Critique Bluray: Wonder Woman Ultimate Edition

519TS6UtiML

Réalisation Patty Jenkins
Scénario Allan Heinberg
Geoff Johns
Acteurs principaux
Sociétés de production DC Entertainment
RatPac Entertainment
Atlas Entertainment
Warner Bros.
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Super-héros
Durée 141 minutes
Sortie 7 Juin 2017

LE FILM:

3

C’était avant qu’elle ne devienne Wonder Woman, à l’époque où elle était encore Diana, princesse des Amazones et combattante invincible. Un jour, un pilote américain s’écrase sur l’île paradisiaque où elle vit, à l’abri des fracas du monde. Lorsqu’il lui raconte qu’une guerre terrible fait rage à l’autre bout de la planète, Diana quitte son havre de paix, convaincue qu’elle doit enrayer la menace. En s’alliant aux hommes dans un combat destiné à mettre fin à la guerre, Diana découvrira toute l’étendue de ses pouvoirs… et son véritable destin.

On l’avait vue apparaître dans « Batman VS Superman »! Elle a maintenant son film rien qu’à elle, Wonder Woman! Bien moins sombre que les films de ses collègues masculins de la Justice League, Wonder Woman s’en sort dans l’ensemble pas trop mal! Bon, 2H20, c’est quand même un peu longuet, et on se tape toujours des affrontements un peu too much avec des coups de la puissance d’Hiroshima mais ça semble être la norme alors… A côté de ça, Gal Gadot s’en tire haut la main, affichant pas mal de charisme et d’humour et son duo avec Chris Pine fonctionne plutôt bien! Les scènes d’action, quant à elles, restent plutôt lisibles, ce qui est à souligner. Un bon divertissement!

TECHNIQUE:

5

Idéal pour faire des démos, quel que ce soit le support, simple bluray, bluray 4K ou 3D! Du très haut niveau, même en 3D, clair et riches en jaillissements (dont une balle dans l’une des premières scènes qui traverse littéralement la pièce!!!).

BONUS:

5

Une édition très riche en bonus: scènes coupées, bêtisier, mais surtout de multiples featurettes qui reviennent sur tous les aspects du film, de l’entraînement des amazones aux effets spéciaux en passant par la genèse du film! Chapeau!

VERDICT:

5

Une édition parfaite pour un divertissement réussi à défaut d’être inoubliable!

Disponible notamment en édition ultime (34.99 euros) chez WARNER BROS

 

Publicités

Critique Bluray 3D: Un Jour dans la vie de Billy Lynn

81URUcQgXZL._SL1500_.jpg

Titre original Billy Lynn’s Long Halftime Walk
Réalisation Ang Lee
Scénario Jean-Christophe Castelli
Acteurs principaux
Sociétés de production Studio 8
LStar Capital
Film4 Productions
Bona Film Group
The Ink Factory
Marc Platt Productions
TriStar Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Genre drame
Durée 112 minutes
Sortie 1er février 2017

LE FILM:

4.5

En 2005, Billy Lynn, un jeune Texan de 19 ans, fait partie d’un régiment d’infanterie en Irak victime d’une violente attaque. Ayant survécu à l’altercation, il est érigé en héros, ainsi que plusieurs de ses camarades. Et c’est avec ce statut qu’ils sont rapatriés aux Etats-Unis par l’administration Bush, qui désire les voir parader au pays… avant de retourner au front.

Tourné dans un procédé de 3D révolutionnaire que peu de salles peuvent permettre de visionner, le dernier film d’Ang Lee passa donc du coup malheureusement totalement inaperçu en France. Pourtant, « Un jour dans la vie de Billy Lynn » est un grand film sur l’Amérique, société du spectacle. On y suit le retour de GI de la guerre en Irak, portés en héros, forcés de parader à la mi-temps du Superbowl et dragués par les studios hollywoodiens. Si la critique est cinglante, on reste sous le choc d’une esthétique encore jamais vue, même dans sa version 3D simple. Quant à la mise en scène d’Ang Lee, elle tutoie ici les sommets, notamment dans la scène centrale où les soldats se retrouvent sur scène derrière Beyoncé! L’un des plus grands film de l’année!

TECHNIQUE:

5

La version 3D visionnée est bluffante de pureté! Si les jaillissements sont rares, la profondeur de champ est quant à elle phénoménale! Une expérience d’immersion totale!

BONUS:

4.5

On trouve ici des scènes coupées, et une trentaine de minutes de docs sur le tournage.

VERDICT:

4.5

L’un des grands films de l’année à réhabiliter au plus vite!

Disponible en DVD (14.99 euros), combo bluray/bluray 3D (19.99 euros) et combo Ultra HD/bluray 3D/ Bluray (29.99 euros) chez Sony Pictures

Critique Bluray 3D: Lego Batman

71aJm-rohKL._SL1000_.jpg

Titre original The Lego Batman Movie
Réalisation Chris McKay (en)
Scénario Seth Grahame-Smith
Acteurs principaux
Sociétés de production DC Entertainment
Warner Bros. Animation
Animal Logic
Lego
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de l'Australie Australie
Drapeau du Danemark Danemark
Genre Animation
Durée 104 minutes
Sortie 8 février 2017

LE FILM:

3.5

Il en rêvait depuis La Grande Aventure Lego : Batman est enfin le héros de son propre film ! Mais la situation a bien changé à Gotham – et s’il veut sauver la ville des griffes du Joker, il lui faudra arrêter de jouer au justicier masqué et découvrir le travail d’équipe ! Peut-être pourra-t-il alors se décoincer un peu…

Pas besoin d’être fan de Lego pour apprécier ce second volet cinématographique! Consacré au personnage de Batman, « Lego Batman » est toujours aussi impressionnant techniquement mais pas seulement! Le récit est toujours mené tambour battant et comprend suffisamment de références et de clins d’oeil à la pop culture pour parler au plus grand nombre. D’autant que ce volet voit le héros masqué se confronter à l’ensemble des méchants Warner, des Gremlins à Sauron du Seigneur des Anneaux en passant par les hommes en noir de Matrix! Si les scènes d’action pleuvent, c’est aussi à un déluge de punchlines et de répliques cultes que l’on assiste avec grand plaisir!

TECHNIQUE:

4.5

Cela tient quasiment du miracle niveau définition, même en 3D, avec une vraie sensation de pouvoir toucher les pièces! Superbe!

BONUS:

4.5

Outre des courts-métrages, des scènes coupées, on trouve aussi de nombreuses featurettes aussi ludiques qu’instructives!

VERDICT:

4

Une superbe édition pour un film d’animation des plus funs!

Disponible en DVD (14.99 euros), bluray (19.99 euros), bluray 3D (24,99 euros) et bluray 4K (29.99 euros) chez WARNER BROS

Critique Bluray 3D: Le Bon Gros Géant

711sbazGndL._SL1000_.jpg

Titre original The BFG
Réalisation Steven Spielberg
Scénario Melissa Mathison
Acteurs principaux
Sociétés de production Amblin Entertainment
DreamWorks SKG
Reliance Entertainment
Walden Media
Walt Disney Pictures
The Kennedy/Marshall Company
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre fantastique
Durée 117 minutes
Sortie 20 juillet 2016

LE FILM:

1

Le Bon Gros Géant est différent des autres habitants du Pays des Géants. Mesurant plus de 7 mètres, il possède de grandes oreilles et un odorat très fin. N’étant pas très malin, il est assez timide mais tout à fait adorable. Il est beaucoup moins effrayant que d’autres géants, comme le Buveur de sang et l’Avaleur de chair fraîche. Alors que ses congénères mangent les humains, le BGG, lui, préfère les schnockombres et la frambouille.

Sophie, une petite fille d’une dizaine d’années et originaire de Londres, est d’abord effrayée par le géant. Elle va vite se rendre compte qu’il est très gentil. Elle lui pose ensuite beaucoup de questions. Le BGG emmène alors Sophie au Pays des Rêves, là où il recueille les rêves et les envoie aux enfants. Il va faire découvrir à Sophie la magie et le mystère des rêves. La présence de la petite Sophie au Pays des Géants va cependant attirer l’attention d’autres géants…

De temps en temps, quand Steven Spielberg en a assez de proposer des films « sérieux », il ne boude pas son plaisir à revenir à l’enfance. Après « Cheval de Guerre », « Lincoln » et « le Pont des Espions », le magicien hollywoodien se lance dans l’adaptation d’un conte de Roald Dahl qu’il aimait lire à ses enfants, « le BGG – Le Bon Gros Géant ». Après un début dans un Londres nocturne intemporel réussi et inspiré, on se dit que le magicien Spielberg a trouvé le moyen de marquer à tout jamais l’esprit des jeunes cinéphiles en herbe. Malheureusement, le soufflé retombe très vite, dès que la petite Sophie rejoint le monde des géants. L’omniprésence du numérique s’avère alors complètement écrasante et fort peu emballante au plan esthétique. Spielberg s’amuse tellement avec ses joujoux technologiques qu’il oublie de leur donner une âme. Le scénario, oeuvre posthume de Melissa Mathison, enchaîne les scènes d’une longueur interminable, notamment un petit déjeuner chez la Reine d’Angleterre qui répète les mêmes gags à base de flatulences déjà vus un peu plus tôt. Quant au final guerrier chez les géants, on verse dans le grotesque. Même le génial John Williams semble en panne d’inspiration, ce qui est d’autant dommage que sa musique occupe le film du début à la fin. Si « E.T. » traverse les générations sans prendre une ride et reste comme l’un des monuments du Cinéma, qui parlera encore dans 30 ans de ce BGG boursouflé et trop sucré?

TECHNIQUE:

3.5

Aucun effet de dédoublement dans cette 3D mais pas grand chose à se mettre sous la dent si ce n’est quelques effets avec les rêves qui virevoltent dans les airs! Une 3D pas gênante mais pas indispensable!

BONUS:

Bonus non testés mais l’on devrait y trouver cinq featurettes dont l’une rendant hommage à Melissa Mathison, la scénariste.

VERDICT:

1.5

Une édition réussie pour un Spielberg loin d’être géant!

Disponible en DVD (14.99 euros), Bluray (19.99 euros) et Bluray 3D (24.99 euros) chez Metropolitan Video dès le 1er décembre

 

Critique Bluray: Les Dents de la Mer 3

71odO4S1Y8L._SL1000_.jpg

Titre original Jaws 3-D
Réalisation Joe Alves
Scénario Carl Gottlieb
Michael Kane
Richard Matheson
Frank Welley
Acteurs principaux
Sociétés de production Universal Studios
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Thriller
Horreur
Durée 99 minutes
Sortie 21 décembre 1983

LE FILM:

1.5

Le nouveau parc d’attraction de Floride « Le Royaume sous-marin » – un dédale de tunnels en plexiglas – est attaqué par une femelle requin blanc géante, prête à tout pour assouvir sa soif de vengeance…

Cinq ans après le second volet, Universal confie les rênes de ce « Jaws 3 » à Joe Alves, décorateur et réalisateur de seconde équipe sur les précédents volets. Tous les personnages et le casting des précédents opus disparaissent à part les deux fils Brody dont Michael incarné par Dennis Quaid. Celui-ci travaille dans une sorte de « Sea World » et à ses côtés le rejoignent Simon McCorkindale et Lou Gossett Jr. On sort ici de la ligne tracée par les deux opus précédents pour tendre vers un peu plus d’horreur et de pur film de monstre avec comme principal intérêt l’utilisation de la 3D. A l’époque de la sortie, les spectateurs étaient dotés d’une paire de lunettes avec un verre bleu et un rouge. A côté de cet aspect divertissant, le scénario est assez grotesque et la mise en scène plus que médiocre. Encore un raté!

TECHNIQUE:

2.5

Une copie qui souffre d’un grain très présent. Niveau 3D (version 3D en bonus), c’est plutôt correct malgré un début extrêmement dédoublé. On note de nombreux effets de reliefs avec tirs de harpon, seringue et autres membres flottants!

BONUS:

Aucun bonus sur cette édition!

VERDICT:

1.5

Pour s’amuser avec la 3D ça passe, pour le reste, circulez…

Disponible en Bluray (14.99 euros) chez Universal Pictures

 

Critique Bluray 3D: The Walk

the walk BD3D+BD steelbook non def.jpg

Titre original The Walk
Réalisation Robert Zemeckis
Scénario Christopher Browne
Robert Zemeckis
Acteurs principaux
Sociétés de production ImageMovers
Sony Pictures Entertainment
TriStar
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre film biographique
Durée 123 minutes
Sortie 28 octobre 2015

LE FILM:

4

En 1974, le funambule français Philippe Petit tente illégalement une traversée entre le sommet des deux tours du World Trade Center…

Drôle de projet que « The Walk » de la part de Robert Zemeckis, réalisateur des « Retour vers le Futur » ou « Forrest Gump »! Faire un film de deux heures sur un exploit que tout le monde connaît, la traversée sur un fil du Français Philippe Petit entre les deux tours du World Trade Center et parvenir à passionner le public pour cette histoire dont on sait le dénouement, voilà une gageure qui n’effraie pas le cinéaste. Malgré les réticences que ce film pouvait susciter, force est de reconnaître que le pari est réussi et permet même à Zemeckis de se faire plaisir niveau technique, ce qu’il apprécie par dessus tout. Narré par le personnage de Petit (bizarrement interprété par un Américain qui s’efforce de parler avec un accent français, Joseph Gordon-Levitt!), le récit se déroule à la manière d’un film de casse ( projet, constitution de l’équipe, préparation et repérages, action), plutôt bien mené, sans temps mort. Le clou du spectacle demeure évidemment la traversée en question, miracle technique qui propulse littéralement le spectateur à des centaines de mètres d’altitude! Une grosse production qui sort un peu de l’ordinaire tout en dégageant un parfum de nostalgie et une certaine émotion!

TECHNIQUE:

4.5

C’est la version 3D qui été testée. Une réussite avec quelques jaillissements ça et là et une belle profondeur de champ puis l’apothéose pour les scènes finales avec une réelle immersion et un vrai sentiment de vertige.

BONUS:

Non testés.

VERDICT:

4

Un biopic vertigineux!

Disponible en DVD (19.99 euros), bluray (19.99 euros) et bluray 3D (24.99 euros) chez SPE

 


Critique Bluray 3D: Pan

81cWrmuDi2L._SL1287_.jpg

Réalisation Joe Wright
Scénario Jason Fuchs
Acteurs principaux
Sociétés de production Berlanti Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre fantastique
Durée 111 minutes
Sortie 21 octobre 2015

LE FILM:

4

Proposant un nouveau regard sur l’origine des personnages légendaires créés par J.M. Barrie, le film s’attache à l’histoire d’un orphelin enlevé au Pays Imaginaire. Là-bas, il vivra une aventure palpitante et bravera maints dangers, tout en découvrant son destin : devenir le héros connu dans le monde entier sous le nom de Peter Pan.

Tout le monde se souvient d’adaptations cinématographiques des aventures de Peter Pan chez Disney ou encore à travers le Hook de Spielberg! Longtemps sur la liste des scripts maudits dont personne ne voulait, « Pan » est en fait un prequel et Warner décida de le confier à l’Anglais Joe Wright, qui avait déjà montré certaines qualités pour l’action avec son « Hanna ».

Ce prequel se charge donc de répondre à la question: mais comment Peter Pan en est-il arrivé à ce statut de « super-héros » du Pays Imaginaire? Durant 1h50, Wright entraîne donc le spectateur dans un déluge d’aventures qui verra le jeune orphelin Peter partir à la recherche de sa mère dans le Pays Imaginaire, affronter le vilain Barbe Noire, avec l’aide d’un nouvel ami (pour le moment!), Crochet! L’action est ininterrompue, les effets spéciaux très réussis, la musique emballante et le scénario réserve assez de surprises pour captiver les petits comme les grands! Le divertissement familial par excellence qui mérite d’enfin trouver le succès en vidéo!

TECHNIQUE:

4.5

Un régal! La version 3D, malgré quelques menus dédoublements, propose un spectacle de chaque instant: profondeur de champ, effets de vertige, jaillissements! Quant au son, immersif et puissant, c’est un must!

BONUS:

3

On trouve un making of divisé en 4 featurettes, classique!

VERDICT:

4

Un excellent film familial!

Disponible en DVD, Bluray et Bluray 3 D (24.99 euros) chez Warner Bros