Star Wars VII: la bande-annonce est arrivée!

affiche-star-wars-7-365x540

Quelques heures après que Disney ait dévoilé l’affiche du nouveau Star Wars, Disney diffusait cette nuit la bande-annonce tant attendue par des millions de fans! Si l’on peut y voir le retour de Han Solo, Luke Skywalker n’apparaît pas dans cette bande-annonce. La musique de John Williams est quant à elle bien là pour nous faire dresser les poils sur les bras! Plus que deux mois avant de découvrir ce nouvel opus!

CRITIQUE DVD: ALCATRAZ

713SRvjI3yL__SL1500_LA SERIE: 7/10

302 prisonniers et gardiens de la célèbre prison d’Alcatraz disparaissent dans d’étranges circonstances en 1963. Cinquante ans plus tard, ils réapparaissent un à un à San Francisco de manière inexpliquée, sans avoir vieilli. Un agent du FBI, Rebecca Madsen, est alors chargé de mener l’enquête, aidé d’un geek
spécialiste de la prison, Diego Soto, et d’un homme mystérieux au passé trouble nommé Emerson Hauser…

Produite par J.J.Abrams, Alcatraz n’aura connu qu’une seule et unique saison faute d’audience. Même si l’on assiste à rien de révolutionnairen cette série de 13 épisodes n’a pourtant rien d’infamant et se montre même assez distrayante. Série policière matinée d’une science-fiction toute abramsienne, Alcatraz propose à chaque épisode une enquête pour retrouver un criminel qui sévit de la même manière que 50 ans auparavant, avant son incarcération sur le Rocher. L’enquête est entrecoupée de flash-backs sur l’incarcération du criminel concerné en 1960 qui permet de voir le quotidien de ces prisonniers au sein d’Alcatraz et cet aspect carcéral est l’une des réussites de la série. Chaque épisode se concentrant sur un criminel en particulier, il représente également une pièce du puzzle qui permet de comprendre ce drôle de voyage temporel.

Efficacement réalisée, cette série, à défaut d’être d’une très grande originalité, se laisse donc regarder avec un certain plaisir, la galerie de criminels étant assez réussie. Au casting, on retrouve entre autres Sam Neill dans un rôle de « men in black » et Robert Forster dans le rôle d’un ancien gardien de la prison.

Malheureusement, tous les mystères ne sont pas résolus à la fin, faute de l’absence de saison 2!

TECHNIQUE: 9/10

Très belle copie proposée sur ce DVD avec notamment une VO explosive!

BONUS: 6/10

On trouve des scènes coupées, une featurette un peu courte sur les décors et un bêtisier.

VERDICT: 7/10

Une série policière  plaisante à défaut d’être révolutionnaire!

Disponible en DVD (29.99 euros) et blu-ray (39.99 euros) chez Warner

 



CRITIQUE: MISSION IMPOSSIBLE 4 – PROTOCOLE FANTOME

Impliquée dans l’attentat terroriste du Kremlin, l’agence Mission Impossible (IMF) est totalement discréditée. Tandis que le président lance l’opération « Protocole Fantôme », Ethan Hunt, privé de ressources et de renfort, doit trouver le moyen de blanchir l’agence et de déjouer toute nouvelle tentative d’attentat. Mais pour compliquer encore la situation, l’agent doit s’engager dans cette mission avec une équipe de fugitifs d’IMF dont il n’a pas bien cerné les motivations…

Après Brian de Palma, John Woo et J.J.Abrams, le quatrième volet des aventures d’Ethan Hunt et de sa bande a été confié à Brad Bird pour son premier long métrage « Live ». En effet, son film précédent n’est autre que « les Indestructibles », l’excellent film d’animation Pixar qui contenait peu ou prou les mêmes ingrédients: action,humour, action, gadgets et action! Et c’est une riche idée de lui avoir confié les rênes du nouvel épisode d’une franchise qui a toujours cherché à se renouveler. Non pas que le film soit révolutionnaire, loin de là; mais il nous sert tout ce qu’on est en droit d’attendre en allant le voir. Outre les ingrédients cités plus haut, « le Protocole fantôme » a le mérite de retrouver l’esprit de la série, en cela le plus proche de l’épisode de Palma avec en prime un doux parfum de Guerre Froide rafraîchissant après toute une brouette de films dont les méchants avaient une facheuse tendance à être très mate de peau! On en a donc pour son argent avec en particulier une scène d’escalade du plus haut hôtel du monde à Dubaï qui restera d’anthologie; Le père Tom en a encore sous la semelle!

En guise de conclusion, une impression de passage de témoin entre l’agent Hunt et l’agent Brandt (Jeremy Renner) se fait sérieusement sentir, ce qui pourrait présager d’une évolution de la franchise. L’heure de la retraite semble proche pour Tom Cruise!