Critique Bluray: Peaky Blinders saison 3

61m9NGMaLtL._SL1000_.jpg

LA SERIE:

5

Dans cette troisième saison, Tommy est à la tête d’un empire florissant. Approché le jour même de son mariage par une organisation secrète, le chef du clan Shelby va se retrouver au centre d’un trafic international qui pourrait changer le cours de l’histoire…

Plus les saisons avancent, plus la série de Steven Knight s’avère passionnante! Alors que la politique s’en mêle et que la famille Shelby est de plus en plus visée, Tommy doit encore plus s’affirmer! Les personnages sont toujours plus soignés avec cette saison des femmes de plus en plus présentes. La mise en scène est à nouveau d’un souffle dingue et le récit ne connaît aucun temps mort réservant de nombreuses surprises. La BO et l’interprétation sont également toujours au sommet! Décidément l’une des grandes séries du moment!

TECHNIQUE:

5

C’est la perfection même!

BONUS:

1.5

Un making of décliné en trois featurettes peu instructives!

VERDICT:

5

INDISPENSABLE!!!

Disponible en DVD (34.99 euros) et bluray (34.99 euros) chez ARTE EDITIONS

Publicités

Jeu Concours: 1 exemplaire de l’édition collector « Tuez Charley Varrick » à gagner(jeu terminé)

71NFW0mED6L._SL1000_.jpg

A l’occasion de la sortie de l’édition collector de « Tuez Charley Varrick », CINEDINGUE et WILD SIDE VIDEO sont heureux de vous offrir 1 exemplaire! Pour gagner, il suffit de répondre correctement aux questions avant le 20 juillet; un tirage au sort désignera les gagnants parmi les bonnes réponses.

Critique Bluray: Cinquante Nuances plus sombres

71gyEr99O3L._SL1290_.jpg

Titre original Fifty Shades Darker
Réalisation James Foley
Scénario Niall Leonard,
d’après le roman d’E. L. James
Acteurs principaux
Sociétés de production Universal Pictures
Michael De Luca Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Drame
Érotique
Romance
Durée 118 minutes
Sortie 8 février 2017

LE FILM:

1

Dépassée par les sombres secrets de Christian Grey, Anastasia Steele a mis un terme à leur relation pour se consacrer à sa carrière d’éditrice. Mais Grey occupe toujours toutes ses pensées et, lorsqu’il lui propose un nouvel accord, elle ne peut lui résister. Mais une ombre surgit du passé de Christian et plane sur les deux amants, déterminée à détruire un quelconque espoir de vie commune.

Après la rencontre, cette suite du best-seller olé olé s’attache à l’évolution du couple Christian/Ana! Pour combler un peu la vacuité de l’affaire, le passé du bellâtre vient jouer les trouble-fêtes! Dialogues con-con, duo fadasse, même pas de quoi réveiller nos sens dans les quelques scènes « chaudes » tant le tout est calibré pour le plus large public! Même la dernière scène de sexe, censée être un feu d’artifice, amenée avec la musique idoine s’avère un touche pipi des plus insignifiants! Avec ce second volet, l’encéphalogramme reste à nouveau parfaitement plus! On mettrait bien une bonne fessée aux producteurs de cette saga!

TECHNIQUE:

4.5

C’est un régal à tous points de vue!

BONUS:

2.5

Outre quelques images du prochain volet tourné en France, on trouve quelques featurettes sans grand intérêt en guise de making of et quelques scènes coupées

VERDICT:

1

Toujours aussi insignifiant!

Disponible en DVD, bluray et bluray 4K chez UNIVERSAL PICTURES

Critique Bluray 3D: Un Jour dans la vie de Billy Lynn

81URUcQgXZL._SL1500_.jpg

Titre original Billy Lynn’s Long Halftime Walk
Réalisation Ang Lee
Scénario Jean-Christophe Castelli
Acteurs principaux
Sociétés de production Studio 8
LStar Capital
Film4 Productions
Bona Film Group
The Ink Factory
Marc Platt Productions
TriStar Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Genre drame
Durée 112 minutes
Sortie 1er février 2017

LE FILM:

4.5

En 2005, Billy Lynn, un jeune Texan de 19 ans, fait partie d’un régiment d’infanterie en Irak victime d’une violente attaque. Ayant survécu à l’altercation, il est érigé en héros, ainsi que plusieurs de ses camarades. Et c’est avec ce statut qu’ils sont rapatriés aux Etats-Unis par l’administration Bush, qui désire les voir parader au pays… avant de retourner au front.

Tourné dans un procédé de 3D révolutionnaire que peu de salles peuvent permettre de visionner, le dernier film d’Ang Lee passa donc du coup malheureusement totalement inaperçu en France. Pourtant, « Un jour dans la vie de Billy Lynn » est un grand film sur l’Amérique, société du spectacle. On y suit le retour de GI de la guerre en Irak, portés en héros, forcés de parader à la mi-temps du Superbowl et dragués par les studios hollywoodiens. Si la critique est cinglante, on reste sous le choc d’une esthétique encore jamais vue, même dans sa version 3D simple. Quant à la mise en scène d’Ang Lee, elle tutoie ici les sommets, notamment dans la scène centrale où les soldats se retrouvent sur scène derrière Beyoncé! L’un des plus grands film de l’année!

TECHNIQUE:

5

La version 3D visionnée est bluffante de pureté! Si les jaillissements sont rares, la profondeur de champ est quant à elle phénoménale! Une expérience d’immersion totale!

BONUS:

4.5

On trouve ici des scènes coupées, et une trentaine de minutes de docs sur le tournage.

VERDICT:

4.5

L’un des grands films de l’année à réhabiliter au plus vite!

Disponible en DVD (14.99 euros), combo bluray/bluray 3D (19.99 euros) et combo Ultra HD/bluray 3D/ Bluray (29.99 euros) chez Sony Pictures

Critique Bluray: Patients

61WeIHUFIjL._SL1000_.jpg

Réalisation Grand Corps Malade
Mehdi Idir
Scénario Grand Corps Malade
Fadette Drouard
Acteurs principaux
Sociétés de production Mandarin Production
Kallouche Cinéma
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre comédie dramatique
Durée 110 minutes
Sortie 1er mars 2017

LE FILM:

4

Se laver, s’habiller, marcher, jouer au basket, voici ce que Ben ne peut plus faire à son arrivée dans un centre de rééducation suite à un grave accident. Ses nouveaux amis sont tétras, paras, traumas crâniens…. Bref, toute la crème du handicap. Ensemble ils vont apprendre la patience. Ils vont résister, se vanner, s’engueuler, se séduire mais surtout trouver l’énergie pour réapprendre à vivre. Patients est l’histoire d’une renaissance, d’un voyage chaotique fait de victoires et de défaites, de larmes et d’éclats de rire, mais surtout de rencontres : on ne guérit pas seul.

Patients est l’adaptation du roman éponyme dans lequel Grand Corps Malade raconte son expérience dans un centre de rééducation mais sans que ce ne soit un vrai biopic puisque le personnage principal s’appelle Ben et non Fabien (vrai prénom du chanteur). On y suit donc le quotidien d’une petite bande de jeunes avec les galères, les coups durs mais aussi les éclats de rire, la solidarité mais aussi l’amour. Ce premier film de Grand Corps Malade et Mehdi Idir est une petite réussite déjà parce qu’il évite le pathos et aussi l’humour lourdingue de la plupart des comédies françaises. Mais aussi parce qu’il porte de vraies ambitions de cinéma, ce qui est aussi rare dans le genre. Le casting est également une vraie réussite avec notamment Pablo Pauly qui incarne le personnage principal mais aussi les seconds rôles comme Alban Ivanov, impayable en aide soignant qui ne peut s’empêcher de s’adresser à ses patients à la troisième personne du singulier. Pour finir, la BO très hip hop nous offre quelques bons souvenirs de Nas à NTM en passant par The Roots! Un vrai plaisir, rafraîchissant et revigorant!

TECHNIQUE:

4.5

Nickel!

BONUS:

2.5

Excellent making of de 20 minutes et un clip!

VERDICT:

4

Un premier film rafraîchissant!

Disponible en DVD (14.99 euros) et bluray (14.99 euros) chez Gaumont dès le 5 juillet

 

Critique Bluray: Le Violent

61oTjllrZuL._SL1000_.jpg

Titre original In a Lonely Place
Réalisation Nicholas Ray
Scénario Edmund H. North
Andrew Solt
d’après le roman de
Dorothy B. Hughes
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Durée 94 min.
Sortie 1950

LE FILM:

4.5

A la suite d’une soirée avec son agent, Dixon Steele, scénariste à Hollywood, invite à son domicile une jeune femme pour lui faire la lecture d’un roman dont il doit signer l’adaptation. Elle est retrouvée le lendemain, assassinée au pied d’un ravin. Le passé violent de Steele en fait le suspect parfait. Arrêté et interrogé, sa voisine Laurel Gray lui apporte un alibi. Dixon et Laurel tombent éperdument amoureux mais ils devront faire face aux pulsions violentes de Dixon…

Blu-ray_Le_Violent_07.jpg

« Je suis né avec son baiser, je mourrai avec son départ, j’ai vécu juste le temps qu’elle m’a aimé… » Si cette réplique prononcée par Bogart restera dans les annales, le film entre lui au panthéon des grands films des années 50. Réalisé au début de la carrière de Nicholas Ray, « le Violent » est à la fois un polar (tout accuse Dixon Steele, scénariste sanguin, du meurtre d’une jeune femme mais est-ce bien lui?), une critique de l’industrie du Cinéma et une réflexion sur le couple (peut-être le sien?). En effet, Gloria Grahame est l’épouse de Ray, dont il est en train de se séparer! Magnifiquement mis en scène, « le Violent » offre à Bogart l’un de ses meilleurs rôles, tout en ambiguité. Attention chef d’oeuvre!

TECHNIQUE:

4.5

Magnifique copie extrêmement bien définie!

BONUS:

3.5

On retrouve les passionnantes et complémentaires présentations de Bertrand Tavernier, Patrick Brion et François Guérif!

VERDICT:

4.5

Un chef d’oeuvre du film noir dans une très belle édition! Indispensable!

Disponible en DVD (16.99 euros) et bluray (19.99 euros) chez SIDONIS

 

Critique Bluray: La 9ème Vie de Louis Drax

61tHBToeTuL._SL1000_

Titre original The 9th Life of Louis Drax
Réalisation Alexandre Aja
Scénario Max Minghella
Acteurs principaux
Sociétés de production Antcolony Films
Brightlight Pictures
Pays d’origine Drapeau du Canada Canada
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Thriller
Durée 108 minutes
Sortie 2016

LE FILM:

3

Après avoir frôlé la mort huit fois au cours de sa malchanceuse vie, Louis Drax tombe d’une falaise lors de son neuvième anniversaire. La police enquête sur les circonstances de son accident presque mortel et tente de vérifier l’alibi de son père violent, Peter. Dr Allan Pascal, un neurologiste réputé, use de méthodes peu orthodoxes, en tentant d’accéder au subconscient de Louis pour découvrir les raisons qui ont menées à sa condition. Mais tandis qu’il s’enfonce dans des profondeurs mystérieuses et tente de comprendre l’habilité de Louis à échapper à la mort, le docteur tombe amoureux de la mère de Louis, Natalie. Alors que des nouvelles preuves son découvertes, des révélations surprenantes viennent changer le destin de Louis Drax et de ceux qui l’entourent…

Trois après « Horns » et quelques mois avant son adaptation du manga « Cobra », Alexandre Aja s’intéresse à un projet inattendu, « la 9ème Vie de Louis Drax », qui débarque directement chez nous en vidéo sans passer par les salles. Evoquant tour à tour Jeunet (notamment TS Spivet) ou Bayona (Quelques minutes après Minuit), le film d’Aja navigue avec plus ou moins de bonheur entre le conte fantastique, le thriller ou l’horreur, avec malgré tout un manque de cohésion qui nuit à la totale réussite du film. Quant à Jamie Dornan, le héros de 50 Nuances de Grey, il s’avère bien fadasse dans son rôle de neurologue! Toutefois, ce DTV vaut le coup d’oeil tant Aja continue à prouver son amour du Cinéma de genre!

TECHNIQUE:

4.5

Rien à dire, c’est parfait!

BONUS:

0.5

Un making of de 2 mins (!!!) et c’est tout! Ridicule!

VERDICT:

3

Une édition minimale pour un DTV digne d’intérêt!

Disponible en DVD (19.99 euro) et bluray (19.99 euros) chez CARLOTTA FILMS