Critique Bluray: Tamara Vol.2

81YwQlG+-UL._SL1500_.jpg

Réalisation Alexandre Castagnetti
Scénario Alexandre Castagnetti et Béatrice Fournera
Acteurs principaux
Sociétés de production Gazelle & Cie
TF1
Nexus Factory
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Durée 102 minutes
Sortie 4 juillet 2018

LE FILM:

2.5

Tamara est séparée de Diego depuis deux ans. Elle quitte enfin le nid pour vivre l’aventure étudiante à Paris avec sa copine Sam. En galère d’appartement, elles acceptent une coloc avec Wagner. Problème : Diego fait partie du lot, et il n’est plus célibataire ! Pour Tamara, qui rêve d’oublier sa petite vie de province, ça commence mal… Et tout se complique lorsqu’elle flashe sur James, le mec parfait : étudiant-photographe-mannequin-DJ canon, star des réseaux sociaux ! Pour l’approcher, elle va devoir devenir populaire et jouer dans la cour des grandes… Tout ça sous le regard de Diego… Entre la fac, l’ex, le futur-ex et des parents toujours sur son dos, il va falloir faire les bons choix !

La suite des aventures de l’ado rondelette, Tamara, était inévitable compte tenu du succès du premier volet! La lycéenne part à la fac et prend son envol loin de sa maman avec toujours le beau Rayane Bensetti dans les parages! Mais Tamara va découvrir les secrets d’Instagram et devenir « influenceuse », peut-être au risque de perdre ses amis? Tel est le canevas de cette comédie, certes parfois amusante mais fortement déconseillée aux plus de 16 ans! Trop de mièvrerie pourrait en effet être fatal aux plus âgés d’entre nous. Si l’on rentre dans le coeur de cible, le produit fait le job avec du rythme, des sentiments, un message positif à l’endroit des ronds, de l’humour! Bref on va kiffer grave! #FilmDeLannee

TECHNIQUE:

4.5

C’est parfait!

BONUS:

1.5

Seul bonus, quelques scènes coupées…

VERDICT:

2.5

Indispensable (si l’on a moins de 16 ans)!

Sortie le 4 novembre en VOD, et le 7 novembre en DVD, Blu-Ray et Coffret Tamara 1 et 2 chez TF1 VIDEO . Retrouvez TF1 STUDIO sur Facebook

-toutes les productions sorties en 2018

Publicités

CRITIQUE: PARANOIAK (2007)

Belle petite réussite que ce quasi-remake de « fenêtre sur cour ».

Kale, jeune garçon de 17 ans, traumatisé par la mort accidentelle de son père, accumule les petits délits et finit cloîtré chez lui, la cheville équipée d’un bracelet électronique. Il n’a alors pour seule occupation qu’observer ses voisins avec des jumelles. Il commence alors à avoir des doutes sur un de ses voisins qu’il soupçonne d’être le serial killer activement recherché par la police. Avec l’aide de son meilleur ami et de sa nouvelle jeune voisine, il va mener l’enquête…

Après une première partie nous faisant croire au « teen movie » classique, avec l’ado accro de jeux vidéos qui reluque sa jolie voisine accompagné de son débile de copain, la deuxième partie qui voit l’enquête commencer à aboutir, nous fait basculer dans le thriller pur jus! Et de plutôt belle manière: on se surprend à frissonner quelques fois. L’interprétation de Shia LaBeouf (ne me demandez pas comment ça se prononce), Karim Benzema avec des cheveux, est parfaite et la mise en scène plus que correcte. Dommage que la fin sombre un peu dans le grand-guignol mais le film reste bien au-dessus de la moyenne des sorties du genre!

CRITIQUE: LOL (2008)

David Koskas

La semaine dernière, je sors avec ma chère et tendre (Mamie garde les enfants, chouette!!!) pour une avant-première, celle du film LOL. Quitte à sortir au cinoche, j’aurais préféré autre chose mais bon, ma dulcinée aime beaucoup Sophie Marceau et le ciné, ça me fait toujours plaisir! Mais le pressentiment n’est pas très bon, je l’admets: une comédie sur l’adolescence avec Sophie Marceau, ça sent bon le navet! Que nenni, j’ai eu tout faux. J’ai passé 90 minutes délicieuses, complètement transporté par cette petite comédie sans autre ambition que de divertir.

Sophie Marceau joue une mère divorcée qui a la garde de sa fille Lola, une ado de 16-17 ans, à l’image de tous les ados d’aujourd’hui , naviguant entre MSN, le MP3 et le portable. Anne, la mère, tente de rester dans le coup et de faire face. Elle couche de temps en temps avec le père de Lola en cachette et fume des pétards, une fois seule dans son lit. On suit, durant les trois trimestres de l’année scolaire, la vie de cette adolescente et sa relation avec sa mère, qui trente ans après « la Boum » passe dans le camp des vieux cons.

Lisa Azuelos, à qui l’on doit « comme t’y es belle », frappe très fort avec cette comédie très réussie. Dotée d’un vrai sens du rythme, le plus difficile dans ce genre de film, elle évite les clichés et surprend sans cesse son public même si on a droit au petit copain musicien ou au voyage de classe. On découvre une Sophie Marceau très naturelle et très à l’aise dans son rôle ainsi que la révélation Christa Theret qu’on avait déjà vue dans « Et toi, t’es sur qui? », d’autant mieux choisie qu’on trouve un air de famille entre la mère et la fille. Le reste du casting est à l’avenant; tous les ados du film sont ceux qu’on croise tous les jours dans les transports en commun. A noter, enfin, une ou deux scènes cultes dont une qu’on nommera « la scène du poulet » qui fait mourir de rire toute la salle!

En conclusion, une excellente comédie, sorte d’hommage à des films comme « la Boum », « A nous les petites Anglaises » ou « les Sous-doués » qui n’a pour but que nous faire rire, même de choses pas drôles (une certaine scène risque de faire polémique). A voir absolument