CRITIQUE BLU-RAY: L’EVADE D’ALCATRAZ

EVADE_ALCATRAZ

LE FILM: 7.5/10

Frank Morris s’est évadé de plusieurs prisons. En 1960, il est écroué et transféré au célèbre pénitencier d’Alcatraz construit sur un piton rocheux face à la côte. Il réussira, une nouvelle fois avec deux complices, à s’évader de la prison la plus surveillée des Etats-Unis…

On doit à Don Siegel une poignée de séries B assez réussies dont l’Invasion des Profanateurs de Sépultures ou l’Inspecteur Harry. Pour l’un de ses derniers films, l’Evadé d’Alcatraz, en 1979, il fait à nouveau appel à l’acteur qui lui valut son plus gros succès, Clint Eastwood. Inspiré d’une histoire vraie, le film de Siegel retrace l’histoire de la seule évasion réussie du « Rock » même si l’on n’a jamais retrouvé la trace des évadés, ne sachant s’ils se sont noyés ou s’ils s’en sont sortis!

Film au cachet assez classique, l’Evadé d’Alcatraz montre dans une première partie le quotidien du pénitencier avec toutes les figures imposées (le directeur sadique, les règlements de compte, les brimades…) puis dans une seconde partie, la préparation de l’évasion et l’évasion elle-même. Mis en scène avec une réelle efficacité et une exploitation parfaite des décors (le film est tourné dans la vraie prison d’Alcatraz), et interprété avec classe par Mr Eastwood, l’Evadé d’Alcatraz est une série B très plaisante  qui s’impose comme un classique du film de prison!

TECHNIQUE: 6/10

Non restauré, le film passe du correct au médiocre, en particulier dans les scènes sombres. Côté son, c’est correct mais à condition de préférer la VO!

BONUS: 0/10

Apparemment, les bonus aussi se sont fait la malle!

VERDICT: 7.5/10

Un classique du film de prison indispensable si vous n’avez pas déjà le DVD!

Disponible en bluray (19.99 euros) chez Paramount.

 

Publicités

CRITIQUE DVD: ALCATRAZ

713SRvjI3yL__SL1500_LA SERIE: 7/10

302 prisonniers et gardiens de la célèbre prison d’Alcatraz disparaissent dans d’étranges circonstances en 1963. Cinquante ans plus tard, ils réapparaissent un à un à San Francisco de manière inexpliquée, sans avoir vieilli. Un agent du FBI, Rebecca Madsen, est alors chargé de mener l’enquête, aidé d’un geek
spécialiste de la prison, Diego Soto, et d’un homme mystérieux au passé trouble nommé Emerson Hauser…

Produite par J.J.Abrams, Alcatraz n’aura connu qu’une seule et unique saison faute d’audience. Même si l’on assiste à rien de révolutionnairen cette série de 13 épisodes n’a pourtant rien d’infamant et se montre même assez distrayante. Série policière matinée d’une science-fiction toute abramsienne, Alcatraz propose à chaque épisode une enquête pour retrouver un criminel qui sévit de la même manière que 50 ans auparavant, avant son incarcération sur le Rocher. L’enquête est entrecoupée de flash-backs sur l’incarcération du criminel concerné en 1960 qui permet de voir le quotidien de ces prisonniers au sein d’Alcatraz et cet aspect carcéral est l’une des réussites de la série. Chaque épisode se concentrant sur un criminel en particulier, il représente également une pièce du puzzle qui permet de comprendre ce drôle de voyage temporel.

Efficacement réalisée, cette série, à défaut d’être d’une très grande originalité, se laisse donc regarder avec un certain plaisir, la galerie de criminels étant assez réussie. Au casting, on retrouve entre autres Sam Neill dans un rôle de « men in black » et Robert Forster dans le rôle d’un ancien gardien de la prison.

Malheureusement, tous les mystères ne sont pas résolus à la fin, faute de l’absence de saison 2!

TECHNIQUE: 9/10

Très belle copie proposée sur ce DVD avec notamment une VO explosive!

BONUS: 6/10

On trouve des scènes coupées, une featurette un peu courte sur les décors et un bêtisier.

VERDICT: 7/10

Une série policière  plaisante à défaut d’être révolutionnaire!

Disponible en DVD (29.99 euros) et blu-ray (39.99 euros) chez Warner