Critique Bluray: Money Monster

71pG3zntdlL._SL1000_.jpg

Titre original Money Monster
Réalisation Jodie Foster
Scénario Alan DiFiore
Jim Kouf
Jamie Linden
Sociétés de production Allegiance Theater
Smokehouse Pictures
Sony Pictures Entertainment
TriStar
Village Roadshow Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre thriller
Durée 98 minutes
Sortie 12 mai 2016

LE FILM:

3

Lee Gates est une personnalité influente de la télévision et un gourou de la finance à Wall Street. Les choses se gâtent lorsque Kyle, un spectateur ayant perdu tout son argent en suivant les conseils de Gates, décide de le prendre en otage pendant son émission, devant des millions de téléspectateurs…

Quatrième film en 25 ans pour Jodie Foster la réalisatrice, « Money Monster » traîte d’un sujet brûlant, la spéculation boursière au détriment des petits porteurs, mais sous l’angle du thriller. Avec un excellent Clooney en présentateur de show tv sans scrupules, « Money Monster » ne surprend pas beaucoup mais fait le job en distrayant tout en abordant l’actualité.

TECHNIQUE:

4.5

Nickel!

BONUS:

1.5

On trouve ici quelques scènes coupées et un making of divisé en trois featurettes sans grand intérêt.

VERDICT:

3

Un divertissement à message sans surprises.

Disponible en DVD (19.99 euros) et bluray (19.99 euros) chez Sony Pictures

Critique Bluray: Dix Pour Cent

81wNWRIlJ8L._SL1439_

Genre Comédie, Drame
Création Fanny Herrero
Production Mother Production
Mon Voisin Productions
Ce qui me meut
Acteurs principaux Camille Cottin
Thibault de Montalembert
Grégory Montel
Liliane Rovère
Fanny Sidney
Laure Calamy
Nicolas Maury
Stéfi Celma
Musique Loïk Dury
Christophe Minck
Pays d’origine Drapeau de la France France
Chaîne d’origine France 2
Nb. de saisons 1
Nb. d’épisodes 6
Durée 52 minutes
Diff. originale 14 octobre 2015
Site web www.france2.fr/emissions/dix-pour-cent

LA SERIE:

4.5

 

 

Mathias, Andréa, Gabriel et Arlette sont les quatre piliers d’une prestigieuse agence de comédiens. Ils forment une famille professionnelle talentueuse, sous l’autorité paternelle du fondateur de l’agence ASK, Samuel Kerr. La mort soudaine de Samuel fait vaciller ce fragile équilibre. Vont-ils réussir à sauver l’agence et à relever le défi que leur posent leurs « stars » ?

Si la Série Française peine généralement à égaler le niveau de sa consoeur d’Outre-Atlantique ou même d’Outre-Manche, de temps en temps une surprise a lieu et c’est le cas ici avec « Dix Pour Cent »! C’est le célèbre agent Dominique Besnehard qui a l’idée de départ d’une série sur les agents artistiques et qui tente de lancer le projet avec Canal +. La chaîne cryptée préférant lancer « Platane », le projet tombe à l’eau et est alors sauvé quelques années plus tard par Cédric Klapisch et France 2. En 6 épisodes, « Dix pour cent » relate le quotidien d’une agence de comédiens dont le patron vient de décéder plongeant ses collaborateurs dans les tourments d’un probable rachat. S’ajoutent à cela les caprices des stars et les états d’âmes des agents! Drôle, irrévérencieuse, cette série bénéficie lors de chaque épisode du cameo d’une star qui interprète son propre rôle: on peut voir dans les épisodes successifs Cécile de France, Line Renaud et Françoise Fabian, Nathalie Baye et Laura Smet, Audrey Fleurot, Joey Starr et Julie Gayet et pour finir François Berléand. Si ces stars s’investissent pleinement dans leur « rôle », dépassant la simple apparition, la grande réussite de la série tient non seulement à son écriture exceptionnelle mais bien sûr à son casting: tous offrent des prestations admirables à l’image de Thibaut de Montalembert en patron intraitable ou Camille Cottin en agent qui n’hésite pas à donner de sa personne pour arriver à ses fins!

LA série française de l’année!

TECHNIQUE:

5

 

 

Absolument parfait!!!

BONUS:

Pas de bonus ici et c’est très dommage!

VERDICT:

4.5

 

 

Indispensable!

Disponible en DVD (19.99 euros) et bluray (19.99 euros) chez TF1 Vidéo

CRITIQUE: OGGY ET LES CAFARDS, LE FILM

oggy_et_les_cafards

Depuis la nuit des temps, deux forces s’affrontent en un combat perpétuel, total et sans pitié. Un combat dont nous ne soupçonnions pas l’existence malgré sa férocité. Ce choc de titans, cette lutte ancestrale, cette bataille qui perdure à travers les âges, ce n’est pas celle du bien contre le mal… C’est celle d’Oggy contre les cafards !

Gros succès télévisé depuis la fin des années 90, Oggy et les Cafards passe au grand écran. Entièrement muet, musique et onomatopées meublant la bande-son, le film d’Olivier Jean-Marie, réalisateur de la plupart des épisodes tv, est techniquement très réussi. Il est toutefois dommage que le réalisateur n’ait pas eu l’ambition de faire un vrai long métrage. En effet, le film est l’assemblage de 3 segments principaux de la durée d’un épisode et d’un dernier très court en guise de conclusion. On passe de la préhistoire, au temps des chevaliers puis au début du XXème siècle à Londres et enfin dans un futur à la Star Wars mais il n’y a aucun lien entre ces segments et c’est le défaut majeur du film. Si l’aspect cartoonesque fonctionne parfaitement, l’absence de liant nuit et donne un côté un peu rébarbatif à l’entreprise.

Les enfants fans d’Oggy apprécieront et c’est finalement le principal!

NOTE: 6/10

 

CRITIQUE BLU-RAY: LA QUATRIEME DIMENSION, SAISON 1

Pour les amateurs de séries TV cultes, Universal Pictures vient de sortir l’intégrale de la saison 1 de la célèbre série  » The Twilight Zone » en Blu-ray!

LA SERIE:

Créée en 1959 pour concurrencer la série  « Alfred Hitchcock présente » par Rod Serling, « la quatrième dimension » est très vite devenue culte et dura cinq saisons. Dans cette première saison, on peut retrouver 36 épisodes de 25 minutes à peu près sur 4 Blu-ray. Teinté de fantastique et de mystère, chaque épisode dévoile toujours une morale sur les travers humains.

C’est avec grand plaisir qu’on redécouvre ces épisodes dans un noir et blanc somptueux grâce à l’apport HD indéniable. Bénéficiant d’une mise en scène toujours irréprochable, cette série permet aussi de retrouver certains seconds couteaux hollywoodiens comme Ida Lupino, Burgess Meredith, Patrick Macnee, ou encore Vera Miles, j’en passe et des meilleurs. Dès qu’on insère l’un de ces quatre disques dans le lecteur, on ne peut plus s’arrêter! A privilégier tout de même en VOST; le doublage n’est pas toujours à la hauteur!

LES BONUS:

Interviews, conférences de Rod Serling, commentaires audios et bien sûr possibilité de visionner chaque épisode suivi de la présentation de l’épiseode suivant par Rod Serling et de bandes-annonces TV de l’époque. Royal!

VERDICT:

INDISPENSABLE! Tant pour la série elle-même que pour la qualité de son transfert et de ses bonus! Belle idée cadeau pour Noël!