Critique Bluray: Soudain l’été dernier

81vQhvJyPBL._SL1500_

Titre original Suddenly, Last Summer
Réalisation Joseph L. Mankiewicz
Scénario Gore Vidal
Tennessee Williams (pièce)
Acteurs principaux
Sociétés de production Horizon Pictures
Columbia Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Drame
Durée 114 minutes
Sortie 1959

LE FILM:

5

Le docteur Cukrowicz vient de prendre ses fonctions à Lions View, un hôpital psychiatrique de La Nouvelle-Orléans, mais est rapidement découragé par le manque de moyens octroyés à l’établissement. C’est alors qu’il reçoit une étrange proposition de la part de Violet Venable, une riche notable qui vient de perdre son fils Sebastian dans des circonstances étranges. Celle-ci est prête à lever un fonds d’un million de dollars si le Dr Cukrowicz accepte de pratiquer une lobotomie sur sa nièce Catherine qui, selon elle, aurait perdu la raison depuis la mort de son cousin…

Après les deux échecs de « Blanches colombes et vilains messieurs » et « un Américain bien tranquille », Mankiewicz, réalise son seizième film en adaptant la pièce la plus personnelle de son auteur, Tennesse Williams. Celui-ci ne pardonna jamais à sa mère la lobotomie de sa soeur! La pièce est le matériau idéal pour le cinéaste pour y explorer des thèmes qui lui sont chers comme le secret ou le poids du passé. Remarquablement mis en scène et interprété par un somptueux trio d’acteurs Elisabeth Taylor, Katharine Hepburn et Montgomery Clift, « Soudain l’été dernier » est aussi marquant par l’audace des thèmes traités par un film de studio dont l’inceste, l’homosexualité… Un chef d’oeuvre à (re)découvrir!

TECHNIQUE:

4.5

Une somptueuse copie à tous points de vue avec une VO à privilégier tout de même à la VF!

BONUS:

2.5

On trouve principalement une superbe présentation du film par Michel Ciment.

VERDICT:

5

Un chef d’oeuvre indispensable!

Disponible en bluray (19.99 euros) chez Carlotta Films dès le 23 août

 

Critique: Un Mariage à Boston

18381103.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Titre original The Late George Apley
Réalisation Joseph L. Mankiewicz
Scénario Philip Dunne, George S. Kaufman, d’après le roman de John P. Marquand
Acteurs principaux
Sociétés de production Fred Kohlmar
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Drame
Durée 96 min.
Sortie 1947

A Boston, en 1912, le vénérable George Apley est une des personnalités les plus respectées de la ville. Bostonien de souche, il veille à ce que ses enfants soient élevés dans le respect des traditions. Seulement voilà : un soir, George Apley surprend sa fille en train de faire une bataille de boules de neige avec un jeune homme qui n’a rien d’un gentleman de la haute-société…

Troisième film de Joseph L. Mankiewicz, tourné en 1947 juste avant « l’Aventure de Madame Muir », « Mariage à Boston » est avec « Escape », le seul film du cinéaste inédit en vidéo chez nous. Heureusement que les chaînes de cinéma sont là pour nous permettre d’enfin voir ce film. Mankiewicz nous brosse ici le portrait d’une famille bourgeoise de Boston mais surtout dépeint l’univers de la noblesse bostonienne, un monde à part et en voie de disparition. Si le père est à cheval sur les principes et les traditions d’un monde recroquevillé sur lui-même, ses enfants souhaitent, à travers leurs histoires d’amour respectives, briser les codes. Mankiewicz ne tombe pas dans la farce et nous offre une comédie légère, subtilement écrite et mise en scène. Un petit délice que les éditeurs français devraient nous offrir au plus vite.

4.5