Les Grands Saison 2: C’est parti!

3581501.jpg

Un an après une première saison prometteuse, la Teen série d’OCS revient pour une seconde saison un peu plus grave. En effet, les Grands du collège sont maintenant les petits du lycée et les débuts seront mouvementés. Au programme, ruptures amoureuses, coming out, violence, drogue et même avortement! La petite bande éclate un peu après la rentrée des classes et va tenter de se ressouder lors d’un voyage de classe à Amsterdam. On retrouve avec plaisir la clique qui tente tant bien que mal une difficile transition vers l’âge adulte et l’on découvre quelques nouveaux personnages dont un prof de musique incarné par Esteban habitué des rôles d’abruti de service! Une réussite, encore, alors qu’une saison 3 est déjà prévue!

4

Publicités

Critique Bluray: 22.11.63

71wxem-DSxL._SL1000_.jpg

Titre original 11.22.63
Genre Policier, science-fiction
Production Bad Robot Productions
Warner Bros. Television
Acteurs principaux James Franco
Chris Cooper
Cherry Jones
Sarah Gadon
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d’origine Hulu
Nb. de saisons 1
Nb. d’épisodes 8
Durée 1 x 81 minutes
7 x 42-57 minutes
Diff. originale 15 février 20164 avril 2016

LA SERIE:

4

Professeur, Jake Epping n’a pas une vie palpitante. Les papiers du divorce signés, sa femme passe à autre chose et ses étudiants ne semblent pas passionnés par ses cours. Son univers bascule le jour où son vieil ami Al Templeton lui dévoile l’existence d’un portail temporel qui permet d’être propulsé en 1960. Il lui donne pour mission de remonter le temps afin de trouver un moyen d’empêcher le meurtre de JFK et ainsi transformer le présent en un monde meilleur. Mais changer le passé va se révéler bien plus dangereux qu’il ne le pensait…

Jusqu’à présent, les adaptations ciné ou TV des oeuvres de Stephen King n’ont pas toujours été de grandes réussites, ni les séries initiées par JJ Abrams. La lecture du pavé de King par Abrams a convaincu ce dernier de l’adapter sous le format d’une mini-série de 8 épisodes. Passé le postulat de départ dur à encaisser, un professeur découvrant dans la réserve d’un resto un portail vers le passé (en 1960 précisément), la série se montre tellement efficace qu’elle emporte toutes les réticences. La direction artistique est impeccable et l’idée selon laquelle le passé n’est pas prêt à se laisser modifier fait son effet! Quant à l’interprétation de James Franco, elle finit de faire de cette série une vraie bonne surprise!

TECHNIQUE:

4

C’est du tout bon!

BONUS:

1.5

Un making of d’une quinzaine de minutes donnant la parole à Abrams et King ne manque pas d’intérêt!

VERDICT:

4

Une vraie bonne surprise que cette série!

Disponible en DVD (29.99 euros) et bluray (34.99 euros) chez Warner


Critique Bluray: Divorce Saison 1

61xcFXf1jZL._SL1000_.jpg

Titre original Divorce
Genre Comédie
Création Sharon Horgan
Production Producteurs exécutifs :
Sharon Horgan
Paul Simms
Aaron Kaplan
Sarah Jessica Parker
Alison Benson
Société de production :
Pretty Matches Productions
Merman Films
Kapital Entertainment
343 Incorporated
Acteurs principaux Sarah Jessica Parker
Thomas Haden Church
Molly Shannon
Talia Balsam
Tracy Letts
Sterling Jerins
Charlie Kilgore
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d’origine HBO
Nb. de saisons 1
Nb. d’épisodes 10
Durée 30 minutes

LA SERIE:

3.5

Frances, une mère de famille new-yorkaise dans la force de l’âge, décide de « recommencer » sa vie avec l’aide de ses amies Dallas et Diane, et songe même au divorce. Mais son mari ne l’entend pas de cette façon…

Mini-série lancée par la chaîne HBO, « Divorce » nous conte durant 10 épisodes d’une trentaine de minutes la fin d’un couple, celui de Frances et Robert, deux quinqua frappés par l’aventure de la femme qui remettra tout en cause. Si la série est très souvent drôle, le ton est plutôt mélancolique et assez noir. Les deux premiers tiers de la série sont assez réjouissants, jusqu’au dernier tiers, sorte de « guerre des Rose » où tous les coups sont permis, peu intéressant et déjà vu. Si la série vaut le coup d’oeil, ce n’est pas tellement pour son interprète principale, Sarah Jessica Parker, mais pour son mari, incarné par un Thomas Haden Church, qui trouve peut-être ici son meilleur rôle!

TECHNIQUE:

4.5

RAS, c’est parfait!

BONUS:

0.5

Un commentaire audio et c’est tout…

VERDICT:

3.5

Une première saison prometteuse à défaut de convaincre totalement!

Disponible en DVD (19.99 euros) et bluray (24.99 euros) chez Warner dès le 31 mai

Critique Bluray: The Night Of

91i9mIlLomL._SL1500_.jpg

Titre original The Night Of
Création Richard Price
Steven Zaillian
Production BBC Worldwide Productions
Bad Wolf
Film Rites
Acteurs principaux John Turturro
Riz Ahmed
Michael K. Williams
Bill Camp
Jeannie Berlin
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d’origine HBO
Nb. de saisons 1
Nb. d’épisodes 8 (liste)
Durée 57-96 minutes

LA SERIE:

4.5

Au lendemain d’une virée nocturne bien arrosée, le jeune Naz, d’origine Pakistanaise, se réveille aux côtés d’une jeune femme baignant dans son sang. Cette dernière a été poignardée et il ne se souvient de rien. Inculpé pour ce meurtre, il est désormais prisonnier du système judiciaire où, parfois, la vérité passe au second plan. Un avocat bon marché mais tenace se propose de l’aider.

Cette mini-série de huit épisodes de la chaîne HBO est l’adaptation de « Criminal Justice », une série anglaise. Naz, jeune Américain d’origine pakistanaise passe la nuit avec une jeune femme, entre alcool, drogues et sexe. Au réveil, il la trouve lardée de coups de couteaux, baignant dans son sang. Effrayé, il fuit et sera vite interpellé et plongé dans la machine judiciaire américaine, propice à broyer les hommes. Durant ces huit épisodes, on suit toute la procédure: la fuite, l’interpellation, la rencontre avec l’avocat, les interrogatoires, la prison, le procès… Extrêmement réaliste, bénéficiant d’une écriture acérée comme l’arme du crime, « The Night Of » est passionnante par sa complexité, à la fois polar, film de prison, chronique judiciaire et récit d’apprentissage, tant Naz va se transformer littéralement au contact de la prison. Le casting est une vraie réussite également avec le jeune Riz Ahmed du jeune garçon timide à la bête humaine, mais aussi bien sûr John Turturro en avocat rongé par l’eczéma qui trouve peut-être ici son rôle le plus fou! Un régal total!

TECHNIQUE:

4.5

Un régal!

BONUS:

Aucun bonus à l’horizon!

VERDICT:

4.5

Une série aussi brillante que passionnante avec un immense John Turturro!

Disponible en DVD (24.99 euros) et bluray (29.99 euros) chez HBO dès le 8 mars

Critique Dvd: Les Medicis, Maîtres de Florence

71BJinLlm4L._SL1000_.jpg

Titre original Medici: Masters of Florence
Genre Série dramatique, historique
Création Frank Spotnitz
Nicholas Meyer
Production Producteurs :
Frank Spotnitz
Luca Bernabei
Matilde Bernabei


Sociétés de production :
Rai Fiction
Lux Vide
Big Light Production
Wild Bunch TV

Acteurs principaux Dustin Hoffman
Richard Madden
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de l'Italie Italie
Chaîne d’origine Rai 1
Nb. de saisons 1
Nb. d’épisodes 8
Durée 52 minutes

LA SERIE:

3

Florence, XVème siècle. Giovanni de Medicis, père fondateur de la dynastie, décède dans de mystérieuses circonstances… Sa colossale fortune et la banque familiale reviennent alors à son ainé Cosimo. Ce dernier a appris à la dure à mettre ses ambitions artistiques de côté pour reprendre le flambeau de l’entreprise et survivre face aux nombreuses menaces qui entourent la banque. Il va devoir déjouer les complots et les conspirations des représentants des grands pouvoirs mais aussi mener une lutte acharnée pour contenir les rivalités qui menacent de déchirer sa famille…

Face à la frénésie « Séries » qui s’empare de mastodontes comme Netflix ou Amazon, SFR se jette à son tour dans la bataille avec une série historique, « les Medicis ». La série alterne entre l’époque de l’accession au pouvoir de la célèbre famille de banquiers et celle qui suit la mort du patriarche incarné par Dustin Hoffman. Histoire de famille et lutte de pouvoir sont les principaux ingrédients d’une série plutôt bien ficelée même si les surprises se font rares. Les débuts de l’opérateur restent donc dans le classique et mériteraient un peu plus d’audace, peut-être pour la saison 2…

TECHNIQUE:

4.5

De haute volée avec un rendu proche de la HD!

VERDICT:

3

Une série qui ravira les fans d’Histoire…

Disponible en coffret 3 DVD chez WILD SIDE VIDEO dès le 1er février

 

Critique Série: The Crown Saison 1

The-Crown-1-640x317.png

Titre original The Crown
Genre drame biographique
Création Peter Morgan
Acteurs principaux Claire Foy
Matt Smith
Jared Harris
Vanessa Kirby
John Lithgow
Greg Wise
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Chaîne d’origine Netflix
Nb. de saisons 1
Nb. d’épisodes 10
Durée 54-61 minutes
Diff. originale 4 novembre 2016
Site web http://www.netflix.com/title/80025678

La série présente la vie de la reine du Royaume-Uni Élisabeth II, de son mariage en 1947 jusqu’à nos jours.

Comme dans le principe des vases communicants, l’époque veut que moins le Cinéma offre de nouveauté et d’imagination, plus le média TV déploie des trésors d’innovation. Le genre de la série TV que l’on peut consommer aussi bien sur la télé du salon que sur tablette, ordi ou mobile, est en plein boom! Netflix, la chaîne de VOD multiplie les investissements de façon souvent très judicieuse. Dernier évènement en date, la série « The Crown », série historique qui retrace le destin peu commun de la Reine Elisabeth, à la tête du Royaume-Uni depuis 1952! La saison 1, tout au long de ses 10 épisodes d’1 h, nous propulse dans le quotidien d’une jeune femme sacrée Reine après la mort de son père Georges VI (« le discours d’un Roi » nous avait déjà parlé de ce monarque bégayant). La série de Peter Morgan réussit à se montrer passionnante sur le fond tout en soignant la forme. On découvre une Reine qui se trouvera sans cesse coincée entre la volonté de rester elle-même et d’incarner le progrès et le désir de ne pas trahir sa fonction et l’héritage familial. Tous les personnages sont passionnants, de Churchill, indéboulonnable Prime Minister incarné par le génial John Lithgow, au mari de la Reine Philip, qui dut se résoudre à vivre dans l’ombre de sa femme, en passant par la soeur d’Elisabeth, condamnée à renoncer à l’Amour. Toutes ces thématiques et ces axes narratifs reposent sur une mise en scène remarquable et une direction artistique complètement folle pour un projet TV! Si tous les cours d’Histoire avaient un tel souffle…

5

 

Chewing Gum: la série british trash à découvrir!

chewing-gum-904-3.jpg

À 24 ans, Tracey Gordon est une jeune vierge effarouchée et croyante complètement obsédée par Beyoncé. Ayant grandi au sein de l’église aux côtés d’une mère qui prêche la bonne parole de manière stricte, elle a fini par être « immature » dans certains domaines – mais Tracy en veut plus. Tout au long de cette série, nous suivons son voyage à travers les prémices de sa vie d’adulte, prise en étau entre ses devoirs et les interdits.

La saison de cette mini-série (6 x 22 mins) est disponible sur Netflix et vaut le détour! La jeune Michaela Cole adapte en série tv son spectacle autobiographique. Religion et sexe sont à l’ordre du jour dans ce récit sur la découverte de la sexualité chez une jeune banlieusarde fan de Beyoncé! L’humour british est là mais dans sa version trash; la série n’est en effet pas à mettre entre toutes les mains! Michaela Cole interprète avec brio le personnage de Tracy, naïve et déjantée! Une découverte!

4