CRITIQUE BLU-RAY: QU’EST-IL ARRIVE A BABY JANE ?

81VgSMmoX9L__SL1500_

LE FILM: 8.5/10

Baby Jane est une ex-starlette de variétés dont la carrière florissante a été brisée par un grave accident de voiture qui l’a laissée infirme. Elle vit désormais avec sa soeur Blanche recluse dans un manoir de Los Angeles. Jalouse des succès passés de Blanche, Jane va peu à peu sombrer dans la folie et la brutalité, mettant à mal les espoirs de rétablissement de sa soeur…

Au cours d’une carrière de près de trente ans qui a vu aussi bien des productions moyennes que d’authentiques chefs d’œuvre, Qu’est-il arrivé à Baby Jane est plus proche de la seconde catégorie. A travers ce thriller aux accents hitchcockiens, Aldrich déconstruit le mythe hollywoodien. Le personnage de Baby Jane, incarné par l’incroyable Bette Davis, rongé par la jalousie envers sa sœur dont l’ascension a coïncidé avec sa propre déchéance, sombre dans la folie la plus totale. Les brimades à sa sœur (Joan Crawford toute en retenue), handicapée par sa faute, se multiplient et prennent de plus en plus d’ampleur, au fil que le film gagne en tension. Baby Jane peut rejoindre tranquillement Norman Bates ou Hannibal Lecter au panthéon des plus grands maniaques!

Un thriller choc porté par deux actrices en état de grâce!

TECHNIQUE: 10/10

Une copie époustouflante qui magnifie la très belle photo du film, granuleuse comme il faut!

BONUS: 10/10

On trouve sur cette édition un tas de bonus absolument passionnants:

Documentaire Tout sur Bette Davis (48′) narré par Jodie Foster
Commentaires audio non sous-titrés de Charles Busch et John Epperson
Bette & Joan : une ambition aveuglante (30′)
Extrait du Andy Williams Show (2′)   dans lequel Bette Davis pousse la chansonnette!
Coulisses du tournage (7′) avec des images très rares
Documentaire sur Joan Crawford (1967

 

VERDICT: 9/10 

Une édition bluray immanquable pour l’un des meilleurs films d’Aldrich.

CRITIQUE DVD: PLUIE

un film de LEWIS MILESTONE (1932)
avec Joan Crawford, Walter Huston…

Sombres histoires sous les tropiques : sur l’île de Pago, Sadie, une prostituée, débarque en même temps qu’un missionnaire, Alfred Davidson. Sadie s’entend à ravir avec les soldats stationnés sur place, ce qui n’est pas du goût du missionnaire. Il va donc s’efforcer de la convertir, ce qu’elle refuse, puis faute de mieux, tenter de la renvoyer à San Francisco d’où Sadie s’est enfuie pour de mystérieuses raisons…

Après « A l’ouest rien de nouveau », Lewis Milestone adapte une nouvelle de Somerset Maugham qui fut également adaptée au théâtre. Et le film est effectivement très théâtral; l’action se situe en un seul lieu au sein duquel les personnages entrent et sortent. La grande force du film est d’avoir rendu tout ça extrêmement vivant et dynamique, grâce à une mise en scène brillante de Milestone. Le film vaut aussi bien sûr pour l’interprétation magnifique de Joan Crawford même si son personnage agit parfois de façon inexpliquée et c’est le principal défaut du film qui souffre d’un scénario parfois obscur.

Reste un film visuellement très réussi et superbement interprété! Techniquement, même restauré, le master a beaucoup souffert que ce soit au niveau de l’image (tâches et griffures multiples) que du son (étouffé parfois).

Disponible en DVD dans la collection Vintage Classics dès le 25 janvier chez Wild Side Video (9,99 euros)