CRITIQUE: LE CHATEAU DU DRAGON

Le-Chateau-du-dragon-affiche-9040

  • Réalisé par :  Joseph L. Mankiewicz
  • Avec : Gene Tierney , Walter HUSTON, Vincent Price …
  • Année de production :  1946
  • Titre original : DRAGONWYCK

En 1844, la fille d’un fermier, Miranda Wells, est invitée par une relation Nicholas Van Ryn à venir faire un séjour dans sa maison pour tenir compagnie à sa fille. A son arrivée, la jeune fille trouve ses hôtes très étranges…

Devant être à l’origine réalisé par Ernst Lubitsch, le film fut finalement confié au débutant Joseph L. Mankiewicz en raison de problèmes de santé du réalisateur allemand. Pour son premier film, Mankiewicz adapte donc en 1946 le roman d’Anya Seton qui n’est pas sans rappeler le Rebecca d’Alfred Hitchcock. De facture assez classique, le Château du Dragon est assez riche sur le fond. Se mêlent en effet récit d’apprentissage, romance, fantastique et bien sûr satire sociale avec cette opposition entre les fermiers qui n’ont pas la propriété de leurs terres et qui commencent à faire entendre leurs revendications et le propriétaire qui se mure dans son château pour s’isoler du tumulte. Le film est remarquablement interprété par la magnifique Gene Tierney et l’inquiétant Vincent Price qui fait ses gammes pour la suite de sa filmographie consacrée à l’épouvante! Des débuts plus qu’annonciateurs d’une grande carrière pour Mankiewicz!

NOTE: 8.5/10

CRITIQUE BLU-RAY: L’HOMME AU MASQUE DE CIRE

91XjU-6l48L__SL1500_LE FILM: 8/10

Un sculpteur de cire renommé sombre dans la folie lorsqu’un pyromane détruit le travail de toute sa vie. Incapable d’utiliser ses mains brûlées par le feu, il trouve un nouveau procédé meurtrier afin de reconstituer sa collection de personnages en cire…

homme-au-masque-de-cire-04-g

Classique du cinéma d’horreur, le film d’André de Toth est le remake d’un film de Michael Curtiz, Masques de Cire. Le film doit une grande partie de sa renommée au fait qu’il fut tourné en 3D mais aussi à la présence de Vincent Price dans l’un de ses meilleurs rôles et qui enclencha d’ailleurs un nouveau tournant dans sa carrière. L’utilisation du relief trouve ici son intérêt dans la profondeur de champ, rajoutant à l’angoisse provoquée par certaines scènes, notamment lorsque la caméra circule entre les mannequins. La 3D nous gratifie également d’une petite sucrerie lorsqu’un bateleur exécute un numéro avec un yo-yo! Pour l’anecdote, on retrouve ici Charles Bronson dans l’un de ses premiers rôles!Une très belle réussite du genre à redécouvrir!

TECHNIQUE: 8/10

Une copie convenable à défaut d’être parfaite. Les quelques défauts notamment au niveau de la colorimétrie sont moins visibles lors d’un visionnage en 3D.

BONUS: 10/10

Outre des actualités d’époque et une bande-annonce, on trouve un superbe documentaire sur le film avec la participation de Scorsese ou Friedkin mais surtout le film original de Michael Curtiz! Brillante idée!

VERDICT: 8.5/10

Une très belle édition pour un classique du film d’horreur!

Disponible en bluray 3D (compatible 2D) (24.99 euros) chez Warner Bros