Critique Bluray: Truth, le Prix de la Vérité

612gal4ohzL._SL1000_.jpg

Titre original Truth
Réalisation James Vanderbilt
Scénario James Vanderbilt
Sociétés de production RatPac-Dune Entertainment
Echo Lake Entertainment
Blue Lake Media Fund
Mythology Entertainment
Dirty Films
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre drame historique
Durée 125 minutes
Sortie 6 avril 2016

LE FILM:

4

Le film s’attache aux révélations faites par Mapes et Rather : les deux journalistes ont en effet diffusé un reportage sur un président en exercice qui, selon eux, aurait bénéficié d’un traitement de faveur pour échapper à la conscription pendant la guerre du Vietnam. Lorsque la vérité éclate, le scandale qui s’ensuit brise non seulement net la carrière de Dan Rather, mais manque également de bouleverser les résultats des élections présidentielles américaines et de mettre un terme à l’existence de CBS News.

Dans la foulée de « Spotlight », le Cinéma américain nous gratifie d’un autre film à la gloire du journalisme, « Truth ». Premier film du scénariste James Vanderbilt, « Truth » relate l’histoire de Mary Mapes, productrice de l’émission « 60 minutes » qui dévoila comment George W. Bush tenta d’échapper à ses obligations militaires et surtout comment l’affaire fut étouffée par le pouvoir. Tout comme « Spotlight », « Truth » fait montre d’un académisme prononcé. Toutefois, le scénario, très bien écrit, et le sujet très fort rendent le film passionnant tant il nous parle des médias d’aujourd’hui, guidés par l’audimat et les liens avec le pouvoir. Par ailleurs, le casting a fière allure, avec une pleïade de seconds rôles de choix pour entourer Robert Redford et la toujours parfaite Cate Blanchett!

TECHNIQUE:

4.5

Remarquable!

BONUS:

4

Outre quelques scènes coupées, on trouve une interview des vrais protagonistes ainsi qu’un court making of et une rencontre avec Le réalisateur, Cate Blanchett et Elisabeth Moss.

VERDICT:

4

Un passionnant plaidoyer pour le journalisme!

Disponible en DVD (14.99 euros) et bluray (19.99 euros) chez Warner Bros

Critique: Nos Plus Belles Années

Nos_Plus_Belles_Annees

  • Réalisé par :
    Sydney Pollack
  • Avec :
    Barbra Streisand, Robert Redford, Patrick O’Neal…
  • Durée :
    1h58min
  • Pays de production :
     ETATS-UNIS
  • Année de production :  1972
  • Titre original : THE WAY WE WERE
  • Distributeur :
    WARNER COLUMBIA

Deux jeunes américains se rencontrent sur les bancs de l’université en 1937. La jeune femme est militante communiste alors que lui est un tombeur sans conscience politique. Une fois mariés, ils s’installent à Hollywood au moment où débute la chasse aux sorcières aux Etats-Unis, synonyme du commencement du maccarthysme…

Un an après Jeremiah Johnson, Nos plus Belles Années marque la troisième collaboration entre Sydney Pollack et Robert Redford (il y aura encore 4 films!) et demeure le premier film hollywoodien à avoir évoqué la chasse aux Sorcières.

Sydney Pollack nous conte astucieusement une page sombre de l’Histoire Américaine sous couvert d’une histoire d’Amour entre un jeune cinéaste(Redford) et une jeune militante (Barbra Streisand). Les deux acteurs de cet poignant mélodrame offrent une prestation époustouflante de naturel et de vie et la chanson mythique  « The Way We Were » finira d’émouvoir les plus costauds d’entre nous!

NOTE: 8.5/10