Critique Dvd: Au plus près du soleil

81D6wfvVUjL._SL1500_.jpg

Réalisation Yves Angelo
Scénario Yves Angelo
François Dupeyron
Gilles Legrand
Acteurs principaux
Sociétés de production Épithète Films
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame
Durée 94 minutes
Sortie 9 septembre 2015

LE FILM:

4

Sophie, juge d’instruction, auditionne un jour Juliette, pour des faits d’abus de faiblesse sur son amant. Elle se rend compte après enquête que la prévenue est la mère biologique de l’enfant qu’elle a adopté. Loin de se dessaisir de l’affaire, Sophie s’acharne contre cette femme. Olivier, son mari, désapprouve son attitude et entre en relation avec Juliette sans lui révéler sa véritable identité. Mais la jeune femme découvre qu’Olivier est le mari de sa juge. Elle ne comprend pas ce qu’il cherche, lui ne peut plus révéler la vérité…

Directeur photo renommé, notamment pour Alain Corneau, Yves Angelo tient peut-être de cette collaboration son inspiration pour réaliser ce film noir, très noir. C’est en effet à une véritable tragédie que le réalisateur nous convie avec cette histoire d’une juge (admirable Sylvie Testud), prête à tout pour éloigner de sa vie la mère naturelle de son enfant adopté, celle-ci étant de surcroît un poison violent pour tous les hommes qui oseraient succomber à ses charmes. Fort, prenant, magnifiquement mis en scène, « Au plus près du soleil » est une vraie réussite. Gadebois est comme toujours exceptionnel de présence et Mathilde Bisson (clone de Mathilde Seigner jeune) est la révélation du film!

TECHNIQUE:

4

Une copie exempte de tout défaut, à la définition parfaite.

BONUS:

Pas de bonus, c’est dommage…

VERDICT:

4

Un excellent film noir dans une édition minimaliste!

Disponible en DVD (19.99 euros) chez Bac Films

CRITIQUE: NEUF MOIS FERME

9_mois_ferme

Ariane Felder est enceinte ! C’est d’autant plus surprenant que c’est une jeune juge aux mœurs strictes et une célibataire endurcie. Mais ce qui est encore plus surprenant, c’est que d’après les tests de paternité, le père de l’enfant n’est autre que Bob, un criminel poursuivi pour une atroce agression ! Ariane, qui ne se souvient de rien, tente alors de comprendre ce qui a bien pu se passer et ce qui l’attend…

Cinquième film d’Albert Dupontel, Neuf Mois Ferme est le film le plus réussi de son auteur. Gardant le même humour délirant que dans ses précédents films, c’est sur la forme que Dupontel surprend. Son dernier film est une petite mécanique de précision débarassée de cette impression de désordre qu’on pouvait ressentir sur ses précédents. Si le rythme ne faiblit à aucun moment, c’est bien le soin apporté à la mise en scène qui surprend, confirmant que Dupontel maîtrise maintenant parfaitement son art. Quant à l’interprétation, le duo qu’il forme avec Sandrine Kiberlain est époustouflant. Caustique, irrévérencieux, Neuf Mois Ferme donne un coup de jeune au genre!

NOTE: 8.5/10