CRITIQUE BLU-RAY: ALL IS LOST

81aAMBuA5kL__SL1290_

  • Réalisé par :
    J.C. Chandor
  • Avec :
    Robert Redford
  • Durée :
    1h46min
  • Pays de production :
    Etats-Unis
  • Année de production : 2013
  • Distributeur :
    Universal Pictures International France

LE FILM: 8.5/10

Au cours d’un voyage en solitaire à travers l’Océan Indien, un homme découvre à son réveil que la coque de son voilier de 12 mètres a été percée lors d’une collision avec un container flottant à la dérive. Privé de sa radio et de son matériel de navigation, l’homme se laisse prendre dans une violente tempête. Malgré ses réparations, son génie marin et une force physique défiant les années, il y survit de justesse. Avec un simple sextant et quelques cartes marines pour établir sa position, il doit s’en remettre aux courants pour espérer se rapprocher d’une voie de navigation et héler un navire de passage. Mais le soleil implacable, la menace des requins et l’épuisement de ses maigres réserves forcent ce marin forcené à regarder la mort en face.

Deux ans après l’époustouflante plongée dans la crise  financière de Margin Call, J.C. Chandor revient avec un survival brut de décoffrage! De la première à la dernière image, on se retrouve avec Robert Redford en plein milieu de l’Océan Indien et l’on vit avec lui les heures les plus dures de son existence. Le jeune cinéaste choisit de nous immerger dans l’action sans préambule (le film débute par la collision du bateau sans que l’on sache quoi que ce soir sur le personnage) et sans user d’artifices comme des flashbacks qui expliqueraient le passé du personnage. Il n’use pas non plus de rebondissements inutiles, comme dans Gravity par exemple. La mise en scène de Chandor nous offre donc un pur concentré de cinéma et de maîtrise totale. Quant à l’interprétation de Redford, c’est carrément l’un de ses plus grands rôles, quasiment muet, hormis un court monologue au début et deux ou trois jurons.

Un grand film qui nous laisse le souffle court!

TECHNIQUE: 8/10

Satisfaisant, sans plus, avec même une définition parfois en baisse! Mais rien de rédhibitoire!

BONUS: 2/10

Trois featurettes pas très intéressantes, c’est bien peu pour un tel film!

VERDICT: 8.5/10

Un bluray un peu paresseux pour un excellent film! Ca vaut donc quand même le détour!

Disponible en DVD (16.99 euros) et bluray (19.99 euros) chez Universal Pictures dès le 15 avril

 



CRITIQUE DVD: SURVIVRE

SURVIVRE

LE FILM: 7/10

Hiver 1984, un chalutier sombre au large des côtes islandaises. Les membres de l’équipage périssent tous en quelques minutes. Tous sauf un. Dans l’eau glaciale, cette force de la nature parvient, au terme d’une nage héroïque de plus de 6 heures, à regagner la terre. Face à l’incrédulité générale devant son impensable exploit, la vie de cet homme d’apparence ordinaire est alors bouleversée…
Tiré d’une histoire vraie…

Après un détour US avec Contrebande, Baltasar Kormakur revient en Islande pour cette adaptation d’une histoire vraie: l’invraisemblable survie d’un marin qui nagea pendant 6 heures dans les eaux glacées pour finalement atteindre la côte. La première partie, centrée sur le naufrage et l’exploit de Gulli est admirable dans sa mise en scène efficace qui refuse le sensationnalisme. Ici, point d’écran vert et d’effets numériques! La deuxième partie, un peu plus convenue, montre le retour du miraculé, les tests scientifiques, la folie médiatique, la culpabilité par rapport aux victimes, etc…

Le film mérite tout de même largement le coup d’œil!

TECHNIQUE: 7/10

Si dans l’ensemble le rendu est satisfaisant, la HD aurait fait du bien lors des scènes nocturnes!

BONUS: 0/10

Rien du tout, dommage!

VERDICT: 7/10

Un film à l’ancienne qui mérite le coup d’œil!

 

Disponible en DVD (14.99 euros) et bluray (19.99 euros) chez Bac Films dès le 30 septembre