Critique: Ant-Man et la Guêpe

0842353.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Titre original Ant-Man and The Wasp
Réalisation Peyton Reed
Scénario Chris McKenna
Erik Sommers
Andrew Barrer
Paul Rudd
Gabriel Ferrari
Acteurs principaux
Sociétés de production Marvel Studios
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre super-héros
Durée 118 minutes
Sortie 18 Juillet 2018

Après les événements survenus dans Captain America : Civil War, Scott Lang a bien du mal à concilier sa vie de super-héros et ses responsabilités de père. Mais ses réflexions sur les conséquences de ses choix tournent court lorsque Hope van Dyne et le Dr Hank Pym lui confient une nouvelle mission urgente… Scott va devoir renfiler son costume et apprendre à se battre aux côtés de La Guêpe afin de faire la lumière sur des secrets enfouis de longue date…

Ce nouvel opus des aventures d’Ant-Man s’articule autour d’une mission de sauvetage, le but étant d’aller récupérer dans l’infiniment petit la mère d’Hope Van Dyne, alias « la Guêpe ». Deux obstacles: Scott Lang est sous bracelet électronique et ne doit pas sortir de chez lui et un personnage fantômatique semble se dresser sur la route d’Ant-Man et la Guêpe! Les ingrédients du premier volet sont à nouveau réunis: humour et second degré (sans doute le personnage le plus amusant de l’univers Marvel) et effets spéciaux impressionnants avec des changements de taille dans les deux sens remarquablement exploités. Seule différence: la partie d’exposition du premier volet n’a ici pas lieu d’être, du coup l’action est ininterrompue! Excellent divertissement estival!

4

 

 

Publicités

CRITIQUE BLU-RAY: HUIT HEURES DE SURSIS

81Zv6qNnrfL__SL1500_

  • Date de sortie :
    04 août 1948
  • Réalisé par :
    Carol REED
  • Avec :
    James Mason, Robert NEWTON, Robert BEATTY…
  • Durée :
    1h56min
  • Pays de production :
    Etats-Unis
  • Année de production :  1946
  • Titre original : Odd Man Out

LE FILM: 9.5/10

En Irlande, au début du 20è siècle. Johnny McQueen est l’un des militants les plus importants du Sinn Fein, qui combat pour l’indépendance de l’Irlande. Afin de se procurer des fonds, il attaque une banque avec deux complices. Recherché par la police, il erre seul, la nuit, dans le port de Belfast…

8-heures-de-sursis-47-02-g

Si Carol Reed n’a pas eu la reconnaissance qu’il méritait, son « Troisième Homme » a tout de même marqué l’histoire du cinéma. Moins connu, « Huit Heures de Sursis » mérite pourtant d’être vu tant il égale voire surpasse the Third Man. Durant deux heures, Reed nous offre une chasse à l’homme d’une intensité que le Cinéma nous a rarement montrée. Avec un magnifique James Mason dans un rôle pourtant minimaliste, Huit Heures de Sursis nous plonge aux extrêmités de la nature humaine, révélant les lâchetés, les compromissions, lorsque les habitants de Dublin se trouvent confrontés à l’ennemi de l’état. Magnifiquement mis en scène dans un somptueux noir et blanc, le film culmine dans un final à l’intensité dramatique qui nous laisse le souffle court.

TECHNIQUE: 9/10

Malgré quelques défauts et tâches pardonnables, la copie est de toute beauté malgré toutes les scènes nocturnes.

BONUS: 6/10

Outre les bandes-annonces, on trouve une présentation de Jean-Pierre Dionnet.

VERDICT: 9.5/10

Indispensable! Un chef d’oeuvre dans un écrin!

Disponible en combo DVD/BLURAY (19.99 euros) chez Elephant Films