Critique Bluray: The Intruder

812sQaTAhHL._SL1500_.jpg

Titre original The Intruder
Réalisation Roger Corman
Scénario Charles Beaumont
d’après son roman
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Drame
Thriller

LE FILM:

4.5

Caxton, petite ville du sud des États-Unis, dans les années 1950. Un homme en complet blanc descend d’un car, valise à la main, et se rend à l’hôtel le plus proche. Il se nomme Adam Cramer et travaille pour une organisation « à vocation sociale ». Ce n’est pas un hasard s’il se trouve à Caxton, la ville ayant récemment voté une loi en faveur de la déségrégation, autorisant un quota d’élèves noirs à intégrer un lycée fréquenté par des Blancs. Adam Cramer souhaite enquêter auprès des habitants pour savoir ce qu’ils pensent de cette réforme. Cet homme charismatique et beau parleur va rapidement semer le trouble dans la ville…

Si Roger Corman est connu comme le roi de la série B, aussi bien en tant que réalisateur que comme producteur, il est l’auteur de quelques bijoux comme « The Intruder » que l’éditeur Carlotta nous permet de (re)découvrir. Alors que les suprématistes Blancs font parler d’eux dans de nombreux pays comme les Etats-Unis, la vision de « The Intruder » permet de voir à quel point la situation n’a parfois pas tellement évolué. William Shatner interprète ici un étranger qui débarque dans une petite bourgade du Sud des Etats-Unis qui s’apprête à accueillir pour la première fois des étudiants Noirs malgré la réprobation des habitants. Cet homme apparemment bien sous tous rapports est en fait là pour mettre le feu aux poudres d’une ville déjà sous haute tension. Filmé comme un film fantastique avec des cadrages bizarres et inquiétants, le film expose crûment une réalité cauchemardesque en totale opposition avec l’apparente normalité des protagonistes. Un véritable brûlot à voir absolument!

TECHNIQUE:

4.5

Une superbe copie sans accrocs!

BONUS:

1.5

Seul bonus, une petite interview de Roger Corman et William Shatner qui reviennent sur le contexte du tournage et les subterfuges utilisés par le cinéaste pour tourner en « décors naturels » sans éveiller l’animosité de la population!

VERDICT:

4.5

Un brûlot à voir absolument dans une très belle copie!

Disponible en bluray (19.99 euros) chez Carlotta Films dès le 10 avril

Publicités

Critique Bluray: A star is born

6189bvo+8XL._SL1000_.jpg

Réalisation Bradley Cooper
Scénario Bradley Cooper
Eric Roth
Will Fetters
Acteurs principaux
Sociétés de production Warner Bros.
Live Nation Productions
MGM
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre DrameMusicalRomance
Durée 136 minutes
Sortie 3 octobre 2018

LE FILM:

3

Star de country un peu oubliée, Jackson Maine découvre Ally, une jeune chanteuse très prometteuse. Tandis qu’ils tombent follement amoureux l’un de l’autre, Jack propulse Ally sur le devant de la scène et fait d’elle une artiste adulée par le public. Bientôt éclipsé par le succès de la jeune femme, il vit de plus en plus de mal son propre déclin…

Pour son premier film en tant que réalisateur, Bradley Cooper réinvestit le classique « A star is born » pour la quatrième fois dans l’histoire du Cinéma. Pour interpréter le rôle de la star naissante, il fait confiance à la pop star Lady Gaga et il interprète lui-même le rôle de Jackson Maine, le chanteur reconnu qui lui donnera sa chance et l’épousera. Le film vaut pour ses scènes de concert vraiment bien mises en scène et très immersives ainsi que pour la BO folk des plus emballantes, avec une mention spéciale à « Shallow » qui donne au film sa meilleure scène avec dressage de poils assuré. Bradley Cooper offre une prestation très convaincante en musicien (chose qu’il n’était pas à la base!) avec un travail remarquable sur la voix. La chanteuse s’en sort plus que bien et permettra à ceux qui ne la connaitraient pas encore de découvrir sa voix phénoménale. A part ça, ceux qui ont vu l’une des versions précédentes n’auront guère de surprise tant Cooper a respecté à la lettre l’histoire originale mais les amateurs de mélo sirupeux écraseront à coup sûr leur petite larme!

TECHNIQUE:

4.5

Un pur régal à tous les niveaux et une ambiance de concert totalement dingue!

BONUS:

3.5

Outre les séquences musicales isolées et quelques clips, on trouve également des scènes coupées et un « making of » d’une trentaine de minutes sympathique!

VERDICT:

3

Les amateurs de romantisme échevelé apprécieront!

Disponible en DVD et Bluray (24.99 euros) chez Warner Bros

Critique Bluray: Nos Batailles

71Sj0YPhpAL._SL1500_.jpg

Réalisation Guillaume Senez
Scénario Guillaume Senez et Raphaëlle Valbrune-Desplechin
Acteurs principaux
Sociétés de production Iota Production
Les Films Pelléas
Pays d’origine Drapeau de la Belgique Belgique
Drapeau de la France France
Genre Drame
Durée 98 minutes
Sortie 3 octobre 2018

Le Film:

4.5

Olivier se démène au sein de son entreprise pour combattre les injustices. Mais du jour au lendemain quand Laura, sa femme, quitte le domicile, il lui faut concilier éducation des enfants, vie de famille et activité professionnelle. Face à ses nouvelles responsabilités, il bataille pour trouver un nouvel équilibre, car Laura ne revient pas.

Trois ans après l’excellent « Keeper » qui montrait comment un jeune garçon allait gérer une paternité prématurée, le cinéaste  Guillaume Senez brosse un nouveau portait d’homme. Olivier, marié et père de deux enfants, est également très investi dans son entreprise, notamment au niveau syndical. Tellement investi que, même s’il est fou d’amour pour sa femme, il ne voit pas les tourments que celle-ci traverse. Un soir, elle est partie, sans rien dire, sans laisser de mot, sans dire où ni pour combien de temps. La charge mentale dont on parle tant chez les femmes qui doivent tout assumer, vie familiale comme vie professionnelle, va donc être d’un coup transférer sur les épaules d’Olivier, partagé entre incompréhension et colère. Les femmes qui l’entourent, sa mère et sa soeur, vont l’aider à assumer ce nouveau rôle mais aussi à comprendre ce qui se passe. Avec une grande finesse et délicatesse, Senez démontre comment la violence sociale, celle du monde du travail, insidieusement, impacte la vie privée. Il offre également une belle réflexion sur le couple et la paternité. Romain Duris est époustouflant ainsi que les seconds rôles tous parfaits, notamment Laure Calamy qui semble faire une carrière sans faute de goût et Laetitia Dosch encore une fois magnifique. Un bijou!

TECHNIQUE:

4.5

Aucun souci!

BONUS:

3.5

On trouve ici une interview du réalisateur à Cannes, quelques scènes du film commentées par le réalisateur, quelques scènes coupées commentées également et enfin « UHT », un court métrage de Guillaume Senez.

VERDICT:

4.5

L’un des très beaux films de 2018!

Disponible en DVD et bluray (19.99 euros) chez BLAQ OUT dès le 18 février

Critique Bluray: Thunder Road

71HIVfbKYgL._SL1500_.jpg

Titre original Thunder Road
Réalisation Jim Cummings
Scénario Jim Cummings
Acteurs principaux

Jim Cummings

Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Sortie 12 septembre 2018

LE FILM:

4.5

L’histoire de Jimmy Arnaud, un policier texan qui essaie tant bien que mal d’élever sa fille. Le portrait tragi-comique d’une figure d’une Amérique vacillante. 

Bête de festivals, « Thunder Road » est une déclinaison d’un court métrage de l’acteur/réalisateur Jim Cummings. On suit ici un policier texan qui semble perdre pied entre le décès de sa mère, son divorce et son combat pour conserver la garde de sa fille. Toujours entre le rire et les larmes, Jimmy marche sur un fil et l’on craint à tous moments sa chute. De chaque plan, Jim Cummings offre une performance d’acteur bouleversante et durant 90 minutes, « Thunder Road » éblouit et émeut, à travers une succession de plans séquences. Si le film évoque le deuil, le couple ou encore la paternité, c’est aussi une évocation de la solitude et de la difficulté à lutter quand on a tout perdu que beaucoup connaissent dans notre monde moderne. Une claque!

TECHNIQUE:

4.5

Impeccable! A noter l’absence de VF sur ce film.

BONUS:

3.5

On trouve ici la conférence de presse donnée par Jim Cummings au festival de Deauville ainsi que le court métrage « The Robbery » réalisé par Jim Cummings.

VERDICT:

4.5

L’une des belles surprises de 2018!

Disponible en DVD et Bluray (19.99 euros) chez BLAQ OUT dès le 8 février

Jeu Concours: 1 combo collector « Silent Voice » à gagner(jeu terminé)

A_SILENT_VOICE_3D_collector_eclate.jpg

A l’occasion de la sortie en vidéo de « Silent Voice », film d’animation japonais (d’après l’oeuvre éponyme de Yoshitoki Oima) chez KAZE VIDEO, CINEDINGUE est heureux de vous offrir 1 combo Bluray/Dvd. Pour gagner, il suffit de répondre correctement aux questions avant le 19 février; un tirage au sort désignera le gagnant parmi les bonnes réponses.

Critique Bluray: Climax

61D8imHmPSL._SL1500_.jpg

Réalisation Gaspar Noé
Scénario Gaspar Noé
Sociétés de production Arte Cinema
Rectangle Productions
Wild Bunch
Les Cinémas de la Zone
Artemis Productions
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame
Durée 95 minutes
Sortie 19 septembre 2018

LE FILM:

4.5

Naître et mourir sont des expériences extraordinaires. Vivre est un plaisir fugitif.

20 ans après son premier film, « Seul contre tous », Gaspard Noé présente seulement son cinquième long métrage, « Climax », que certains ont pu déjà voir lors de la Quinzaine des Réalisateurs au dernier festival de Cannes. Si les fans du cinéaste devraient sortir comblés de ce nouvel opus, Noé ne gagnera certainement pas un nouveau public. Déjouant tous les codes (le générique de fin est au début du film, puis le générique du début se retrouve en deux parties au cours du film!), Noé nous présente d’abord une troupe de danseurs urbains, s’exprimant face caméra, dans l’écran d’une télé entourée de cassettes vidéos où l’on retrouve les films qui ont probablement inspiré Climax: Zombie, Schizophrenia, Suspiria… Enfin la petite troupe se retrouve dans une salle de répétition, danse et boit jusqu’à ce que la soirée dérape. L’ambiance devient glauque comme Noé sait faire, sexe, violence et drogue s’invitant à la fête. Le son saturé de house music et de hip hop d’un bout à l’autre, la lumière et la caméra virevoltante de Noé nous plonge alors d’un trip hallucinant où l’Homme devient un loup pour l’Homme, comme une métaphore de la société française. Ca fait mal mais ça fait du bien!

TECHNIQUE:

4.5

Ca envoie à tous les niveaux!!!

BONUS

3.5

Outre deux clips, on trouve une intéressante interview de Tom Kan, concepteur des génériques de Gaspard Noé mais surtout une rencontre entre Jan Kounen et Gaspard Noé qui évoquent leur nostalgie des vieux supports physiques et le progrés technique en matière de ciné!

VERDICT:

4.5

La gifle de Cannes!

Disponible en DVD et bluray (24.99 euros) chez WILD SIDE VIDEO

Critique Bluray: L’Ombre d’Emily

61gpzUtmzGL._SL1200_.jpg

Titre original A Simple Favor
Réalisation Paul Feig
Scénario Jessica Sharzer
Acteurs principaux

Anna Kendrick
Blake Lively
Henry Golding

Sociétés de production Lionsgate
Feigco Entertainment
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Thriller
Comédie noire
Durée 117 minutes
Sortie 26 septembre 2018

LE FILM:

3.5

Stephanie cherche à découvrir la vérité sur la soudaine disparition de sa meilleure amie Emily…

Après son reboot féminin de Ghostbusters ou encore sa comédie cracra « Mes meilleures amies », Paul Feig choisit à nouveau des personnages féminins en tête d’affiche de son nouveau film. Stephanie, jeune mère de famille modèle, à travers l’une de ses vidéos destinées aux ménagères, évoque la disparition de sa meilleure amie Emily. A travers un long flash back, nous suivons donc l’histoire de sa rencontre avec Emily, jolie fille libérée et très tendance avec laquelle elle ne semble pourtant pas très assortie. Ce long flash back permet de comprendre ce qui est arrivé à Emily, nous dévoilant petit à petit deux personnages féminins très différents de leurs apparences. Si le récit « hitchcockien » n’est malheureusement pas très surprenant, le film séduit par l’interprétation de ses deux actrices, Anna Kendrick et Black Lively, qui semblent s’éclater à jouer ces deux opposées mais aussi par le punch dégagé par l’ensemble avec une BO frenchie des plus emballantes!

TECHNIQUE:

4.5

Le top!

BONUS:

4.5

Très belle interactivité avec de nombreuses scènes coupées, un bêtisier et un making of complet décliné en  plusieurs modules!

VERDICT:

3.5

Un honnête divertissement qui manque tout de même un peu de surprises!

Disponible en DVD et Bluray (19.99 euros) chez METROPOLITAN VIDEO dès le 8 février