Critique Bluray: Sleepless

61NKtEpiO6L._SL1000_.jpg

Réalisation Baran bo Odar
Scénario Andrea Berloff
Sociétés de production Reliance Entertainment
Vertigo Entertainment
FilmNation Entertainment
Open Road Films
Riverstone Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre drame
Durée 95 minutes
Sortie 9 Août 2017

LE FILM:

3

Une grosse livraison de cocaïne destinée à la mafia est détournée. Vincent Downs et Sean Tip, deux flics de Las Vegas, sont rapidement suspectés. La police des polices les met sous pression. La mafia aussi. En kidnappant le fils de Downs, la mafia franchit la ligne blanche : blessé et traqué, Downs va devenir un adversaire brutal et impitoyable. Il est prêt à tout pour sauver son fils et il n’a qu’une nuit devant lui.

Remake américain d’un film français, « Nuit Blanche », « Sleepless » est fait pour contenter les amateurs d’action movies burnés avec le casting ad’hoc, notamment Jamie Foxx. Le film multiplie les scènes d’action au détriment d’un scénario original et convaincant. On passe un bon moment mais le film ne restera pas dans les mémoires tant l’intrigue est téléphonée.

TECHNIQUE:

4.5

Nickel!

BONUS:

1

Une interview mini des deux acteurs principaux et quelques scènes coupées, un peu pauvre…

VERDICT:

3

Un polar efficace mais oubliable!

Disponible en DVD (16.99 euros) et bluray (19.99 euros) chez TF1 VIDEO

 

Critique Bluray: Baby Driver

71lpVwUR5EL._SL1000_.jpg

Réalisation Edgar Wright
Scénario Edgar Wright
Acteurs principaux
Sociétés de production Media Rights Capital
Big Talk Productions
Working Title Films
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre comédie policière
Durée 113 minutes

LE FILM:

3.5

Chauffeur pour des braqueurs de banque, Baby a un truc pour être le meilleur dans sa partie : il roule au rythme de sa propre playlist. Lorsqu’il rencontre la fille de ses rêves, Baby cherche à mettre fin à ses activités criminelles pour revenir dans le droit chemin. Mais il est forcé de travailler pour un grand patron du crime et le braquage tourne mal… Désormais, sa liberté, son avenir avec la fille qu’il aime et sa vie sont en jeu.

Après la trilogie « Cornetto »et « Scott Pilgrim », Edgar Wright est débarqué du projet « Ant Man ». La déception passée, le cinéaste britannique s’attaque à un projet auquel il pense depuis une vingtaine d’années, « Baby Driver ». A travers le polar, il s’amuse avec l’importance de la musique au cinéma. Son héros, Baby, passe tout son temps les écouteurs sur les oreilles et ne conçoit pas sa vie sans le support des morceaux enregistrés sur ses différents ipods. Si le scénario rappelle grandement le « Drive » de Winding Refn et si le film évoque le Cinéma de Tarantino, « Baby Driver » est un film gadget et comme tous les gadgets, on peut s’en passer mais on adore ça! Wright rythme ses nombreuses scènes d’action par une BO 70’s-80’s allant jusqu’à les rythmer par les bruits des armes à feu! Le résultat est ultra fun et souvent jubilatoire!

TECHNIQUE:

5

Un must à tous les niveaux! Un bluray de démo!

BONUS:

5

Un must également côté bonus avec des scènes coupées, making of, storyboards, audition, répétitions, clips…

VERDICT:

4

Une édition top pour le film fun de l’année!

Disponible en Bluray (19.99 euros) chez SPHE