Critique: Une Pluie Sans Fin

3091642.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Titre original 暴雪将至
Bao xue jiang zhi
Réalisation Dong Yue
Scénario Dong Yue1
Acteurs principaux
Sociétés de production Century Pictures1
Pays d’origine Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Genre thriller
Durée 116 minutes1
Sortie 25 Juillet 2018

1997. À quelques mois de la rétrocession de Hong-Kong, la Chine va vivre de grands changements… Yu Guowei, le chef de la sécurité d’une vieille usine, dans le Sud du pays, enquête sur une série de meurtres commis sur des jeunes femmes. Alors que la police piétine, cette enquête va très vite devenir une véritable obsession pour Yu… puis sa raison de vivre.

Premier film du Chinois Dong Yue, « Une pluie sans fin » impressionne par de nombreux points sans convaincre totalement. Si l’on ne peut s’empêcher de penser au film coréen « Memories of Murder », ce premier film n’en a ni la force ni le souffle. Ce polar se déroule en effet de manière quasi neurasthénique, seules quelques montées de violence le sortant de sa torpeur. Le plus intéressant ici, au-delà de l’enquête policière menée par le personnage principal, c’est la peinture d’une Chine en pleine mutation, comme si Yu Guowei était finalement le dernier rempart contre le capitalisme sauvage qui semble frapper son pays. La mise en scène et le travail sur l’image laisse augurer de très bonnes choses venant de ce cinéaste. Dommage qu’Une pluie sans fin suscite un tel ennui…

3

Publicités

Critique Bluray: L’Au-delà

71q-E+W3k1L._SL1000_.jpg

Réalisation Lucio Fulci
Scénario Dardano Sacchetti
Giorgio Mariuzzo
Lucio Fulci
Acteurs principaux
Sociétés de production Fulvia Film
Pays d’origine Drapeau de l'Italie Italie
Genre Film d’horreur
Durée 87 minutes
Sortie 14 Octobre 1981

LE FILM:

4.5

Une jeune femme hérite d’un hôtel dans la Nouvelle Orléans. Alors qu’elle entreprend des travaux de rénovation, des phénomènes étranges font de sa vie un véritable enfer.

Le chef d’oeuvre de Lucio Fulci arrive enfin en HD!!! Construit sur un scénario à la base quasi inexistant, « l’Au delà » joue sur l’onirisme pour offrir un cauchemar délicieux pour les amateurs de gore qui tache! Enucléations, morsures, chairs rongées par l’acide, Fulci se fait plaisir et le culte qui entoure son film n’est pas usurpé! Un film qui ne s’oublie pas!

TECHNIQUE:

4.5

Une copie absolument magnifique!!! Bravo!

BONUS:

4.5

Outre des bandes annonces d’époque, on trouve quelques belles interviews de comédiens du film ainsi que d’un journaliste qui offre une passionnante analyse du film!

VERDICT:

4.5

Une édition parfaite pour un classique du gore italien!

Disponible en édition Bluray/dvd/livre chez Artus dès le 16 octobre

 

Critique: Mission Impossible Fallout

0850449.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Titre original Mission: Impossible – Fallout
Réalisation Christopher McQuarrie
Scénario Christopher McQuarrie
Acteurs principaux
Sociétés de production Skydance Productions
Bad Robot Productions
TC Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre espionnage
Durée 147 minutes
Sortie 1er août 2018

Les meilleures intentions finissent souvent par se retourner contre vous… 
Dans MISSION : IMPOSSIBLE – FALLOUT, Ethan Hunt accompagné de son équipe de l’IMF – Impossible Mission Force et de quelques fidèles alliées sont lancés dans une course contre la montre, suite au terrible échec d’une mission.

Sixième opus de la franchise MI, « Fallout » est à nouveau réalisé par Christopher McQuarrie et reste dans le prolongement du précédent.  Le Syndicat est toujours au centre de la menace que doit combattre l’équipe d’Ethan Hunt. Il s’agit ici de mettre la main sur trois charges de plutonium destinées à  causer des millions de morts. Si l’on peut faire un reproche à ce nouveau volet, c’est de compliquer et d’étirer au maximum une intrigue finalement assez basique pour arriver à un film de près de 2h30 qui aurait pu être raccourci d’une bonne vingtaine de minutes. Mais ne faisons pas la fine bouche, ce Mission Impossible  est un film d’action crépusculaire qui n’est pas sans rappeler les derniers Batman de Nolan. Les nombreuses scènes d’action sont hallucinantes, Cruise ne vieillit toujours pas et la prestation d’Henry Cavill vaut son pesant de cacahuètes! Les amateurs de grand spectacle échevelé en auront pour leur argent!

4

Jeu Concours: 2 Bluray de « Oro, la Cité Perdue » à gagner

61l6HBlKQfL._SL1000_

A l’occasion de la sortie du film « Oro, la Cité Perdue », CINEDINGUE et WILD SIDE sont heureux de vous offrir 2 bluray. Pour gagner, il suffit de répondre correctement aux questions avant le 17 août; un tirage au sort désignera les gagnants parmi les bonnes réponses.

Critique Bluray: Dans la Brume

718NEKOEVaL._SL1200_.jpg

Réalisation Daniel Roby
Scénario Jimmy Bemon
Mathieu Delozier
Guillaume Lemans
Acteurs principaux
Sociétés de production Splendido Quad Cinéma
Section 9
Esprit Frappeurs
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau : Québec Québec
Genre science-fiction
Sortie 4 avril 2018

LE FILM:

3.5

Le jour où une étrange brume mortelle submerge Paris, des survivants trouvent refuge dans les derniers étages des immeubles et sur les toits de la capitale. Sans informations, sans électricité, sans eau ni nourriture, une petite famille tente de survivre à cette catastrophe… Mais les heures passent et un constat s’impose : les secours ne viendront pas et il faudra, pour espérer s’en sortir, tenter sa chance dans la brume…

La SF française, genre quasi inexistant, a enfin un représentant plus qu’honorable. Quand une mystérieuse et mortelle brume s’abat sur Paris, une famille tente de survivre. Le pitch est simple et efficace, on ne cherche même pas à connaître l’origine de cette brume, le film étant un pur survival au rythme impeccable (2 mins d’exposition puis 1h25 d’action). Et surtout, outre le duo Romain Duris/Olga Kurylenko qui fonctionne plutôt bien, le film bénéficie d’effets spéciaux vraiment bluffant! Prometteur!

TECHNIQUE:

4.5

Impeccable et efficace!

BONUS:

1.5

Seul bonus, un court making of d’une quinzaine de minutes…

VERDICT:

3.5

Un film de SF prenant et aux effets spéciaux brillants!

Disponible en DVD (16.99 euros) et Bluray (19.99 euros) chez TF1 VIDEO dès le 7 août

 

Critique: Ant-Man et la Guêpe

0842353.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Titre original Ant-Man and The Wasp
Réalisation Peyton Reed
Scénario Chris McKenna
Erik Sommers
Andrew Barrer
Paul Rudd
Gabriel Ferrari
Acteurs principaux
Sociétés de production Marvel Studios
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre super-héros
Durée 118 minutes
Sortie 18 Juillet 2018

Après les événements survenus dans Captain America : Civil War, Scott Lang a bien du mal à concilier sa vie de super-héros et ses responsabilités de père. Mais ses réflexions sur les conséquences de ses choix tournent court lorsque Hope van Dyne et le Dr Hank Pym lui confient une nouvelle mission urgente… Scott va devoir renfiler son costume et apprendre à se battre aux côtés de La Guêpe afin de faire la lumière sur des secrets enfouis de longue date…

Ce nouvel opus des aventures d’Ant-Man s’articule autour d’une mission de sauvetage, le but étant d’aller récupérer dans l’infiniment petit la mère d’Hope Van Dyne, alias « la Guêpe ». Deux obstacles: Scott Lang est sous bracelet électronique et ne doit pas sortir de chez lui et un personnage fantômatique semble se dresser sur la route d’Ant-Man et la Guêpe! Les ingrédients du premier volet sont à nouveau réunis: humour et second degré (sans doute le personnage le plus amusant de l’univers Marvel) et effets spéciaux impressionnants avec des changements de taille dans les deux sens remarquablement exploités. Seule différence: la partie d’exposition du premier volet n’a ici pas lieu d’être, du coup l’action est ininterrompue! Excellent divertissement estival!

4

 

 

Critique Dvd: Chien

81iXlZ5QNqL._SL1500_.jpg

Réalisation Samuel Benchetrit
Scénario Samuel Benchetrit
Gábor Rassov
Acteurs principaux
Sociétés de production Single Man Productions
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau de la Belgique Belgique
Genre comédie dramatique
Durée 90 minutes
Sortie 14 mars 2018

LE FILM:

3.5

Jacques Blanchot a tout perdu : sa femme, son travail et sa maison. Son fils ne le respecte pas et le chien qu’il vient d’acheter meurt écrasé. Brisé, il devient peu à peu étranger au monde qui l’entoure. Accueilli par le patron de l’animalerie, duquel il pense pouvoir recueillir un peu d’attention, il va intérioriser les codes de soumission du chien. Et dans ce rôle, il subit la domination de son maître, mais reste à l’abri de la frénésie des hommes et d’une société perverse et narcissique qui traite ses citoyens moins bien que des bêtes.

Drôle de film que cette adaptation du livre éponyme de Samuel Benchetrit! Jacques Blanchot est plaqué par sa femme qui l’accuse de lui donner des démangeaisons! A peine jeté, il se précipite acheter un chien à un dresseur peu recommandable (Enorme Bouli Lanners) qui sera très vite écrasé par un camion! C’est la vie de Blanchot, looser né! Petit à petit, celui-ci va quitter sa condition d’homme pour se soumettre au point de devenir un chien! Cette fable caustique, noire est souvent drôle mais aussi dérangeante, Blanchot se pliant à toutes les humiliations. Macaigne est le comédien idéal avec ses airs de chien battu, reste que si le film est amusant et plein d’originalité, on se demande tout de même parfois où il veut en venir.

TECHNIQUE:

3.5

Correct, sans souci particulier…

BONUS:

3.5

On trouve ici quelques bandes annonces mais surtout une grande interview de Samuel Benchetrit divisée en trois parties.

VERDICT:

3.5

Une fable drôle et dérangeante!

Disponible en DVD (14.99 euros) chez M6 VIDEO