CRITIQUE: OGGY ET LES CAFARDS, LE FILM

oggy_et_les_cafards

Depuis la nuit des temps, deux forces s’affrontent en un combat perpétuel, total et sans pitié. Un combat dont nous ne soupçonnions pas l’existence malgré sa férocité. Ce choc de titans, cette lutte ancestrale, cette bataille qui perdure à travers les âges, ce n’est pas celle du bien contre le mal… C’est celle d’Oggy contre les cafards !

Gros succès télévisé depuis la fin des années 90, Oggy et les Cafards passe au grand écran. Entièrement muet, musique et onomatopées meublant la bande-son, le film d’Olivier Jean-Marie, réalisateur de la plupart des épisodes tv, est techniquement très réussi. Il est toutefois dommage que le réalisateur n’ait pas eu l’ambition de faire un vrai long métrage. En effet, le film est l’assemblage de 3 segments principaux de la durée d’un épisode et d’un dernier très court en guise de conclusion. On passe de la préhistoire, au temps des chevaliers puis au début du XXème siècle à Londres et enfin dans un futur à la Star Wars mais il n’y a aucun lien entre ces segments et c’est le défaut majeur du film. Si l’aspect cartoonesque fonctionne parfaitement, l’absence de liant nuit et donne un côté un peu rébarbatif à l’entreprise.

Les enfants fans d’Oggy apprécieront et c’est finalement le principal!

NOTE: 6/10

 

CRITIQUE BLU-RAY: LA QUATRIEME DIMENSION, SAISON 1

Pour les amateurs de séries TV cultes, Universal Pictures vient de sortir l’intégrale de la saison 1 de la célèbre série  » The Twilight Zone » en Blu-ray!

LA SERIE:

Créée en 1959 pour concurrencer la série  « Alfred Hitchcock présente » par Rod Serling, « la quatrième dimension » est très vite devenue culte et dura cinq saisons. Dans cette première saison, on peut retrouver 36 épisodes de 25 minutes à peu près sur 4 Blu-ray. Teinté de fantastique et de mystère, chaque épisode dévoile toujours une morale sur les travers humains.

C’est avec grand plaisir qu’on redécouvre ces épisodes dans un noir et blanc somptueux grâce à l’apport HD indéniable. Bénéficiant d’une mise en scène toujours irréprochable, cette série permet aussi de retrouver certains seconds couteaux hollywoodiens comme Ida Lupino, Burgess Meredith, Patrick Macnee, ou encore Vera Miles, j’en passe et des meilleurs. Dès qu’on insère l’un de ces quatre disques dans le lecteur, on ne peut plus s’arrêter! A privilégier tout de même en VOST; le doublage n’est pas toujours à la hauteur!

LES BONUS:

Interviews, conférences de Rod Serling, commentaires audios et bien sûr possibilité de visionner chaque épisode suivi de la présentation de l’épiseode suivant par Rod Serling et de bandes-annonces TV de l’époque. Royal!

VERDICT:

INDISPENSABLE! Tant pour la série elle-même que pour la qualité de son transfert et de ses bonus! Belle idée cadeau pour Noël!