Huston débarque en HD!

L’éditeur Rimini Editions continue son excellent travail éditorial en nous offrant ce mois-ci deux films de John Huston peu connus, sortis coup sur coup en 1957 et 1958, juste après « Moby Dick ». Le premier, « Dieu seul le sait » est un petit bijou réunissant Robert Mitchum et Deborah Kerr, respectivement GI et bonne soeur sur une île du Pacifique occupées par les Japonais. Chacun tenu par le devoir moral, cèderont-ils à la tentation qui semble naître?

Le second film, plus conventionnel et bavard, est « le Barbare et la Geisha » avec un John Wayne dans le rôle d’un Consul Américain aux prises avec les autorités japonaises…

Les copies sont absolument somptueuses et méritent à elles seules d’acquérir ces deux oeuvres mineurs du cinéaste , d’autant qu’elles sont accompagnées de deux documentaires qui reviennent sur leur genèse.

Bravo Rimini!

Disponibles en DVD et Bluray chez Rimini Editions

Publicités

Critique Dvd: Adieu ma jolie

71Ff6n1zhBL._SL1417_

 

  • Réalisé par :
    Dick RICHARDS
  • Avec :
    Robert MitchumCharlotte RamplingSylvia Miles
  • Durée :
    1h35min
  • Pays de production :
    ETATS-UNIS
  • Année de production :  1975
  • Titre original : FAREWELL, MY LOVELY
  • Distributeur :
    AMLF/1992 : CONNAISSANCE DU CINEMA/LES ACACIAS

LE FILM:

3

 

Philip Marlowe, le célèbre privé, parti sur les traces d’une ex-danseuse dénommée Velma, est obstinément poursuivi par la malchance. Les indices se volatilisent, les suspects sont mystérieusement assassinés et l’inspecteur Nulty commence à se fâcher…

adieu-ma-jolie-03-g

Après une adaptation en 1944 par Edgard Dmytryk, le roman de Raymond Chandler, « Adieu ma Jolie » connaît une nouvelle adaptation en 1975 réalisée par Dick Richards avec Robert Mitchum dans le rôle du détective Philip Marlowe. Si la mise en scène reste des plus classiques, le scénario bien ficelé, les dialogues finement ciselés et le charisme du personnage principal font la différence et permettent de passer un très bon moment pour les fans du bon vieux polar à papa! Le casting est également soigné; on trouve aux côtés de Mitch Charlotte Rampling en beauté vénéneuse, John Ireland et Harry Dean Stanton en flics et Sylvester Stallone en homme de main dans l’un de ses premiers rôles.

TECHNIQUE:

3

 

Une copie assez propre sans défaut majeur.

BONUS:

3

 

On trouve ici un petit doc sur Raymond Chandler par François Guérif, très instructif!

VERDICT:

3

 

Une enquête prenante avec un excellent Mitchum !

 

Disponible en DVD (13 euros) chez Filmedia dès le 3 mars

 

Critique Bluray: Le Jour le Plus Long

714Wbt7DbSL._SL1364_

  • Date de sortie :
     10 octobre 1962
  • Réalisé par :
    Darryl F. Zanuck, Ken ANNAKIN
  • Avec :
    John WAYNE, Robert Mitchum, Henry Fonda…
  • Durée :
    3h
  • Pays de production :
     Etats-Unis
  • Année de production :  1962
  • Titre original : The Longest Day

LE FILM: 8/10

Mai 1944. Trois millions de soldats alliés attendent, dans le sud de l’Angleterre, l’ordre d’embarquer pour la France. Le 4 juin, le Général Eisenhower et ses officiers se réunissent et fixent la date du débarquement au mardi 6 juin 1944…

Tout le monde connaît cette énorme production, fruit de l’ambition démesurée de Darryl Zanuck! Le nabab fit appel à plusieurs réalisateurs, réunit un budget de 10 millions de dollars et un casting de plusieurs nationalités: Richard Burton, Sean Connery, Henry Fonda, John Wayne, Robert Mitchum, Robert Ryan, Rod Steiger, Bourvil, Arletty, Jean-Louis Barrault…

Durant trois heures, le film nous dévoile tous les secrets du Débarquement et reste assez fidèle à la réalité, réussisant la gageure de conserver une certaine clarté malgré la multiplicité de personnages. Un classique!

TECHNIQUE: 10/10

Une copie époustouflante à tous points de vue!

BONUS: 10/10

Outre les commentaires audio sur le 1er bluray, on trouve sur un second disque un entretien avec Ken Annakin,  un making of, un second making of un peu redondant et un superbe documentaire qui nous ramène sur les plages de Normandie avec Darryl Zanuck.

VERDICT: 8.5/10

Un classique du film de guerre dans une édition définitive!

Disponible en digibook 2 bluray ( 19.99 euros) et coffret collector limité (39.99 euros) chez FOX

CRITIQUE BLU-RAY: L’AVENTURIER DU RIO GRANDE

l_aventurier_du_rio_grande_blu-ray_combo

LE FILM: 8.5/10

Recherché au Texas pour avoir abattu l’assassin de son père, Martin Brady vit désormais au Mexique où il assure la protection de Cipriano Castro, un politicien corrompu. Blessé lors d’une mission, il bénéficie des soins du major Colton et de sa femme Ellen. Rétabli, c’est le même Colton qu’il retrouve plus tard, engagé dans une véritable guerre contre les indiens, conflit auquel Castro prend également part. Bientôt, porté par l’amour d’Ellen désormais veuve, Brady entend abandonner sa vie de pistolero à la dérive. Cette décision, Castro ne l’accepte pas…

Sorti dans l’indifférence en 1959, ce western de Robert Parrish, cinéaste à la carrière assez terne, est un western totalement atypique. Ici, très peu d’action, hormis une poursuite à la fin du film, mais l’itinéraire d’un apatride à la recherche de lui-même. En effet, le personnage interprété par Mitchum est considéré par les Américains comme un fugitif et par les Mexicains comme un gringo de plus!

2971073361_1_3_YXIWrbVd

Tout au long du film, il franchit donc plusieurs fois le Rio Grande, frontière entre les deux pays, sans jamais être chez lui. Même si la mise en scène de Parrish n’émerge pas vraiment du tout venant du genre, le film trouve sa force dans son scénario à l’origine de personnages passionnants et qui sait éviter les lieux communs notamment sur les Mexicains qui échappent ici à la caricature. La direction d’acteurs est à souligner également avec un Mitchum vraiment excellent et une très bonne Julie London dans un personnage de femme bien émancipée pour l’époque!

Un très beau western à découvrir absolument!

TECHNIQUE: 8/10

Une très belle copie dans l’ensemble même si un peu de grain apparaît sur certains plans ainsi que quelques griffures et autres petits défauts dûs à l’âge.

BONUS: 8/10

Outre la bande-annonce et une galerie photos, on trouve les traditionnelles présentations de Brion (7 mins) et Tavernier (19 mins) qui revient sur son amitié avec Parrish ainsi qu’un court doc sur la carrière de Robert Mitchum (6 mns). Le coffret contient également un petit livre avec des infos sur le film et des filmos (non reçu, merci à l’ami JP pour les infos!)

VERDICT: 8/10

Un très beau western dans une jolie édition!

Disponible en combo + livre (34,99 euros) chez SIDONIS

En cadeau, une petite interview de Bertrand Tavernier dans laquelle il parle du film!

CRITIQUE BLU-RAY: La Route de l’Ouest

LE FILM: 7/10

1843. Le Sénateur William J. Tadlock prend la tête d’un groupe de colons désireux de commencer une nouvelle vie dans l’Ouest. Tadlock est un homme de principes et travailleur exigeant tant envers lui-même qu’envers ceux qui se sont joint à la caravane. Il se heurte à Lije Evans, l’un des colons, qui n’apprécie guère les méthodes de Tadlock. Lors du périple, les familles doivent faire face aux dangers et à un semblant de justice lorsque l’un d’entre eux abat accidentellement un jeune Indien…

Lire la suite

CRITIQUE: COFFRET LA NUIT DU CHASSEUR

LE FILM: 10/10


Un pasteur élégant et séduisant, dont les phalanges sont sinistrement tatouées des mots « haine » et « amour », erre dans la campagne semant sur sa route la bonne parole et… la mort. Pour le révérend H. Powell, le travail du Seigneur n’est pas de sauver les âmes, mais de les condamner. A présent, Powell est prêt à tout pour récupérer un magot de 10000 dollars caché dans une ferme. Sur son chemin : deux enfants, seuls à savoir où se trouve l’argent…

Quand « la Nuit du Chasseur » sort en 1955, c’est un échec critique et public, la MGM n’ayant pas su comment vendre le film. Conséquence: ce sera le seul et unique film réalisé par le comédien Charles Laughton! Heureusement, le temps a changé la place du film dans l’Histoire du Cinéma pour en faire l’un des plus grands!

Tourné dans un noir et blanc aux tonalités expressionnistes, rappelant tantôt Murnau, tantôt Griffith, le film de Laughton est vraiment atypique. Même si « la Nuit du Chasseur » peut être considérée comme un thriller, il apparaît clairement comme un conte pour enfants, avec Robert Mitchum dans le rôle du grand méchant loup! Entrecoupé de comptines ou de chants religieux entonnés par l’inquiétant pasteur contribuant au climat angoissant distillé tout au long, le film de Laughton est surtout un bijou de mise en scène, fort d’audaces stylistiques et de prouesses techniques inoubliables (la scène de la morte sous l’eau reste l’une des images fortes du 7ème art!). Et que dire de la somptueuse photo de Stanley Cortez…

Même s’il fut décrié pour son jeu, la prestation de Robert mitchum est l’une de ses meilleures. Cerise sur le gâteau, la présence de Lilian Gish rajoute au côté sombre de cette « Nuit du Chasseur »!

Même si je n’ai pas eu le bluray sous la main, la copie proposée dans le DVD est la meilleure jamais disponible de ce film, les seuls imperfections étant dues au support lui-même! Ca laisse imaginer ce que doit être le support HD!

LES BONUS: 10/10

Sur le DVD du film, on trouve un comparatif de certains croquis de Grubbs avec les vraies scènes du film (15 mins) et une scène coupée. Sur le DVD de bonus, on trouve le documentaire de 2h40, « Charles Laughton au travail », un documentaire tout simplement hallucinant! On y voit le tournage d’un film tel qu’on ne l’a jamais vu, avec pour certaines scènes toutes les prises faites, avec les instructions du réalisateur! On y voit par exemple une scène avec Shelley Winters, refaite une vingtaine de fois pour des détails qui paraissent insignifiants! Une vraie leçon de direction d’acteurs! On y trouve également deux interviews de Mitchum et Stanley Cortez effectuées dans le cadre de Cinema, Cinemas. Pour finir, on trouve un extrait d’une émission de tv dans le cadre de la promo du film et deux bandes-annonces.

A côté, un CD de l’histoire racontée aux enfants par Charles Laughton est également dispo en plus du livre de 200 pages de Philippe Garnier, « la Main du Saigneur », ouvrage remarquablement documenté, truffé de documents rares (photos, croquis, affiches…).

VERDICT: 10/10

S’il y a un coffret à conserver, c’est assurément celui-là!

Disponible en coffret (blu-ray + 2 DVD + CD + Livre) au prix de 79,99 euros chez Wild Side Video

CRITIQUE BLU-RAY: LA RIVIERE SANS RETOUR

LE FILM:9/10

1875 : Matt Calder et son fils vivent une paisible vie de fermiers près de la meurtrière « rivière sans retour ». Jusqu’au jour où ils sauvent de la noyade Kay, chanteuse de « saloon », et son mari Harry. Ce dernier, pressé de rejoindre la ville, assomme Matt, lui volant son cheval, son arme. Et les laisse tous les trois à la merci d’indiens hostiles. Une seule solution pour survivre : traverser la rivière sans retour…

Quand, en 1954, Otto Preminger, qui doit un film à la Fox, reçoit la commande de son premier western avec la possibilité de diriger la star Marilyn Monroe qui surfe sur les succès de « Niagara », « les Hommes préfèrent les Blondes » et « Comment épouser un millionnaire », il ne peut refuser!

« La Rivière Sans retour » est un grand film d’aventures, quasiment un road movie! En effet, les trois personnages que sont Calder (Mitchum), Kay (Marilyn Monroe) et le fils de Calder ont tous quelque chose à apprendre de ce périple. Kay refuse d’abandonner l’enfant et son père assommé contrairement à son mari et se sent un rôle de mère de substitution au jeune garçon, Calder veut réapprendre à connaître son fils qu’il n’a pas vu durant de longues années et ce dernier, inversement cherche à connaître ce père absent alors qu’il s’est pris d’affection pour la chanteuse.

Le danger omniprésent, sous la forme d’Indiens, d’animaux sauvages ou bien sûr de la rivière et ses nombreux rapides, va resserrer les liens entre les trois personnages, tous magnifiquement interprétés. Marilyn Monroe trouve ici l’un de ses meilleurs rôles, se muant tantôt en bombe anatomique, tantôt en mère poule, et nous gratifiant de quelques jolies chansons dont « the river of no return »! Tourné en Cinemascope, le film est magnifiquement retranscrit sur ce blu-ray dont la copie est époustouflante de beauté!

LES BONUS: 2/10

Quelques bandes-annonces de films avec Marilyn sont les seuls bonus proposés!

VERDICT: 8/10

Un chef d’oeuvre dans une copie somptueuse!

Disponible en Blu-ray (14,99 euros) chez FPE