Critique Dvd: Les Rescapés du Futur

81tO7kNz6aL._SL1500_

  • Réalisé par :
    Richard T. Heffron
  • Avec :
    Peter Fonda, Blythe Danner, Arthur HILL…
  • Pays de production :
     ETATS-UNIS
  • Année de production :  1976
  • Titre original : FUTURE WORLD
  • Distributeur :
    PARAFRANCE

LE FILM: 2/10

Après la catastrophe de « Mondwest », il y a plusieurs années, la station de Delos est prête à ouvrir ses portes avec un nouveau « monde », Futureworld. Pourtant Chuck Browning, grand reporter de la ville, n’est toujours pas convaincu du projet, depuis la mort de l’un de ses amis qui revenait de ce « nouveau Delos ». Chuck, accompagné d’une de ses collaboratrices, est décidé à enquêter sur les causes de la mort de son ami. Ils découvrent que Delos prévoit de remplacer d’importants visiteurs par des doublures robotisées… prêtes à conquérir le monde.

les-rescapes-du-futur-a06

Pour surfer sur le succès de Mondwest, une suite est lancée, sans le concours de Michael Crichton. C’est Richard T. Heffron qui s’y colle, un réalisateur de séries TV. Et il faut bien avouer que le résultat est loin d’être à la hauteur! Un scénario sans intérêt (le héros visite les coulisses du parc sans péripétie majeure!); une mise en scène proche du néant conforme aux canons télévisuels des 70’s, une interprétation quelconque. Ce n’est pas l’apparition le temps d’une scène de Yul Brynner qui sauve le projet!

TECHNIQUE: 7/10

Correct!

BONUS: 7/10

Outre la galerie photos et la bande annonce, on trouve une présentation du film par Marc Toullec.

VERDICT: 2/10

Une suite qui donne surtout envie de revoir l’original!

Disponible en DVD (16.99 euros) chez Sidonis

Publicités

CRITIQUE DVD: MONDWEST

LE FILM:

En l’an 1983, le parc d’attraction Delos permet à de riches visiteurs de vivre une expérience unique. Ils peuvent séjourner à l’époque de leur choix et rentrer dans la peau de personnages mythiques (empereur, shérif, princesse…). Une immersion dans des décors soignés aux détails près, habités par des robots plus vrais que nature. Deux hommes d’affaires ont choisi de passer quelques jours dans le Far West. Leur séjour ne va pas se dérouler comme prévu… Malgré toutes les précautions et sécurités prises dans le parc d’attractions hyperréalistes, le centre technique perd, peu à peu, le contrôle sur ses machines. Les robots vont se montrer sans pitié contre toute trace de vie humaine…

Auteur à succès, Michael Crichton décide de passer derrière la caméra en 1973 avec cette histoire de parc d’attractions qui part en sucette! Ca ne vous rappelle rien ? Normal Jurassic Park était tiré d’un de ses bouquins et le scénario écrit par lui-même! Devenu culte, « Mondwest » se laisse regarder sans déplaisir surtout parce qu’il joue sur le fantasme de nombreuses personnes. Qui n’a pas rêvé de jouer au cowboy ou au chevalier ? Toute la première moitié du film joue sur ce fantasme avec les bagarres dans le saloon, l’attaque de la banque, etc…

Le choix de Yul Brynner pour incarner le robot défaillant est également très réussi; on se rappelle notamment de lui dans les « les 7 Mercenaires »et le voir ici désincarné, tirant de sang froid, crée un sentiment de crainte chez le spectateur. Dommage que le dernier tiers du film soit un peu cheap et mou, réduisant un peu cet effet.

Côté technique, l’édition remasterisée n’est clairement pas à la hauteur que ce soit au niveau de l’image (nombreux points blancs, grain important) que du son (manque d’ampleur considérable même en VO!). Dommage!

Niveau bonus, le néant absolu! Pas même une bande annonce à se mettre sous la dent!

VERDICT:

Un film culte même s’il a un peu vieilli à revoir dans une édition très moyenne!

Disponible en DVD (19,99 euros) et Blu-ray (24,99 euros) chez AVENTI dès le 3 avril.

 

LES SEPT MERCENAIRES (1960)

Carlotta Films

Un village mexicain est pillé et racketté par un gang de bandits menés par le terrible Calvera. Lassés de cette situation, les habitants décident de faire appel à un mercenaire très efficace, Chris Adams. Une fois la mission acceptée, il compose alors son équipe et s’adjoint l’aide de 6 autres gros bras adeptes de la bagarre…

Remake américain du classique japonais de Kurosawa, « les sept samouraïs », c’est John Sturges, à qui l’on doit déjà « règlement de comptes à OK Corral » , qui le réalise en 1960. Il se dote d’un casting d’anthologie: Yul Brynner, Steve MacQueen, Robert Vaughn, Charles Bronson, Horst Bucholz, James Coburn et Brad Dexter dans le rôle des 7 mercenaires et Eli Wallach dans celui du truand Calvera. Classique du western, le film est clairement découpé en trois parties: le recrutement de l’équipe, la préparation de l’affrontement et enfin ce dernier. Là-dessus, Elmer Bernstein, y greffa sa bande originale, l’une des plus célèbres du genre après celles de Morricone. Le film n’a pas pris une ride et trouve même une seconde jeunesse grâce à l’édition Bluray qui vient de paraître chez Fox: une merveille de son et d’image à couper le souffle!

A revoir de toute urgence!!!