Critique Bluray: la Charge des Tuniques Bleues

71LhCKnBi3L._SL1055_.jpg

Titre original The Last Frontier
Réalisation Anthony Mann
Scénario Philip Yordan
Russell Hughes
Acteurs principaux
Sociétés de production Columbia Pictures Corporation
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Western
Durée 98 minutes
Sortie 3 août 1956

LE FILM:

4.5

Trois trappeurs, Jed Cooper, Gus et Mango sont dépouillés par les Indiens. Ils vont au Fort Shallan et demandent à être remboursés par l’armée qu’ils rendent responsable. Le capitaine Riordan refuse mais propose aux trois hommes de les engager comme guides, ce qu’ils acceptent. Le retour du colonel Frank Marston, célèbre pour avoir causé pendant la guerre de Sécession le massacre de ses hommes, augmente rapidement la tension qui règne à l’intérieur du fort. Marston exige de prendre le commandement à la place de Riordan et Jed Cooper s’éprend de Corinna, la femme de Marston. Jed apprend à Marston une future attaque des Indiens et lui conseille de défendre le fort…

Tourné quelques mois seulement après « l’Homme de la plaine », « la Charge des Tuniques Bleues » sort en plein âge d’or du Western. Reposant sur le grand thème de l’opposition entre l’état de nature et la civilisation, le film de Mann (au titre français absurde) donne la part belle aux personnages, tous torturés. Le trappeur incarné par Victor Mature, rêve d’endosser la tunique bleue et l’alcool le ronge. Il est amoureux de la femme frustrée du Colonel du Fort, soldat assoiffé de combat aux penchants suicidaires. Si le film contient ce qu’il faut de morceaux de bravoure, l’essentiel réside dans les scènes de dialogues, à l’intérieur du fort, très réussies.

TECHNIQUE:

4.5

Magnifique copie avec une très belle définition et un cinémascope éclatant! Le son très clair (VO) n’est pas en reste!

BONUS:

3.5

On trouve ici la traditionnelle présentation de Patrick Brion ainsi qu’une interview d’époque d’Anthony Mann qui revient sur sa carrière.

VERDICT:

4.5

Une édition parfaite pour un film majeur!

Disponible en DVD (16.99 euros) et bluray (19.99 euros) chez Sidonis

Critique bluray: Hacker

71CZUFfbhWL._SL1290_

  • Date de sortie :
    18 mars 2015
  • Réalisé par :
    Michael Mann
  • Avec :
    Chris Hemsworth, Tang Wei, Viola Davis…
  • Durée :
    2h13min
  • Pays de production :
    Etats-Unis
  • Année de production :  2014
  • Titre original : Blackhat
  • Distributeur :
    Universal Pictures International France

LE FILM:

4

 

 

À Hong Kong, la centrale nucléaire de Chai Wan a été hackée. Un logiciel malveillant, sous la forme d’un outil d’administration à distance ou RAT (Remote Access Tool), a ouvert la porte à un autre malware plus puissant qui a détruit le système de refroidissement de la centrale, provoquant la fissure d’un caisson de confinement et la fusion de son coeur. Aucune tentative d’extorsion de fonds ou de revendication politique n’a été faite. Ce qui a motivé cet acte criminel reste un mystère. Un groupe de hauts gradés de l’APL (Armée populaire de libération chinoise) charge le capitaine Dawai Chen, spécialiste de la défense contre les cyberattaques, de retrouver et de neutraliser l’auteur de ce crime. À Chicago, le Mercantile Trade Exchange (CME) est hacké, provoquant l’inflation soudaine des prix du soja. Carol Barrett, une agente chevronnée du FBI, encourage ses supérieurs à associer leurs efforts à ceux de la Chine. Mais le capitaine Chen est loin de l’idée qu’elle s’en était faite. Formé au MIT, avec une parfaite maîtrise de l’anglais, l’officier chinois insiste pour que ses homologues américains libèrent sur le champ un célèbre hacker détenu en prison : Nicholas Hathaway. Pour Hathaway, rompu à la dureté de la vie carcérale et farouchement insubordonné, c’est peut-être la dernière chance de retrouver une vie normale. Pour ce, il va devoir démasquer l’auteur du logiciel malveillant, le localiser et l’appréhender.

Six ans après « Public Ennemies », le grand Michael Mann revient avec un film dans l’air du temps, sur les pirates informatiques. Mais a-t-il retrouvé de sa superbe? Plutôt oui! Si « Hacker » n’égale pas des oeuvres comme « le Solitaire » ou « Heat », il constitue un polar plutôt au-dessus de la moyenne. La description d’un milieu méconnu est très documentée et surtout l’action rondement menée avec en bonus une scène de fusillade qui rappelle de bons souvenirs. Cerise sur le gâteau, la mise en images du cinéaste réserve quelques beaux moments de cinéma!

TECHNIQUE:

5

 

Du travail de pro!

BONUS:

4

 

Un making of décliné en trois modules dont un qui donne la parole à de vrais hackers!

VERDICT:

4

 

 

Une réussite!

Disponible en bluray (19.99 euros) chez Universal Pictures dès le 28 juillet