Critique Bluray: Annabelle 2 – La Création du Mal

51UPuZuxyFL.jpg

Titre original Annabelle: Creation
Réalisation David F. Sandberg
Scénario Gary Dauberman
Acteurs principaux
Sociétés de production New Line Cinema
Atomic Monster Productions (en)
The Safran Company (en)
RatPac-Dune Entertainment
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre horreur
Durée 110 minutes
Sortie 9 août 2017

LE FILM:

3.5

Encore traumatisés par la mort tragique de leur petite fille, un fabricant de poupées et sa femme recueillent une bonne soeur et les toutes jeunes pensionnaires d’un orphelinat dévasté. Mais ce petit monde est bientôt la cible d’Annabelle, créature du fabricant possédée par un démon…

Après deux moyens « Conjuring 2 » et « Annabelle », la franchise accouche d’un prequel au dernier cité. James Wan n’est pas derrière la caméra mais à la production et le résultat laisse à penser qu’il a beaucoup participé à l’entreprise. On se trouve donc aux origines de la poupée Annabelle que l’on suit jusqu’à la première scène du premier volet.

Si les connaisseurs du genre ne seront pas tellement surpris tant le film utilise tous les canons à outrance (les amateurs de jumpscares se réjouiront), le résultat est plutôt une bonne surprise. Le décor de la maison en pleine campagne fonctionne parfaitement et contient son lot d’endroits bien flippants, la mise en scène est maîtrisée, la figure du mal convaincante et quelques scènes parviennent à faire frissonner les plus réticents!

TECHNIQUE:

4.5

Démoniaque!

BONUS:

3.5

On trouve ici des scènes coupées, un making of divisé en deux parties et deux courts-métrages du réalisateur .

VERDICT:

3.5

Un belle édition pour une bonne surprise horrifique!

Disponible en DVD (14.99 euros) et bluray (17.99 euros) chez WARNER BROS

Publicités

Critique Dvd: Exte

815ZgBO7WoL._SL1241_.jpg

LE FILM:

4

Lors d’une inspection, des agents des douanes découvrent le cadavre d’une jeune fille dont la chevelure continue de pousser. Cet étrange phénomène n’échappe pas au gardien de la morgue qui entreprend de fabriquer des extensions pour les revendre aux salons de coiffure. Mais tous ignorent que ces extensions, douées d’une vie propre, sont muées par des pulsions meurtrières. Accompagnée de sa nièce, une jeune apprentie va tenter de démêler le mystère avant que d’autres décès ne surviennent.

Un conseil à ceux qui exècrent le cheveu dans l’assiette ou sur la savonnette, passez votre chemin! Ce film de 2007 de Sono Sion débarque directement chez nous en vidéo et vous fera dresser les cheveux sur la tête! Assez dense, »Exte » même plusieurs histoires: celle de Yamazaki, sorte de psychopathe qui récupère des cheveux sur les morts pour vendre des extensions, celle de la jeune coiffeuse et de sa nièce, et bien sûr le côté film d’horreur avec ces femmes qui tombent dans l’horreur à la suite de la pose d’extensions. Entre film de fantômes et comédie burlesque, « Exte » est un film certes complètement barré mais qui reste toutefois abordable pour qui voudrait découvrir l’oeuvre de Sono Sion!

TECHNIQUE:

4

Le bluray n’a pu être visionné mais le DVD est d’assez bonne facture.

BONUS:

2.5

On trouve quelques scènes coupées et des interviews données durant la présentation publique du film.

VERDICT:

4

Un film d’horreur complètement barré!

Disponible en combo Bluray/Dvd (24.99 euros) chez HK VIDEO dès le 12 octobre

Critique Bluray: Basket Case

3d-basket_case_midnightcoll_br.0

Titre original Basket Case
Réalisation Frank Henenlotter
Scénario Frank Henenlotter
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre horreur
Durée 91 minutes
Sortie 1982

LE FILM:

3

Fraîchement débarqué à New York, le jeune Duane Bradley s’installe dans un hôtel miteux de Manhattan. Il transporte avec lui un étrange panier en osier. À l’intérieur se trouve son frère Belial, difforme depuis la naissance. Ces anciens frères siamois ont été séparés de force à leurs douze ans. Depuis, Belial n’a qu’une idée en tête : se venger des médecins qui ont pratiqué l’opération…

Pour ceux qui n’auraient pas souvenir de ce qu’était New-York avant Giuliani, ce genre de films d’horreur underground mérite le détour. L’action se déroule dans une espèce d’hôtel de passe miteux où débarque le jeune Duane accompagné d’un panier mystérieux. A l’intérieur vit on jeune frère siamois difforme et plutôt agressif.  Plus drôle que vraiment terrifiant, cette production fauchée frappe par ses effets spéciaux cheap à base de latex,  d’animation image par image et d’une bonne dose d’hémoglobine bien rouge! Culte!

TECHNIQUE:

2.5

La copie est marquée par le temps avec une définition entachée de nombreux défauts et un son un tantinet nasillard.

BONUS:

Aucun bonus dans cette collection.

VERDICT:

3

Une comédie gore culte!

Disponible en bluray (14.99 euros) chez Carlotta Films dès le 7 septembre

 

Jeu Concours: 3 DVD de « Sweet Home » à gagner (jeu terminé)

image004.jpg

A l’occasion de la sortie en vidéo de « Sweet Home » le 27 juillet, CINEDINGUE et WILD SIDE VIDEO sont heureux de vous offrir 3 DVD du film. Pour gagner, il suffit de répondre correctement aux questions avant le 10 août; un tirage au sort désignera les gagnants parmi les bonnes réponses.

 

Critique Bluray: Bone Tomahawk

71r+qCyRBIL._SL1226_.jpg

Titre original Bone Tomahawk
Réalisation S. Craig Zahler
Scénario S. Craig Zahler
Acteurs principaux
Sociétés de production Caliber Media Company
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Western horrifique
Sortie DTV

LE FILM:

4

1850. Quelque part entre le Texas et le Nouveau Mexique. Dans la paisible ville de Bright Hope, une mystérieuse horde d’indiens en quête de vengeance kidnappent plusieurs personnes. Le shérif local accompagné de quelques hommes se lance alors à leur poursuite pour tenter de les sauver…

« Bone Tomahawk » fait partie de ces films qui débarquent directement en vidéo sans passer par les salles sans que l’on comprenne vraiment pourquoi! Pur western durant 90 minutes, « Bone Tomahawk » nous emmène, avec ses personnages dont un shérif incarné par l’excellent Kurt Russell,  à la recherche de la femme de l’un d’entre eux, kidnappée par des Indiens plutôt sanguinaires: grands espaces, chevauchées, soirées au coin du feu ponctuées de brillants dialogues, presque tarantiniens. Le film prend son temps pour développer ses personnages, créer une ambiance puis, au bout de 90 minutes, le film bascule dans l’horreur, comme si « la Prisonnière du Désert » avait frayé avec « Cannibal Holocaust », certaines scènes étant particulièrement gores! Bien écrit, remarquablement mis en scène et brillamment interprété, ce « Bone Tomahawk semble être LE DTV de l’année!

TECHNIQUE:

4.5

Un régal!

BONUS:

2

Outre la bande annonce, on trouve un court making of sans grand intérêt.

VERDICT:

4

Une pépite pour les amateurs de western et d’horreur!

Disponible en DVD (14.99 euros) et bluray (19.99 euros) chez M6 VIDEO dès le 11 mai

Jeu Concours: 3 DVD de « Jessabelle » à gagner (jeu terminé)

DVD JESSABELLE 3D frise

EN BLU-RAY, DVD ET VOD dès le 24 juin

PAR LE PRODUCTEUR DE PARANORMAL ACTIVITY ET INSIDIOUS

A l’occasion de la sortie en vidéo de « Jessabelle » le 24 juin, CINEDINGUE est heureux de vous offrir 3 DVD du film. Pour gagner, il suffit de répondre correctement aux questions avant le 8 juillet; un tirage au sort désignera les gagnants parmi les bonnes réponses.

http://www.cinetrafic.fr/meilleur-film-horreur-2015
– dans le top des tous meilleurs films ici

Critique Dvd: Housebound

concours-5-dvd-housebound-a-gagner

  • Date de sortie :  Inédit en salles en France
  • Réalisé par :
    Gerard Johnstone
  • Avec :
    Rima Te WiataCameron RhodesMick INNES
  • Durée :
    1h47min
  • Pays de production :
    Nouvelle Zélande
  • Année de production :  2014
  • Titre original : Housebound

LE FILM:

4

 

Une cambrioleuse à la petite semaine est assignée au domicile parental pour purger sa peine. Mais cette demeure en apparence tranquille se révèle habitée par un (des ?) curieux invité(s)…

Rien d’étonnant à ce que Peter Jackson soit fan de ce premier film néo-zélandais qui débarque directement en vidéo chez nous! Si l’on est loin du déferlement gore façon « Braindead », on y retrouve l’esprit (sans jeu de mot) de son « Fantômes contre fantômes » . Sur une idée de départ vue et revue, une jeune fille forcée de rester dans la maison maternelle découvre un lourd passé à la demeure, Gerard Johnstone parvient à dépoussiérer le mythe de la maison hantée. Bourré d’humour, le film surprend sans cesse non seulement par son scénario impeccablement ficelé, mais aussi par sa mise en scène incroyablement maîtrisée et son interprétation carrément géniale (la mère est impayable!)! On rit et on tremble devant cette comédie horrifique parfaitement jubilatoire! Faites un triomphe à Housebound!

TECHNIQUE:

4

 

Brillant pour le support! Bravo! A noter l’absence de VF!

BONUS:

0.5

 

La bande annonce et c’est tout! Dommage…

VERDICT:

4

 

Une comédie horrifique à « posséder » absolument!

Disponible en DVD (17,99 euros) chez Luminor films