CRITIQUE BLURAY: LA FLAMME POURPRE

91tNCb+zMQL__SL1500_

LE FILM: 8/10

Birmanie. Traumatisé par la mort de sa femme lors d’un bombardement allemand, le pilote Canadien Bill Forrester est devenu une machine à tuer solitaire, sans égard pour la mort, même en plein territoire ennemi. Autant craint que respecté, il se voit obligé de passer un test d’aptitude aux missions qu’il effectue. Espérant rompre son silence chronique et apaiser ses cauchemars, un médecin militaire l’envoie visiter un camp de réfugiés birmans où il rencontre une jeune et attirante femme birmane.

Comme souvent chez Robert Parrish (l’aventurier du Rio Grande,…), le film semble appartenir à un genre bien défini mais en empruntant une voie très originale. S’il s’agit ici à priori d’un film de guerre, Parrish privilégie à l’action l’analyse psychologique de son héros incarné par un formidable Gregory Peck. Dès la scène d’ouverture, le décor est planté: si Forrester est réveillé par un bombardement, il ne s’agit en fait qu’une hallucination causée par ses traumatismes. Magnifiquement mis en scène, la Flamme Pourpre mérite d’être découvert tant il est singulier.

TECHNIQUE: 8/10

Très belle copie avec une définition et des couleurs éclatantes qui limite les défauts au maximum.

BONUS: 8/10

Outre une galerie photos, on trouve une présentation de Patrick Brion (10 mins) et de Bertrand Tavernier (45 mins), très ému d’évoquer son ami Bob.

VERDICT: 8.5/10

Un film de guerre très original à découvrir absolument!

Disponible en DVD(16.99 euros) et bluray (19.99 euros) chez Sidonis


CRITIQUE BLU-RAY: L’AVENTURIER DU RIO GRANDE

l_aventurier_du_rio_grande_blu-ray_combo

LE FILM: 8.5/10

Recherché au Texas pour avoir abattu l’assassin de son père, Martin Brady vit désormais au Mexique où il assure la protection de Cipriano Castro, un politicien corrompu. Blessé lors d’une mission, il bénéficie des soins du major Colton et de sa femme Ellen. Rétabli, c’est le même Colton qu’il retrouve plus tard, engagé dans une véritable guerre contre les indiens, conflit auquel Castro prend également part. Bientôt, porté par l’amour d’Ellen désormais veuve, Brady entend abandonner sa vie de pistolero à la dérive. Cette décision, Castro ne l’accepte pas…

Sorti dans l’indifférence en 1959, ce western de Robert Parrish, cinéaste à la carrière assez terne, est un western totalement atypique. Ici, très peu d’action, hormis une poursuite à la fin du film, mais l’itinéraire d’un apatride à la recherche de lui-même. En effet, le personnage interprété par Mitchum est considéré par les Américains comme un fugitif et par les Mexicains comme un gringo de plus!

2971073361_1_3_YXIWrbVd

Tout au long du film, il franchit donc plusieurs fois le Rio Grande, frontière entre les deux pays, sans jamais être chez lui. Même si la mise en scène de Parrish n’émerge pas vraiment du tout venant du genre, le film trouve sa force dans son scénario à l’origine de personnages passionnants et qui sait éviter les lieux communs notamment sur les Mexicains qui échappent ici à la caricature. La direction d’acteurs est à souligner également avec un Mitchum vraiment excellent et une très bonne Julie London dans un personnage de femme bien émancipée pour l’époque!

Un très beau western à découvrir absolument!

TECHNIQUE: 8/10

Une très belle copie dans l’ensemble même si un peu de grain apparaît sur certains plans ainsi que quelques griffures et autres petits défauts dûs à l’âge.

BONUS: 8/10

Outre la bande-annonce et une galerie photos, on trouve les traditionnelles présentations de Brion (7 mins) et Tavernier (19 mins) qui revient sur son amitié avec Parrish ainsi qu’un court doc sur la carrière de Robert Mitchum (6 mns). Le coffret contient également un petit livre avec des infos sur le film et des filmos (non reçu, merci à l’ami JP pour les infos!)

VERDICT: 8/10

Un très beau western dans une jolie édition!

Disponible en combo + livre (34,99 euros) chez SIDONIS

En cadeau, une petite interview de Bertrand Tavernier dans laquelle il parle du film!