CRITIQUE DVD: SKET

LE FILM: 6,5/10

À la suite du meurtre cruel et brutal de sa grande soeur par un gang violent, Kayla – 16 ans – n’a plus qu’une idée en tête : la vengeance. Pour parvenir à
ses fins l’adolescente intègre un gang rival. Mais elle va devoir apprendre à survivre dans la jungle urbaine où seules les règles de la rue font loi…

A la fois Vigilante movie dans la lignée des « Justiciers… » avec Bronson et film de gang genre « les Guerriers de la nuit » ou « Class 1984 », « Sket », série B british ne brille pas par son originalité. Le scénario, assez basique, ne réserve pas beaucoup de surprises mais a le mérite d’aborder le problème assez nouveau des gangs de filles. Réalisé avec une certaine énergie et rythmé par une bande son percutante, ce petit film remplit son contrat en termes de divertissement et heureusement ne cherche pas à délivrer de message, exercice souvent casse-gueule dans ce genre de productions (remember le nauséabond « A Vif« !).

La jeune interprète, Aimee Kelly, est en outre une très bonne surprise! Côté technique, rien à signaler, c’est parfait niveau image et son (la BO est percutante à souhait!)

Détail amusant, nulle émeute contre les forces de l’ordre contrairement à ce que promet la jaquette!

 

LES BONUS: 6/10

Le seul bonus proposé ici est un court making-of qui n’apporte que peu d’enseignements mais donne l’occasion d’entendre certains membres de l’équipe.

VERDICT: 6/10

Un bon moment…

Disponible en DVD (19,99 euros) et blu-ray (24,99 euros) chez Wild Side Video


Publicités

LES SEPT MERCENAIRES (1960)

Carlotta Films

Un village mexicain est pillé et racketté par un gang de bandits menés par le terrible Calvera. Lassés de cette situation, les habitants décident de faire appel à un mercenaire très efficace, Chris Adams. Une fois la mission acceptée, il compose alors son équipe et s’adjoint l’aide de 6 autres gros bras adeptes de la bagarre…

Remake américain du classique japonais de Kurosawa, « les sept samouraïs », c’est John Sturges, à qui l’on doit déjà « règlement de comptes à OK Corral » , qui le réalise en 1960. Il se dote d’un casting d’anthologie: Yul Brynner, Steve MacQueen, Robert Vaughn, Charles Bronson, Horst Bucholz, James Coburn et Brad Dexter dans le rôle des 7 mercenaires et Eli Wallach dans celui du truand Calvera. Classique du western, le film est clairement découpé en trois parties: le recrutement de l’équipe, la préparation de l’affrontement et enfin ce dernier. Là-dessus, Elmer Bernstein, y greffa sa bande originale, l’une des plus célèbres du genre après celles de Morricone. Le film n’a pas pris une ride et trouve même une seconde jeunesse grâce à l’édition Bluray qui vient de paraître chez Fox: une merveille de son et d’image à couper le souffle!

A revoir de toute urgence!!!