Critique Bluray: A Vif !

71C4cDL4UtL._SL1500_.jpg

Titre original Burnt
Réalisation John Wells
Scénario Steven Knight
Sociétés de production 3 Arts Entertainment
Double Feature Films
PeaPie Films
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre comédie dramatique
Durée 100 minutes
Sortie 4 novembre 2015

LE FILM:

2.5

Plus qu’un grand chef, Adam Jones est une rock star de la cuisine, couronnée par deux étoiles au guide Michelin. Grisé par le succès, arrogant et capricieux, l’enfant terrible de la scène gastronomique parisienne sombre dans l’alcool et la drogue. Quelques années plus tard, il a retrouvé la voie de la sobriété. Entouré de jeunes commis et chefs de parties, il relance un restaurant londonien, déterminé à obtenir le graal de la gastronomie : une troisième étoile. Hanté par les fantômes du passé, le chemin de la rédemption s’annonce plus âpre que prévu.

Les genres du film de danse ou du film de cuisine accouchent rarement de grands films, c’est comme ça sans que l’on sache l’expliquer. « A Vif! » n’est pas désagréable pour autant! Si l’histoire est un peu cousue de fil blanc, le quotidien d’une cuisine d’un grand restaurant est assez bien décrit et le casting Bradley Cooper/Omar Sy/Sienna Miller plutôt convaincant. Autour d’eux, une ribambelle de seconds rôles de choix est là pour faire joli sur l’affiche: Emma Thompson, Uma Thurman ou encore Alicia Vikander! Quoi qu’il en soit, si le film ne restera pas dans les annales, il donne sacrément faim et ravira les fans de Top Chef!

TECHNIQUE:

4

Rien à dire, c’est tout bon!

BONUS:

3.5

On trouve ici un making of, des scènes coupées et une interview de Bradley Cooper, tout ceci un peu promo.

VERDICT:

2.5

Un divertissement culinaire qui ouvre l’appétit!

Disponible en DVD (14.99 euros) et bluray (19.99 euros) chez M6 VIDEO

 


CRITIQUE: A VIF (2007)

Affiche américaine. Warner Bros.

Les bras m’en tombent! Charles Bronson est de retour: il s’est réincarné sous les traits de Jodie Foster! Moi qui croyait que le « justicier dans la ville » était bien mort et enterré… Et bien non, « à vif » est quasiment un remake, mais en pire!

Jodie Foster joue le rôle d’une animatrice qui file le parfait amour (mais alors parfait! Et ils ont même un chien!) avec un jeune homme formidable. Par une belle nuit d’été, ils décident de sortir justement leur chien au parc et de passer par le tunnel dans lequel personne ne passe la nuit! Et là, manque de pot, trois psychopathes les attendaient et les passent à tabac tuant par là même le chéri de Jodie.

A son réveil, c’est très dur pour elle (le réalisateur nous le fait bien sentir grâce à moults flashbacks avec ralentis): il ne lui reste même plus son chien que les trois cinglés lui ont pris.

Constatant la lenteur de la justice, elle décide d’acheter une arme et de faire le ménage en ville et de bousiller sur son passage les pires ordures (« ah, au moins, ils ne causeront plus de tort à personne ! »se dit alors le beauf de base à qui le film doit être dédié). Tout en sympathisant avec le flic qui mène l’enquête, Jodie continue sa mission divine (elle ne quitte pas sa croix autour du cou) jusqu’à retrouver ses trois agresseurs. Autant dire qu’ils vont payer cher! Alors qu’on se dit pendant tout le film que la morale va certainement reprendre le dessus à la fin, et bien que nenni! C’est pire que tout ce qu’on pouvait imaginer: je ne vous raconte pas la fin, c’est un monument dans le genre réac’!

En conclusion, un film stupide, nauséeux à souhait qui brasse idées les plus dangereuses qui puissent circuler! Qu’on ne s’étonne pas que les crimes par armes à feu soient aussi nombreux dans ce pays! Mais que fait Jodie Foster et où va-t-elle après le déjà pitoyable « flight plan »?