Jeu Concours: 2 coffrets Intégrale « Orange is the New Black » en bluray à gagner

3732992_930665_OITNBS1-4_FR_BD_STD20_ST_Slipcase_3D_CMYK.jpg

 © 2017 SPHE. Tous Droits Réservés

SPHEblackwhitelogo

A l’occasion de la sortie en vidéo de l’intégrale « Orange is the New Black » le 15 novembre, CINEDINGUE et SPHE sont heureux de vous offrir 2 coffrets bluray. Pour gagner, il suffit de répondre correctement aux questions avant le 3 décembre; un tirage au sort désignera les gagnants parmi les bonnes réponses.

Publicités

Jeu Concours: 2 coffrets Intégrale « Power » en DVD à gagner

thumbnail-large

© 2017 SPHE. Tous Droits Réservés

SPHEblackwhitelogo

A l’occasion de la sortie en DVD de l’intégrale de la série « Power » en DVD le 15 novembre, CINEDINGUE et SPHE sont heureux de vous offrir 2 coffrets DVD. Pour gagner, il suffit de répondre correctement aux questions avant le 3 décembre; un tirage au sort désignera les gagnants parmi les bonnes réponses.

Critique Dvd: I Am Not Your Negro

91zGur6yRaL._SL1500_.jpg

Réalisation Raoul Peck
Scénario Raoul Peck
Sociétés de production Velvet Film
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de la Belgique Belgique
Drapeau de la Suisse Suisse
Genre documentaire
Durée 93 minutes
Sortie 10 mai 2017

LE FILM:

4.5

À travers les propos et les écrits de l’écrivain noir américain James Baldwin, Raoul Peck propose un film qui revisite les luttes sociales et politiques des Afro-Américains au cours de ces dernières décennies. Une réflexion intime sur la société américaine, en écho à la réalité française. Les mots de James Baldwin sont lus par JoeyStarr dans la version française et par Samuel L. Jackson dans la version américaine.

Basé sur les écrits de James Baldwin qui sert de narrateur, le documentaire de Raoul Peck est un habile montage d’images d’archives qui retrace en 90 minutes l’histoire des Noirs aux Etats-Unis. Ami de Martin Luther King et Malcolm X, Baldwin, plus qu’un simple militant, suscite la réflexion sur ce que c’est de vivre dans la peau d’un homme de couleur. Efficace, choc, I Am Not Your Negro est l’un des films à ne surtout pas rater cette année et devrait être projeté dans toutes les écoles!

TECHNIQUE:

4.5

Impeccable même si évidemment les matériaux utilisés souffrent d’imperfections.

BONUS:

4.5

On trouve ici une interview du réalisateur, une interview de James Baldwin (en Français) et un documentaire d’époque sur l’écrivain. Parfait!!!

VERDICT:

4.5

L’un des films de l’année dans une édition parfaite!

Disponible en DVD (19.99 euros) chez Blaq Out dès le 1er décembre

Critique: Maryline

0276215.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Réalisation Guillaume Gallienne
Scénario Guillaume Gallienne
Acteurs principaux
Sociétés de production LGM Cinéma SAS
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre drame
Sortie 15 novembre 2017

Maryline a grandi dans un petit village. Ses parents ne recevaient jamais personne et vivaient les volets clos. À 20 ans, elle « monte à Paris » pour devenir comédienne. Mais, elle n’a pas les mots pour se défendre. Elle est confrontée à tout ce que ce métier et le monde peuvent avoir d’humiliant mais aussi de bienveillant. C’est l’histoire d’une femme, d’une femme modeste, d’une blessure.

Après un premier long autobiographique, « les Garçons et Guillaume à table« , Guillaume Gallienne s’essaie au mélodrame. Son personnage, Maryline, vient de la campagne mais rêve de jouer la comédie. Son parcours sera semé d’embûches comme les brimades de metteurs en scène ou l’alcoolisme dans lequel elle tombera. Si le second film de Gallienne vaut le coup d’oeil c’est assurément pour son actrice Adeline d’Hermy, qui porte le film de bout en bout, drôle, émouvante, fragile, violente… Toutefois le film nous laisse un peu sur notre faim tant le récit manque de fluidité et de liant et pose des questions sans réponse. On a envie d’adorer cette Maryline mais l’on reste malheureusement loin d’elle…

3.5

Critique: le Musée des Merveilles

1624360.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Titre original Wonderstruck
Réalisation Todd Haynes
Scénario Brian Selznick
Acteurs principaux
Sociétés de production Killer Films
Cinetic Media
FilmNation Entertainment
Picrow Features
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre drame
Durée 120 minutes
Sortie 15 novembre 2017

Sur deux époques distinctes, les parcours de Ben et Rose. Ces deux enfants souhaitent secrètement que leur vie soit différente ; Ben rêve du père qu’il n’a jamais connu, tandis que Rose, isolée par sa surdité, se passionne pour la carrière d’une mystérieuse actrice. Lorsque Ben découvre dans les affaires de sa mère l’indice qui pourrait le conduire à son père et que Rose apprend que son idole sera bientôt sur scène, les deux enfants se lancent dans une quête à la symétrie fascinante qui va les mener à New York.

Deux ans après son chef d’oeuvre « Carol« , Todd Haynes signe son huitième film, présenté en compétition lors du dernier Festival de Cannes. Nous suivons ici la quête parallèle de deux enfants à un demi-siècle d’intervalle. Rose, enfant sourde et muette, part en 1927 à la recherche de sa mère, star du cinéma muet. En 1977, Ben qui a perdu sa mère et n’a jamais connu son père, part à la recherche de ce dernier alors qu’il vient de perdre l’ouïe lors d’un orage. Surprenant idée à priori de la part de Todd Haynes d’adapter un livre pour enfants mais à y regarder de plus près, on retrouve son intérêt pour des personnages exclus, isolés et les amours contrariées. Sur la forme, Haynes rend un vibrant hommage au cinéma muet, racontant l’histoire de Rose en noir et blanc et sans dialogues. La photo du film est somptueuse,  la musique de Carter Burwell est encore une fois fabuleuse et le film fait du bien par son absence totale de cynisme et sa bienveillance.

4.5

Critique Bluray: Les Enchaînés

81qXFFzCL6L._SL1500_

Titre original Notorious
Réalisation Alfred Hitchcock
Scénario Ben Hecht, d’après une nouvelle de John Taintor Foote
Acteurs principaux
Sociétés de production RKO
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Thriller
Durée 101 minutes
Sortie 19 mars 1948

LE FILM:

5

Alicia, fille d’un espion nazi, mène une vie dépravée. Devlin lui propose de travailler pour les Etats-Unis afin de réhabiliter son nom. Elle épouse donc un ancien ami de son père afin de l’espionner. Devlin et elle s’aiment sans oser se l’avouer, attendant chacun que l’autre fasse le premier pas. Lorsque le rôle qu’elle tient est découvert, son mari décide de l’empoisonner.

Notorious1946

Après « Rebecca » et « la Maison du Dr Edwardes », « les Enchaînés » est le troisième film présent dans le somptueux coffret Ultra Collector Hitchcock, les années Selznick.  Comme dit Truffaut dans ses entretiens avec le Maître, ce film est le film le plus hitchcockien du cinéaste anglais. Ici, il s’agit ni plus ni moins d’une histoire d’amour déguisée en film d’espionnage avec un couple mythique, Cary Grant/Ingrid Bergman. Lui est un espion américain et elle la fille d’un espion Nazi. Il va l’utiliser en l’envoyant séduire l’un des amis de son père pour obtenir des informations top secret. Le problème est que Devlin  et Alicia vont très vite tomber fous l’un de l’autre. L’histoire est simple mais purement hitchcockienne sur la forme. On retrouve le sens du suspense et de la tension du Maître et son don pour mettre en image ces éléments de la façon la plus ingénieuse et ludique qui soit; durant plusieurs scènes, il fera d’une simple clé le moteur de l’action du film et même son élément central. Le célèbre Macguffin, cet objet dont on ne sait pas trop l’utilité mais qui guide le récit, est bien présent ici, à travers une bouteille de vin remplie d’une poudre mystérieuse. Ce film d’Hitchcock est également précurseur dans le genre du cinéma d’espionnage en plaçant la psychologie des personnages bien avant les traditionnelles courses poursuite. « Les Enchaînés » est sans aucun doute l’un des plus grands films du cinéaste, un régal à chaque vision!

TECHNIQUE:

5

Une copie absolument somptueuse!

BONUS:

5

On trouve ici une présentation du film par Laurent Bouzereau et un extrait consacré au film des entretiens entre Hitch et Truffaut commenté par Nicolas Saada. Passionnant!

VERDICT:

5

INDISPENSABLE!!!

Disponible en édition Ultra collector chez Carlotta Films dès le 29 novembre

Jeu Concours: 4 Tee-shirts Darkman à gagner

© 1990 Universal Studios. Tous droits réservés.

A l’occasion de la sortie de l’Edition Ultime de Darkman en bluray, CINEDINGUE et l’ATELIER D’IMAGES sont heureux de vous offrir 4 tee-shirts collector fabriqués en seulement 100 exemplaires!!!

Pour gagner, il suffit de répondre correctement aux questions avant le 28 novembre. Un tirage au sort désignera les gagnants parmi les bonnes réponses.

L’édition Ultime de Darkman comprend 2 BR + 1 DVD + 1 comics de 100 pages ainsi qu’une foison de bonus:

Darkman vu d’aujourd’hui :
– « Darkman : Sam Raimi et ses influences » : interview de Julien Dupuy et Stéphane Moïssakis (2017 – 14’50 »)
– « L’Univers de Darkman » : interview du directeur artistique et du responsable des décors (2014 – 16’04 » – VOST)
– « Disséquer Darkman » : interview de Liam Neeson (7’10 » – VOST)
– « Souvenirs d’une expérience pas comme les autres » : interview de Frances McDormand (10’23 » – VOST)
– « Mon nom est Durant » : interview de Larry Drake (2014 – 15’19 » – VOST)
– « Les Hommes de Durant » : interview de Dan Bell et Danny Hicks (2014 – 12’25 » – VOST)
– « Le Visage de la vengeance » : interview du responsable des maquillages (2014 – 12’48 » – VOST)
Darkman vu d’hier (VOST) :
– Interview de Sam Raimi (27’46 »)
– Interview de Liam Neeson (33’36 »)
– Interview de Frances McDormand (24’50 »)
– Interview de Colin Friels (14’41 »)
Making of d’époque (8’37 » – VOST)
Matériel promotionnel d’époque (VOST) :
– Bande-annonce (1’42 »)
– Spots TV (4’13 »)
Storyboards (98 planches)
Galeries photos :
– Coulisses du tournage (55 photos)
– Maquillage (6 photos)
– Affiches et photos presse (23 photos)
– Photos (102 photos)
Blu-ray Darkman II et III :
Bande annonce d’époque Darkman II (1’34 » – VOST)
Bande annonce d’époque Darkman III (1’07 » – VOST)