Critique Bluray: Les Heures Sombres

617mPp3rX0L._SL1000_.jpg

Titre original Darkest Hour
Réalisation Joe Wright
Scénario Anthony McCarten
Acteurs principaux
Sociétés de production Working Title Films
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre drame historique
Durée 125 minutes
Sortie 3 janvier 2018

LE FILM:

4

Homme politique brillant et plein d’esprit, Winston Churchill est un des piliers du Parlement du Royaume-Uni, mais à 65 ans déjà, il est un candidat improbable au poste de Premier Ministre. Il y est cependant nommé d’urgence le 10 mai 1940, après la démission de Neville Chamberlain, et dans un contexte européen dramatique marqué par les défaites successives des Alliés face aux troupes nazies et par l’armée britannique dans l’incapacité d’être évacuée de Dunkerque. Alors que plane la menace d’une invasion du Royaume-Uni par Hitler et que 200 000 soldats britanniques sont piégés à Dunkerque, Churchill découvre que son propre parti complote contre lui et que même son roi, George VI, se montre fort sceptique quant à son aptitude à assurer la lourde tâche qui lui incombe. Churchill doit prendre une décision fatidique : négocier un traité de paix avec l’Allemagne nazie et épargner à ce terrible prix le peuple britannique ou mobiliser le pays et se battre envers et contre tout. Avec le soutien de Clémentine, celle qu’il a épousée 31 ans auparavant, il se tourne vers le peuple britannique pour trouver la force de tenir et de se battre pour défendre les idéaux de son pays, sa liberté et son indépendance. Avec le pouvoir des mots comme ultime recours, et avec l’aide de son infatigable secrétaire, Winston Churchill doit composer et prononcer les discours qui rallieront son pays. Traversant, comme l’Europe entière, ses heures les plus sombres, il est en marche pour changer à jamais le cours de l’Histoire.

Avec « Dunkerque », Christopher Nolan relatait l’Opération Dynamo, l’évacuation de 200 000 soldats grâce à des bateaux civils anglais. Dans « Les Heures Sombres »,  Joe Wright (« Hanna », « Pan »…) s’intéresse à l’amont de l’opération. Le film débute à la nomination comme Premier Ministre de Winston Churchill jusqu’au lancement de cette opération. « Les Heures Sombres » se concentre sur le poids des mots et leur  choix dont peut dépendre l’avenir d’un pays. La grande réussite de Wright avec ce film est d’avoir sur faire d’un film « bavard » , puisque centré sur le verbe, un thriller passionnant , captivant. Il est évident que la prestation de Gary Oldman, justement récompensé d’un Oscar, y est pour beaucoup. Plus que la transformation physique due au superbe travail des maquilleurs, on reste ébahi devant l’incarnation que nous offre Oldman; on croirait entendre Churchill! Belle réussite!

TECHNIQUE:

4.5

Impeccable!

BONUS:

2.5

On trouve deux featurettes sur le tournage et la transformation de Gary Oldman.

VERDICT:

4

Un film historique passionnant!

Disponible en DVD (19.99 euros) et bluray (24.99 euros) chez Universal dès le 15 mai

 

 

Publicités

Critique Bluray: Baby Driver

71lpVwUR5EL._SL1000_.jpg

Réalisation Edgar Wright
Scénario Edgar Wright
Acteurs principaux
Sociétés de production Media Rights Capital
Big Talk Productions
Working Title Films
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre comédie policière
Durée 113 minutes

LE FILM:

3.5

Chauffeur pour des braqueurs de banque, Baby a un truc pour être le meilleur dans sa partie : il roule au rythme de sa propre playlist. Lorsqu’il rencontre la fille de ses rêves, Baby cherche à mettre fin à ses activités criminelles pour revenir dans le droit chemin. Mais il est forcé de travailler pour un grand patron du crime et le braquage tourne mal… Désormais, sa liberté, son avenir avec la fille qu’il aime et sa vie sont en jeu.

Après la trilogie « Cornetto »et « Scott Pilgrim », Edgar Wright est débarqué du projet « Ant Man ». La déception passée, le cinéaste britannique s’attaque à un projet auquel il pense depuis une vingtaine d’années, « Baby Driver ». A travers le polar, il s’amuse avec l’importance de la musique au cinéma. Son héros, Baby, passe tout son temps les écouteurs sur les oreilles et ne conçoit pas sa vie sans le support des morceaux enregistrés sur ses différents ipods. Si le scénario rappelle grandement le « Drive » de Winding Refn et si le film évoque le Cinéma de Tarantino, « Baby Driver » est un film gadget et comme tous les gadgets, on peut s’en passer mais on adore ça! Wright rythme ses nombreuses scènes d’action par une BO 70’s-80’s allant jusqu’à les rythmer par les bruits des armes à feu! Le résultat est ultra fun et souvent jubilatoire!

TECHNIQUE:

5

Un must à tous les niveaux! Un bluray de démo!

BONUS:

5

Un must également côté bonus avec des scènes coupées, making of, storyboards, audition, répétitions, clips…

VERDICT:

4

Une édition top pour le film fun de l’année!

Disponible en Bluray (19.99 euros) chez SPHE


Critique Bluray 3D: Pan

81cWrmuDi2L._SL1287_.jpg

Réalisation Joe Wright
Scénario Jason Fuchs
Acteurs principaux
Sociétés de production Berlanti Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre fantastique
Durée 111 minutes
Sortie 21 octobre 2015

LE FILM:

4

Proposant un nouveau regard sur l’origine des personnages légendaires créés par J.M. Barrie, le film s’attache à l’histoire d’un orphelin enlevé au Pays Imaginaire. Là-bas, il vivra une aventure palpitante et bravera maints dangers, tout en découvrant son destin : devenir le héros connu dans le monde entier sous le nom de Peter Pan.

Tout le monde se souvient d’adaptations cinématographiques des aventures de Peter Pan chez Disney ou encore à travers le Hook de Spielberg! Longtemps sur la liste des scripts maudits dont personne ne voulait, « Pan » est en fait un prequel et Warner décida de le confier à l’Anglais Joe Wright, qui avait déjà montré certaines qualités pour l’action avec son « Hanna ».

Ce prequel se charge donc de répondre à la question: mais comment Peter Pan en est-il arrivé à ce statut de « super-héros » du Pays Imaginaire? Durant 1h50, Wright entraîne donc le spectateur dans un déluge d’aventures qui verra le jeune orphelin Peter partir à la recherche de sa mère dans le Pays Imaginaire, affronter le vilain Barbe Noire, avec l’aide d’un nouvel ami (pour le moment!), Crochet! L’action est ininterrompue, les effets spéciaux très réussis, la musique emballante et le scénario réserve assez de surprises pour captiver les petits comme les grands! Le divertissement familial par excellence qui mérite d’enfin trouver le succès en vidéo!

TECHNIQUE:

4.5

Un régal! La version 3D, malgré quelques menus dédoublements, propose un spectacle de chaque instant: profondeur de champ, effets de vertige, jaillissements! Quant au son, immersif et puissant, c’est un must!

BONUS:

3

On trouve un making of divisé en 4 featurettes, classique!

VERDICT:

4

Un excellent film familial!

Disponible en DVD, Bluray et Bluray 3 D (24.99 euros) chez Warner Bros

Critique: Forrest Gump

18686566.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

  • Date de sortie :
     05 octobre 1994
  • Réalisé par :
    Robert Zemeckis
  • Avec :
    Tom Hanks, Robin Wright, Gary Sinise…
  • Durée :
    2h20min
  • Pays de production :
     américain
  • Année de production :  1993
  • Titre original : FORREST GUMP
  • Distributeur :
    UIP

Quelques décennies d’histoire américaine, des années 1940 à la fin du XXème siècle, à travers le regard et l’étrange odyssée d’un homme simple et pur, Forrest Gump.

Grand gagnant des Oscars en 1995 avec pas moins de 6 statuettes dont meilleur film, meilleur réalisateur et meilleur acteur, Forrest Gump représente ce qui se fait de mieux en matière de divertissement grand public! C’est Robert Zemeckis qui, une fois bouclée la saga Retour vers le Futur, et après un détour un peu moins réussi par la Mort vous va si bien, qui s’attelle à cette adaptation d’un best seller. Durant 2 h 20, un simple d’esprit assis sur un banc raconte sa vie aux gens qui attendent leur bus. Construit sur des flash-backs, Forrest Gump nous raconte donc la vie hors du commun d’un benêt qui va traverser 40 ans de l’Histoire de son pays en y laissant son empreinte.

La grande réussite du film tient en son scénario extrêmement malin qui met en contact direct son personnage avec des évènements réels et représentatifs de l’Histoire des Etats-Unis: Forrest Gump croise des personnalités comme Elvis Presley, John Lennon, JFK, déclenchera l’affaire du Watergate, participera à la création d’Apple,etc… Si ce côté ludique du film participe beaucoup à sa réussite, il ne serait rien sans la mise en scène inspirée de Zemeckis, les répliques cultes ( « la vie c’est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber » ou « Cours Forrest, cours! »), les prouesses au niveau des effets visuels pour l’époque (notamment au niveau de l’incrustation du personnage dans les images d’archive) et bien sûr l’interprétation magique de Tom Hanks. Si le film est léger et pétillant, il dégage une belle émotion en particulier avec la relation entre Forrest Gump et son amour d’enfance, Jenny, incarné par la belle Robin Wright Penn.

L’un des blockbusters les plus réjouissants!

NOTE: 9/10

 

CRITIQUE BLU-RAY: LE DERNIER PUB AVANT LA FIN DU MONDE

81N3OWj8eIL__SL1290_

LE FILM: 6/10

20 ans après avoir accompli une tournée de bars épique, 5 amis d’enfance se réunissent et reprennent le marathon de la boisson dans leur vitlle natale. Leur objectif : atteindre le dernier pub : « La fin du monde ».

Cinquième film d’Edgar Wright après entre autres « Shaun of the Dead » ou « Hot Fuzz », « le Dernier Pub avant la fin du monde » débute par une virée alcoolisée façon Very Bad Trip. Plutôt que de virer à la pochade alcoolisée aux relents de pets et vomi, le film bifurque à la demi-heure de façon surprenante par le film d’invasion extra-terrestre!

Si la nouvelle est bonne à prendre, la dernière heure voit la petite troupe continuer sa tournée des bistrots tout en défouraillant du robot! Si l’équipe de comédiens composée notamment de Nick Pegg et Martin Freeman attire la sympathie , si les effets spéciaux sont très réussis et si les messages sur le passage à l’âge adulte ou les conséquences de la mondialisation sont assez bien sentis, le film ronronne malgré tout. Les amateurs de délire potache adoreront, les autres passeront un (bon) moment tout au plus…

TECHNIQUE: 10/10

Comme très souvent chez Universal, le bluray est un disque de démo! Parfait!

BONUS: 7/10

Outre une scène coupée sans grand intérêt, on trouve un making of de 45 mins très intéressant!

VERDICT: 6/10

Indispensable pour les fans! Pour les autres…

Disponible en DVD (14.99 euros) et bluray (19.99 euros) chez Universal Pictures dès le 21 janvier



CRITIQUE BLU-RAY: PERFECT MOTHERS

PERFECT_MOTHERS

LE FILM: 7/10

Inséparables depuis le premier âge, Lil et Roz vivent en parfaite osmose avec leurs deux enfants, deux jeunes garçons à la grâce singulière et qui semblent des prolongements d’elles-mêmes. Les maris sont absents. Inexplicablement, et pourtant comme à l’évidence, chaque femme se rapproche du fils de l’autre, nouant avec lui une relation passionnelle. A l’abri des regards, dans un Eden balnéaire presque surnaturel, le quatuor va vivre une histoire hors norme jusqu’à ce que l’âge vienne mettre un terme au désordre. En apparence, du moins…

Deux ans après Mon Pire Cauchemar, la Française Anne Fontaine tourne en Australie et en Anglais ce film qui ne peut laisser insensible. Sur le fond, ce chassé-croisé amoureux entre deux jeunes hommes et leurs mères ne manque pas de nous interroger sur le couple et ce qui fait qu’il fonctionne ou pas, mais aussi sur le temps qui passe. Sur la forme, ce Perfect Mothers est un régal pour les yeux tant Anne Fontaine a soigné son projet; l’excellente idée de la réalisatrice est d’avoir situé l’action de son film dans un espèce d’Eden terrestre, où soleil et eau ne font qu’un. Cet environnement naturel permet de se concentrer sur le seul sentiment amoureux des uns et des autres sans que rien d’autre ne vienne le parasiter. Pour finir, le duo Naomi Watts/Robin Wright fonctionne à merveille tant les deux actrices dégagent maturité et sensualité. Et Robin Wright se hisse largement à la hauteur de Naomi Watts! Mais pourquoi ne lui propose-t-on pas plus de rôles intéressants?

TECHNIQUE: 10/10

C’est absolument parfait! Un résultat complètement immersif!

BONUS: 2/10

Juste une galerie photos! Dommage…

VERDICT: 7.5/10

Un bluray de toute beauté pour un film à méditer…

Disponible en DVD (19.99 euros) et Blu-ray (19.99 euros) chez Gaumont