Critique Dvd: I Am Not Your Negro

91zGur6yRaL._SL1500_.jpg

Réalisation Raoul Peck
Scénario Raoul Peck
Sociétés de production Velvet Film
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de la Belgique Belgique
Drapeau de la Suisse Suisse
Genre documentaire
Durée 93 minutes
Sortie 10 mai 2017

LE FILM:

4.5

À travers les propos et les écrits de l’écrivain noir américain James Baldwin, Raoul Peck propose un film qui revisite les luttes sociales et politiques des Afro-Américains au cours de ces dernières décennies. Une réflexion intime sur la société américaine, en écho à la réalité française. Les mots de James Baldwin sont lus par JoeyStarr dans la version française et par Samuel L. Jackson dans la version américaine.

Basé sur les écrits de James Baldwin qui sert de narrateur, le documentaire de Raoul Peck est un habile montage d’images d’archives qui retrace en 90 minutes l’histoire des Noirs aux Etats-Unis. Ami de Martin Luther King et Malcolm X, Baldwin, plus qu’un simple militant, suscite la réflexion sur ce que c’est de vivre dans la peau d’un homme de couleur. Efficace, choc, I Am Not Your Negro est l’un des films à ne surtout pas rater cette année et devrait être projeté dans toutes les écoles!

TECHNIQUE:

4.5

Impeccable même si évidemment les matériaux utilisés souffrent d’imperfections.

BONUS:

4.5

On trouve ici une interview du réalisateur, une interview de James Baldwin (en Français) et un documentaire d’époque sur l’écrivain. Parfait!!!

VERDICT:

4.5

L’un des films de l’année dans une édition parfaite!

Disponible en DVD (19.99 euros) chez Blaq Out dès le 1er décembre

Critique Bluray: Moby Dick

913N9WLUnlL._SL1500_.jpg

Réalisation John Huston
Scénario J. Huston, Ray Bradbury, Anthony Veiller
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Aventure
Durée 115 minutes
Sortie 14 novembre 1956

LE FILM:

4.5

1814. Le jeune Ismaël embarque à bord du baleinier le Péquod. Le navire est sous la responsabilité du capitaine Achab, un homme étrange et sombre, obsédé par une idée fixe : retrouver Moby Dick, la baleine blanche qui l’a mutilé et défiguré quelques années plus tôt. L’équipage réalise peu à peu qu’Achab est prêt à prendre tous les risques pour parvenir à ses fins.

15 ème film de la carrière de John Huston, « Moby Dick » est également l’un de ses plus connus. Rares sont les adaptations de chefs d’oeuvre de la littérature à être à la hauteur de leur modèle, ce « Moby Dick » réussit le pari. Entre film d’aventures et conte philosophique, le film de Huston multiplie les scènes inoubliables avec notamment un final visuellement éblouissant.

58412_backdrop_scale_1280xauto.jpg

La mise en scène de John Huston sait se montrer tantôt intimiste tantôt spectaculaire et Gregory Peck campe un incroyable Capitaine Achab, marin assoiffé de vengeance au point de risquer la vie de tout son équipage pour la peau d’une baleine. Un chef d’oeuvre intemporel!

TECHNIQUE:

4.5

Hormis quelques défauts de compression plutôt rares, la définition est impeccable et l’on redécouvre cette oeuvre dans des conditions rares!

BONUS:

3.5

On trouve ici un entretien avec Philippe Ramos, réalisateur de Capitaine Achab, qui revient sur l’oeuvre littéraire et un entretien avec Pierre Berthomieu, historien du Cinéma, qui revient, lui, sur le film lui même!

VERDICT:

4.5

Une édition parfaite pour un chef d’oeuvre indispensable!

Disponible en DVD (14.99 euros) et bluray (19.99 euros) chez RIMINI EDITIONS

Critique Dvd: L’Homme au complet gris

l-homme-au-complet-gris-dvd

Titre original The Man in the Gray Flannel Suit
Réalisation Nunnally Johnson
Scénario Nunnally Johnson (adaptation)
Sloan Wilson (roman)
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Durée 153 min.
Sortie 1956

LE FILM:

3.5

Tom Rath se rend chaque jour à Manhattan pour son travail. Marié, père de trois enfants, il a du mal à joindre les deux bouts. Aussi postule-t-il à un poste plus lucratif, mais à plus hautes responsabilités. Ce nouvel emploi pourrait bien l’éloigner de sa famille et briser son couple, déjà fragilisé. Son propre patron a sacrifié sa vie privée à sa réussite professionnelle. Tom suivra-t-il le même chemin ?

Nunally Johnson est surtout connu pour ses nombreuses nouvelles et ses non moins nombreux scénariis. Il a tout de même réalisé huit films dont « l’Homme au complet gris », tiré d’un roman de Sloan Wilson. A travers l’histoire de Tom Rath (parfait Gregory Peck), père de famille qui occupe un nouvel emploi plus lucratif que le précédent, Johnson dresse un portrait intéressant de l’Amérique de la fin des années 50. De multiples thématiques sont abordées dans ce long film (2h30) comme la place du père, la guerre (quelques flash backs émaillent le film), le monde de l’entreprise… Tom Rath va devoir trouver sa place pour à la fois s’épanouir professionnellement tout en conservant son équilibre familial…

TECHNIQUE:

4

Une copie des plus propres, avec une belle définition et des couleurs éclatantes, très beau scope!

BONUS:

Aucun bonus dans cette collection.

VERDICT:

3.5

Un joli film à (re)découvrir!

Disponible en DVD (12.99 euros) chez ESC dans la collection Hollywood Legends dans les magasins Fnac

 

Critique Dvd: l’Homme le plus dangereux du Monde

1507-1

Titre original The Chairman
Réalisation J. Lee Thompson
Scénario Ben Maddow
Acteurs principaux
Sociétés de production 20th Century Fox
APJAC Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Mélodrame
Durée 99 minutes
Sortie 12 septembre 1969

LE FILM:

2.5

Le docteur John Hathaway est envoyé en Chine par les services secrets américains afin d’obtenir d’un savant chinois la formule d’un enzyme révolutionnaire capable de fertiliser n’importe quelle terre. Il s’est laissé implanter sous le crâne un minuscule émetteur lui assurant de rester en contact avec ses supérieurs. Il ignore que l’émetteur est doté d’une bombe permettant de le tuer en cas d’arrestation.

Si l’on connaît bien Jack Lee Thompson, c’est pour certaines réussites comme « les Canons de Navarone » ou « les Nerfs à vif ». Malheureusement, ses 40 ans de carrière ne furent pas du même niveau et ce méconnu « the Chairman » ne fait malheureusement pas exception. Comme ce fut à la mode à la fin des années 60 et au cours des années 70, « the Chairman » est ici un pur film d’espionnage qui voit le personnage principal, un scientifique américain, envoyé en Chine pour récupérer la formule d’un enzyme qui donnerait une puissance considérable à la nation qui le détiendrait. Pour mener à bien sa mission, on implante dans le crâne d’Hathaway un micro qui enregistre toutes ses conversations mais qui, et lui-même ne le sait pas, est aussi une bombe qui exploserait en cas de danger. Le film de Thompson, sorti de son contexte, se regarde avec amusement, notamment quand Hathaway discute avec Mao du Livre Rouge, tout en l’affrontant au ping pong. La scène finale, dénuée de toute crédibilité est aussi mémorable! Gregory Peck est, quant à lui, excellent comme toujours.

TECHNIQUE:

4.5

Définition, contrastes et couleurs sont au rendez-vous d’une copie très propre.

BONUS:

Pas de bonus dans cette collection.

VERDICT:

2.5

Un film d’espionnage à voir au second degré!

Disponible en DVD (12.99 euros) dans la collection Hollywood Legends en exclu FNAC.

CRITIQUE BLURAY: LA FLAMME POURPRE

91tNCb+zMQL__SL1500_

LE FILM: 8/10

Birmanie. Traumatisé par la mort de sa femme lors d’un bombardement allemand, le pilote Canadien Bill Forrester est devenu une machine à tuer solitaire, sans égard pour la mort, même en plein territoire ennemi. Autant craint que respecté, il se voit obligé de passer un test d’aptitude aux missions qu’il effectue. Espérant rompre son silence chronique et apaiser ses cauchemars, un médecin militaire l’envoie visiter un camp de réfugiés birmans où il rencontre une jeune et attirante femme birmane.

Comme souvent chez Robert Parrish (l’aventurier du Rio Grande,…), le film semble appartenir à un genre bien défini mais en empruntant une voie très originale. S’il s’agit ici à priori d’un film de guerre, Parrish privilégie à l’action l’analyse psychologique de son héros incarné par un formidable Gregory Peck. Dès la scène d’ouverture, le décor est planté: si Forrester est réveillé par un bombardement, il ne s’agit en fait qu’une hallucination causée par ses traumatismes. Magnifiquement mis en scène, la Flamme Pourpre mérite d’être découvert tant il est singulier.

TECHNIQUE: 8/10

Très belle copie avec une définition et des couleurs éclatantes qui limite les défauts au maximum.

BONUS: 8/10

Outre une galerie photos, on trouve une présentation de Patrick Brion (10 mins) et de Bertrand Tavernier (45 mins), très ému d’évoquer son ami Bob.

VERDICT: 8.5/10

Un film de guerre très original à découvrir absolument!

Disponible en DVD(16.99 euros) et bluray (19.99 euros) chez Sidonis


CRITIQUE DVD: QUAND SIFFLE LA DERNIERE BALLE

81rZzWVDIoL__SL1500_LE FILM: 7/10

Clay Lomax, pilleur de banques, vient de purger une peine de 8 ans de prison. Il recherche Sam Foley, l’homme qui l’a trahi. L’ayant su, Foley recrute trois hommes pour espionner Lomax. Les choses se compliquent lorsque, dans l’attente de recevoir de l’argent de son ex-compagne, il apprend son décès et l’existence d’une fille de 8 ans bien encombrante qui pourrait bien être la sienne…

Avant-dernier film dans la carrière d’Henry Hathaway, Quand Siffle la dernière Balle sort en 1971 alors que le western est à l’agonie. Tourné pour surfer sur la vague du succès de « Cent Dollars pour un Shérif » (True Grit) du même Hathaway, ce film lui ressemble étrangement et c’est d’ailleurs son principal défaut, la relation entre le personnage de Clay et la petite fille étant très semblable à celle entre le personnage incarné par John Wayne et celui de l’adolescente.

quand-siffle-la-derniere-balle_45823_11821

Toutefois, même si les personnages des trois criminels sont peu excessifs, à la limite du grand-guignol, la mise en scène d’Hathaway, la belle photo du film et les deux personnages principaux font de ce western un road movie très sympathique et agréable à regarder.

TECHNIQUE: 8/10

Une copie très convenable! Privilégiez bien sûr la VO, le doublage n’étant pas des plus réussis.

BONUS: 5/10

Outre la bande annonce, une galerie photos, on trouve la traditionnelle présentation de Patrick Brion (6 mins) qui ne cache pas qu’il n’est pas très emballé par le film!

VERDICT: 7/10

Un western déjà vu mais très agréable!

Disponible en DVD (16.99 euros) chez Sidonis