CRITIQUE DVD: CAPITAINE KIDD

un film de ROWLAND V. LEE (1945)
avec Charles Laughton, Randolph Scott…

En 1699, le roi d’Angleterre charge le capitaine Kidd, un pirate qui se fait passer pour un capitaine, d’escorter un navire qui revient des Indes avec un trésor à bord. Pour cette équipée, Kidd recrute des hommes parmi les plus redoutables repris de justice du pays, y compris un ancien complice qu’il avait abandonné jadis sur une île déserte. Bien sûr, l’appât du gain finit par l’emporter…

Après avoir oeuvré sur un certain nombre de petits films d’horreur anglais comme « le Fils de Frankenstein », Rowland V. Lee s’attaque pour son dernier film au film de pirates. Et même si le film est fait avec trois bouts de ficelle et que la mise en scène n’a rien d’extraordinaire, le film se laisse regarder avec grand plaisir pour un bonne raison! Le Capitaine Kidd est incarné par le fabuleux Charles Laughton qui cabotine d’un bout à l’autre du film!  Un vrai plaisir!

Une belle restauration pour ce film même s’il reste quelques imperfections liées au grand âge du matériau!

Disponible en DVD dans la collection Vinatage Classics chez Wild Side Video (9,99 euros) dès le 25 janvier 2012.

CRITIQUE DVD: PLUIE

un film de LEWIS MILESTONE (1932)
avec Joan Crawford, Walter Huston…

Sombres histoires sous les tropiques : sur l’île de Pago, Sadie, une prostituée, débarque en même temps qu’un missionnaire, Alfred Davidson. Sadie s’entend à ravir avec les soldats stationnés sur place, ce qui n’est pas du goût du missionnaire. Il va donc s’efforcer de la convertir, ce qu’elle refuse, puis faute de mieux, tenter de la renvoyer à San Francisco d’où Sadie s’est enfuie pour de mystérieuses raisons…

Après « A l’ouest rien de nouveau », Lewis Milestone adapte une nouvelle de Somerset Maugham qui fut également adaptée au théâtre. Et le film est effectivement très théâtral; l’action se situe en un seul lieu au sein duquel les personnages entrent et sortent. La grande force du film est d’avoir rendu tout ça extrêmement vivant et dynamique, grâce à une mise en scène brillante de Milestone. Le film vaut aussi bien sûr pour l’interprétation magnifique de Joan Crawford même si son personnage agit parfois de façon inexpliquée et c’est le principal défaut du film qui souffre d’un scénario parfois obscur.

Reste un film visuellement très réussi et superbement interprété! Techniquement, même restauré, le master a beaucoup souffert que ce soit au niveau de l’image (tâches et griffures multiples) que du son (étouffé parfois).

Disponible en DVD dans la collection Vintage Classics dès le 25 janvier chez Wild Side Video (9,99 euros)