James Horner (1953 – 2015): une note de tristesse…

James Horner.arriving at the Los Angeles Premiere of Avatar.Grauman's Chinese Theater.Los Angeles,  CA.December 16, 2009.©2009 Kathy Hutchins / Hutchins Photo.

La musique de film est parfois insupportable, parfois passe inaperçue et dans certains cas, elle sublime le film et permet même de graver les images dans nos têtes les rendant indissociables des notes. Ils sont quelques-uns à maîtriser cet art si bien que certains réalisateurs ne les ont plus quittés: Bernard Hermann, Nino Rota, John Williams, Ennio Morricone, Danny Elfman… Et puis il y a aussi James Horner qui nous a quittés trop tôt, à 61 ans, dans un accident d’avion.

James Horner a signé quelques partitions incroyables, d’autres un peu moins mais malgré tout, celles-ci sont restées dans ma mémoire et ont donné aux films qu’elles illustraient une place particulière dans mon coeur de cinéphile.

Dans les années 80, je me souviens de la musique de « 48 heures », des Steels drums de la BO de Commando, de l’énorme thème dans « Aliens le retour » lorsque Bishop et Ripley décollent sans savoir que l’alien est accroché au vaisseau, des chants russes de « Double détente », du lyrisme du thème de « Willow » ou de celui de « Glory ». Dans les années 90, comment oublier la musique de « Titanic » ou en 2009 celle d' »Avatar ». Dernièrement, il donnait une ampleur encore plus grande au film de Jean-Jacques Annaud, « le dernier loup ». Les grands se font de plus en plus rares…


CRITIQUE: TITANIC 3D

Pour vous parler de cette sortie à la place de votre serviteur qui n’a pu assister à la projection du film, je laisse la place à Marine de l’excellent site www.2muchponey.com qui a eu la gentillesse de faire l’envoyée spéciale!

Quatorze ans après , James Cameron décide de ressortir son chef d’oeuvre sur grand écran et en 3D ! L’occasion pour nous de revoir dans les meilleures conditions l’un des films les plus marquant de la fin du XXème siècle. Remontez à bord du plus beau navire jamais construit.

Lorsque j’ai vu Titanic, j’avais 10 ans. J’ai le souvenir d’un film gigantesque, grandiose et profondément triste. Je me souviens aussi que ce film a donné naissance à ma passion pour « Léo DiCaprio » et m’a à tout jamais traumatisée au sujet des naufrages en haute mer. Pourtant au fil des ans j’avais commencé à oublier ce film. A critiquer comme beaucoup l’histoire d’amour à l’eau de rose et la longueur exagérée du film. Depuis j’ai grandi, vu de nombreux autres films et aime toujours autant l’acteur. J’ai même pardonné à Kate Winslet de l’avoir laissé mourir … C’est donc avec beaucoup de curiosité et d’espoir que je suis retournée voir Titanic 3D. Et en VO cette fois s’il vous plait!

Lunettes 3D sur le nez et me voilà prête à embarquer. Dès les premiers instants, le thème musical du film et ce titre que je revois en lettres capitales sur le gigantesque écran me donnent mes premiers frissons. De voir cette épave du Titanic n’aidera pas à me faire redescendre sur terre. Le miracle aura lieu. Je le sais. Je le sens. Rendez-vous dans 3h20 !

Jack et Rose sont enfin réunis devant l’horloge du grand escalier doré, le cœur de l’océan a rejoint sa place, et je redescends, les yeux humides, un peu de mon petit nuage. Que dire de Titanic ? Si j’en avais un souvenir mémorable, je n’avais jusque là jamais pris conscience de l’immensité de ce film qui a tout d’un chef d’oeuvre ! Tout y est simplement parfait. Impossible de faire à James Cameron le moindre reproche. Le scénario, les décors, la mise en scène et les acteurs sont absolument incroyables. Titanic est sans aucun doute la plus grande fresque romanesque jamais contée. James Cameron nous emmène loin, très loin de notre siège pour nous faire revivre au plus près les derniers jours du Titanic. Le bateau est aussi grandiose que dans mes souvenirs (si ce n’est plus … ) et Léo toujours aussi beau. James Cameron réussit le pari incroyable de mêler une histoire d’amour à un film d’aventure absolument passionnant. Les scènes d’action sont d’une beauté et d’une ingéniosité évidentes. Et même lorsque l’on connait la fin de l’histoire, on se laisse emporter comme au premier jour. Les péripéties de nos héros nous paraissent nouvelles à chaque scène et on espère encore que le Titanic réussira à barrer à temps et à éviter l’iceberg… Quant aux effets spéciaux que dire? Presque 15 ans après, ils ne semblent pas démodés (bien au contraire) et le paquebot n’a jamais fait si vrai.

Bien sûr on sourit quand on voit Jack Dawson monter sur les cordes face au vent hurler « I’m the king of the world » ou quand on sait que Rose va lâcher son inoubliable « I’m flying » mais quel pied énorme ! Et quelle émotion ! 14 après j’ai l’impression de redécouvrir le film pour la première fois. Il y a tout dans Titanic, du rythme (les 3h20 passent tellement bien !), de l’action, de l’intelligence, de l’humour, de l’amour, de l’amitié, de l’espoir, du suspense… Tout y est et le résultat est sans appel !

James Cameron a senti le filon et ressort son film en 3D. Et bien qu’elle donne une très belle perspective à de nombreuses scènes (notamment les scènes de dialogue entre Jack et Rose filmées à contre-champs) et de très beaux décors, la 3D ne m’aura une fois encore pas profondément marquée. Mais face à cette histoire titanesque elle n’est au final qu’accessoire.

Quatorze ans après, l’émotion est toujours au rendez-vous (et plus encore ! ) et comme un bon vin le film est encore meilleur qu’à la première découverte. Il aura fallu mûrir un peu pour se rendre totalement compte de l’immensité de ce film que je conseille à tous d’aller re-découvrir sur grand écran. 3D ou pas le film méritait une ressortie au cinéma ! Alors n’attendez pas pour monter à bord et laisser vous embarquer par cette aventure juste sublime. Un chef d’œuvre en puissance.

Marine Bordone

Encore merci à Marine et n’hésitez pas à mettre www.2muchponey.com dans vos favoris!

CRITIQUE DVD: LES DERNIERS MYSTERES DU TITANIC

Alors que l’on célèbre le 100 ème anniversaire du naufrage du Titanic et que s’apprête à ressortir le film de James Cameron en version 3D, l’éditeur Sevensept édite un coffret 2 DVD comprenant 4 documentaires sur le mythique paquebot.

Voici ce qu’il contient:

LES DERNIERS MYSTERES DU TITANIC (1h36)

C’est à une visite du paquebot que le cinéaste James Cameron nous convie à bord du submersible Mir, entrecoupée d’extraits de son long métrage de fiction. Un documentaire d’autant plus passionnant qu’il met en valeur le travail d’historien réalisé pour le film « Titanic »!

TITANIC, L’AUTOPSIE D’UN DESASTRE (1h33)

Il s’agit de l’enquête de scientifiques et d’historiens sur les circonstances de l’accident et les éventuelles défaillances techniques du bateau.

LES DEBUTS DE L’ENQUETE (52 mins)

Une expédition scientifique tente de remonter un morceau de la coque gisant à 4 000 m de profondeur. Lors de cette mission, les scientifiques découvrent d’autres vestiges comme une valise pleine de vêtements étonnamment conservés!

DES REPONSES VENUES DES PROFONDEURS (1h44)

Des scientifiques analysent les débris de l’épave tels des médecins légistes pour découvrir ce qui s’est réellement produit.

C’est donc un coffret DVD passionnant sur une des plus grandes catastrophes maritimes de tous les temps qui permet de découvrir les secrets d’un bateau qui malheureusement se dégrade à une vitesse impressionnante!

Disponible en coffret 2DVD (16,99 euros) chez SevenSept