Coulais et Mélanie Doutey.

IMG_0289.JPG

Le dernier film prévu à 18h m’échappera, la Coupe de la Ligue de foot ayant eu ma préférence! Après ce match marqué par la qualification de mon équipe de coeur, mon coloc et moi partons nous faire une fondue savoyarde que, ayant peur de manquer, nous complétons d’une planche de charcuterie! Erreur, nous frôlons l’éventration!

IMG_0290.JPG

IMG_0291.JPG

Après cette intermède gastronomique, direction « les Belles Pintes » pour le traditionnel Quizz Ciné Voskaster pour lequel nous réunissons 12 personnes pour former une équipe de choc (journalistes, distributeurs et blogueurs!). Malheureusement, les épreuves ne nous permettront pas de mettre en valeur notre culture cinéphilique hors du commun! La soirée s’achèvera bien plus tard, émaillée de belles rencontres, comme avec Jérémie Elkaïm,  Niels Schneider ou les retrouvailles avec l’actrice de « Divines », Jisca Kalvanda!

IMG_0292.JPG