Critique: Ant-Man et la Guêpe

0842353.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Titre original Ant-Man and The Wasp
Réalisation Peyton Reed
Scénario Chris McKenna
Erik Sommers
Andrew Barrer
Paul Rudd
Gabriel Ferrari
Acteurs principaux
Sociétés de production Marvel Studios
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre super-héros
Durée 118 minutes
Sortie 18 Juillet 2018

Après les événements survenus dans Captain America : Civil War, Scott Lang a bien du mal à concilier sa vie de super-héros et ses responsabilités de père. Mais ses réflexions sur les conséquences de ses choix tournent court lorsque Hope van Dyne et le Dr Hank Pym lui confient une nouvelle mission urgente… Scott va devoir renfiler son costume et apprendre à se battre aux côtés de La Guêpe afin de faire la lumière sur des secrets enfouis de longue date…

Ce nouvel opus des aventures d’Ant-Man s’articule autour d’une mission de sauvetage, le but étant d’aller récupérer dans l’infiniment petit la mère d’Hope Van Dyne, alias « la Guêpe ». Deux obstacles: Scott Lang est sous bracelet électronique et ne doit pas sortir de chez lui et un personnage fantômatique semble se dresser sur la route d’Ant-Man et la Guêpe! Les ingrédients du premier volet sont à nouveau réunis: humour et second degré (sans doute le personnage le plus amusant de l’univers Marvel) et effets spéciaux impressionnants avec des changements de taille dans les deux sens remarquablement exploités. Seule différence: la partie d’exposition du premier volet n’a ici pas lieu d’être, du coup l’action est ininterrompue! Excellent divertissement estival!

4

 

 

Publicités

CRITIQUE DVD: PRINCE OF TEXAS

91BOOUEKy-L._SL1500_

  • Réalisé par :  David Gordon Green
  • Avec : Lynn Shelton , Emile Hirsch , Paul Rudd …
  • Durée :
    1h34min
  • Pays de production :
     Etats-Unis
  • Année de production :  2013
  • Titre original : Prince Avalanche
  • Distributeur :
    Memento Films

LE FILM: 7/10

Eté 1988, Texas. Alvin et Lance travaillent ensemble sur le marquage d’une route endommagée par un feu de forêt. Tandis que l’un profite des joies de la nature et des grands espaces, l’autre ne pense qu’aux fêtes et aux filles…

C’est un road movie très original qui nous est proposé ici par David Gordon Green. Il nous fait suivre Alvin (Paul Rudd) et Lance (Emil Hirsch); l’un est en couple, installé, sérieux et l’autre un ado attardé qui ne pense qu’aux week-ends qui lui permettront de mettre une fille dans son lit. Tous les deux passent la semaine à arpenter une route au milieu de nulle part pour y refaire le marquage au sol. Les seules personnes qu’ils rencontreront sont un camionneur porté sur la boisson et une vieille femme qui fouille les décombres de sa maison incendiée.

Tourné dans un décor qu’on n’est pas habitué à voir, la forêt texane, ce road movie, s’il n’oublie pas l’humour, conserve surtout une tonalité assez mélancolique, avec la saveur d’une chanson folk! Enivrant…

TECHNIQUE: 8/10

Une copie irréprochable!

BONUS: 6/10

Outre la bande-annonce du film, on trouve également une filmo du réalisateur, un clip et une courte interview mais néanmoins très intéressante du réalisateur.

VERDICT: 7/10

Une bal(l)ade régénérante dans la forêt texane.

Disponible en DVD (19.99 euros) chez Memento Films

CRITIQUE BLU-RAY: 40 ANS MODE D’EMPLOI

81TmAiM9Y8L__SL1500_

LE FILM: 7/10

Seul homme à la maison, Pete est marié depuis des années à Debbie avec qui il a eu deux filles, Charlotte et Sadie, âgées de 8 et 13 ans. Pete aura bientôt 40 ans et le bilan est rude : Unfiltered Records, la maison de disques indépendante qu’il a créée, bat de l’aile, son père Larry, qui a récemment, et artificiellement, engendré des triplés, compte éhontément sur son soutien financier pour nourrir cette nouvelle famille, et à la maison, la vie n’est pas non plus un long fleuve tranquille. Le quotidien avec Debbie et les filles est une série de conflits et de complications sans fin. Quant à Debbie, elle a ses propres difficultés professionnelles et filiales. Elle essaie opiniâtrement d’être une épouse et une mère parfaite, mais elle a un mal fou à négocier le virage de la quarantaine. Et pour couronner le tout, leur aînée est en pleine crise de puberté. Pete et Debbie ont atteint l’âge où le pardon, à eux et aux autres, et le lâcher-prise sont des conditions sine qua non pour parvenir à profiter du reste de leur vie… en évitant d’en passer par le meurtre.

Connu autant pour ses réalisations (40 ans toujours puceau, En cloque mode d’emploi…) que pour ses productions (Supergrave, Mes Meilleures amies…), Judd Apatow passe ici derrière la caméra pour la quatrième fois. Réunissant un casting de comédiens fidèles (Paul Rudd, Leslie Mann, Jason Segel…), il choisit d’approfondir ici les personnages de Pete et Debbie déjà présents dans En Cloque Mode D’emploi et se pencher sur la crise de la quarantaine.

Ce nouvel opus contient tous les ingrédients habituels des comédies d’Apatow et de ses disciples: beaucoup de gags un peu scato, un fond assez riche et universel et une durée inhabituellement longue pour une comédie (2h20). Elle devrait donc combler les admirateurs du trublion et horripiler ses détracteurs qui lui reprocheront visites chez le gynéco, histoires d’hémorroïdes et autres séances aux toilettes!

Je me rangerais dans une catégorie intermédiaire: même si je conçois aisément que ce type d’humour un peu douteux déplaise à certains, il faut reconnaître à Apatow l’audace de montrer le quotidien d’un couple dans ce qu’il a de plus cru et inavouable et par là-même de rendre attachants et pleins d’humanité ses personnages. Il dépeint avec une certaine acuité la crise de la quarantaine et toutes les questions qui surgissent à cette période: suis-je avec la bonne personne ? Ai-je éduqué correctement mes enfants? Suis-je vraiment sur la bonne voie professionnelle,… Il sait également brosser le portrait de toute une galerie de seconds rôles de manière assez aiguisée; on a plaisir à retrouver les excellents John Lithgow ou James L. Brooks.

40 Ans mode d’emploi comporte tout de même un défaut que l’on retrouve dans toutes les réalisations et productions du bonhomme: celui-ci rechigne à se rendre en salle de montage! Même si la durée de 2 h20 lui permet d’approfondir ses personnages, elle semble tout de même un peu excessive et rend inévitable quelques longueurs…

Il en reste tout de même que le dernier Apatow est une comédie tout à fait plaisante et qui a le mérite de poser des questions!

TECHNIQUE: 9/10

Comme souvent avec Universal, une copie irréprochable!

BONUS: 10/10

Niveau bonus, c’est Byzance! Outre le commentaire audio de Judd Apatow, on trouve un making of de près d’une heure très complet, des scènes coupées à foison ainsi que des scènes rallongées, 20 minutes de live de Graham Parker, des montages de dialogues choc, deux bêtisiers! Le top!

VERDICT: 7.5/10

Un blu-ray exemplaire qui ravira les fans d’Apatow!

Disponible en DVD (14,99 euros) et Blu-ray (19,99 euros) chez Universal Pictures dès le 30 juillet.

CRITIQUE: 40 ANS MODE D’EMPLOI

40-Ans-Mode-DEmploi

 

Seul homme à la maison, Pete est marié depuis des années à Debbie avec qui il a eu deux filles, Charlotte et Sadie, âgées de 8 et 13 ans. Pete aura bientôt 40 ans et le bilan est rude : Unfiltered Records, la maison de disques indépendante qu’il a créée, bat de l’aile, son père Larry, qui a récemment, et artificiellement, engendré des triplés, compte éhontément sur son soutien financier pour nourrir cette nouvelle famille, et à la maison, la vie n’est pas non plus un long fleuve tranquille. Le quotidien avec Debbie et les filles est une série de conflits et de complications sans fin. Quant à Debbie, elle a ses propres difficultés professionnelles et filiales. Elle essaie opiniâtrement d’être une épouse et une mère parfaite, mais elle a un mal fou à négocier le virage de la quarantaine. Et pour couronner le tout, leur aînée est en pleine crise de puberté. Pete et Debbie ont atteint l’âge où le pardon, à eux et aux autres, et le lâcher-prise sont des conditions sine qua non pour parvenir à profiter du reste de leur vie… en évitant d’en passer par le meurtre.

Connu autant pour ses réalisations (40 ans toujours puceau, En cloque mode d’emploi…) que pour ses productions (Supergrave, Mes Meilleures amies…), Judd Apatow passe ici derrière la caméra pour la quatrième fois. Réunissant un casting de comédiens fidèles (Paul Rudd, Leslie Mann, Jason Segel…), il choisit d’approfondir ici les personnages de Pete et Debbie déjà présents dans En Cloque Mode D’emploi et se pencher sur la crise de la quarantaine.

Ce nouvel opus contient tous les ingrédients habituels des comédies d’Apatow et de ses disciples: beaucoup de gags un peu scato, un fond assez riche et universel et une durée inhabituellement longue pour une comédie (2h20). Elle devrait donc combler les admirateurs du trublion et horripiler ses détracteurs qui lui reprocheront visites chez le gynéco, histoires d’hémorroïdes et autres séances aux toilettes!

Je me rangerais dans une catégorie intermédiaire: même si je conçois aisément que ce type d’humour un peu douteux déplaise à certains, il faut reconnaître à Apatow l’audace de montrer le quotidien d’un couple dans ce qu’il a de plus cru et inavouable et par là-même de rendre attachants et pleins d’humanité ses personnages. Il dépeint avec une certaine acuité la crise de la quarantaine et toutes les questions qui surgissent à cette période: suis-je avec la bonne personne ? Ai-je éduqué correctement mes enfants? Suis-je vraiment sur la bonne voie professionnelle,… Il sait également brosser le portrait de toute une galerie de seconds rôles de manière assez aiguisée; on a plaisir à retrouver les excellents John Lithgow ou James L. Brooks.

40 Ans mode d’emploi comporte tout de même un défaut que l’on retrouve dans toutes les réalisations et productions du bonhomme: celui-ci rechigne à se rendre en salle de montage! Même si la durée de 2 h20 lui permet d’approfondir ses personnages, elle semble tout de même un peu excessive et rend inévitable quelques longueurs…

Il en reste tout de même que le dernier Apatow est une comédie tout à fait plaisante et qui a le mérite de poser des questions!

NOTE: 7/10