Critique Bluray: Quelque part dans le temps

71Y3+BpUiIL._SL1500_

Drapeau des États-Unis : 3 octobre 1980
Drapeau de la France : 6 mai 1981

LE FILM:

2.5

 

 

1972. Alors que se joue la pièce qu’il a écrite, Richard Collier est abordé par une vieille dame qui lui remet une montre et lui dit ces mots mystérieux : « Reviens-moi, je t’en prie ». Huit ans plus tard, il découvre dans un célèbre hôtel un portrait de la vieille femme. Elle s’appelle Elise McKenna, et séjourna dans le même hôtel… en 1912. C’est le début d’une incroyable aventure qui va le transporter dans le passé, au début du XXè siècle.

Les principaux faits d’armes du réalisateur franco-américain, Jeannot Szwarc, laissent songeur: « Supergirl », « la Vengeance d’un blonde », « Hercule et Sherlock » ou « les Soeurs Soleil »! C’est deux ans après son grand succès, « les Dents de la mer 2 » que Szwarc obtient les fonds pour réaliser l’adaptation d’un roman de Matheson dont il rêve, « Quelque part dans le temps »! Il s’agit donc d’un mélodrame teinté de fantastique dans lequel un metteur en scène de théâtre interprété par Christopher « Superman » Reeves va effectuer un voyage dans le temps à la recherche d’une mystérieuse actrice incarnée par la magnifique Jane Seymour. La mise en scène pataude de Szwarc et les envolées lyriques de John Barry nous donnent l’impression de voir l’adaptation d’un roman de Barbara Cartland. Malgré tout on attend le dénouement, surprenant, de cette histoire d’amour impossible…

TECHNIQUE:

3

 

 

Une copie plutôt correcte avec une définition assez nette, même si de temps à autre, quelques grosses tâches ou rayures et grain viennent ternir l’image.

BONUS:

4

 

 

Belle interactivité avec une longue interview de Szwarc, d’un professeur de sciences politiques au sujet de Matheson et la bande annonce!

VERDICT:

2.5

 

 

Un mélo fantastique culte un peu daté dans une belle édition!

Disponible en DVD (14.99 euros) et bluray (19.99 euros) chez Rimini Editions

 


CRITIQUE DVD: L’HOMME LEOPARD

lhomme_leopard

LE FILM: 8/10

Un léopard s’échappe lors d’un numéro de cabaret. Alors que la police le recherche, une jeune femme est retrouvée morte, vraisemblablement attaquée par l’animal. Les recherches se poursuivent, et d’autres attaques surviennent. Contrairement aux enquêteurs, Jerry Manning pense que l’animal n’est pas responsable, mais qu’un déséquilibré profite de l’occasion pour commettre des crimes…

Dernier volet du triptyque réunissant le producteur Val Lewton et le cinéaste Jacques Tourneur, l’Homme Léopard est celui qui rencontra le moins de succès et qui causa la fin de l’association entre les deux hommes. Le film est pourtant une franche réussite; Même s’il est empreint d’une certaine étrangeté et de reflets fantastiques, le film de Tourneur est en fait un film policier qui nous fait suivre l’enquête visant à capturer un assassin.

homme_leopard

On retrouve toujours le talent de Tourneur pour le hors-champ mais aussi un scénario habilement construit nous faisant passer d’un personnage à l’autre, ce qui rajoute au suspense: on ne sait jamais qui sera la prochaine victime! Une vraie réussite à (re)découvrir!

TECHNIQUE: 7/10

Une copie assez propre malgré un bruit video assez présent dans les premières séquences. Pas de VF disponible.

BONUS: 2/10

On ne trouve qu’une courte présentation du film par Serge Bromberg.

VERDICT: 8/10

Un classique à posséder dans sa vidéothèque!

Disponible en DVD (9.99 euros) chez Editions Montparnasse .