Critique Bluray: Nos Batailles

71Sj0YPhpAL._SL1500_.jpg

Réalisation Guillaume Senez
Scénario Guillaume Senez et Raphaëlle Valbrune-Desplechin
Acteurs principaux
Sociétés de production Iota Production
Les Films Pelléas
Pays d’origine Drapeau de la Belgique Belgique
Drapeau de la France France
Genre Drame
Durée 98 minutes
Sortie 3 octobre 2018

Le Film:

4.5

Olivier se démène au sein de son entreprise pour combattre les injustices. Mais du jour au lendemain quand Laura, sa femme, quitte le domicile, il lui faut concilier éducation des enfants, vie de famille et activité professionnelle. Face à ses nouvelles responsabilités, il bataille pour trouver un nouvel équilibre, car Laura ne revient pas.

Trois ans après l’excellent « Keeper » qui montrait comment un jeune garçon allait gérer une paternité prématurée, le cinéaste  Guillaume Senez brosse un nouveau portait d’homme. Olivier, marié et père de deux enfants, est également très investi dans son entreprise, notamment au niveau syndical. Tellement investi que, même s’il est fou d’amour pour sa femme, il ne voit pas les tourments que celle-ci traverse. Un soir, elle est partie, sans rien dire, sans laisser de mot, sans dire où ni pour combien de temps. La charge mentale dont on parle tant chez les femmes qui doivent tout assumer, vie familiale comme vie professionnelle, va donc être d’un coup transférer sur les épaules d’Olivier, partagé entre incompréhension et colère. Les femmes qui l’entourent, sa mère et sa soeur, vont l’aider à assumer ce nouveau rôle mais aussi à comprendre ce qui se passe. Avec une grande finesse et délicatesse, Senez démontre comment la violence sociale, celle du monde du travail, insidieusement, impacte la vie privée. Il offre également une belle réflexion sur le couple et la paternité. Romain Duris est époustouflant ainsi que les seconds rôles tous parfaits, notamment Laure Calamy qui semble faire une carrière sans faute de goût et Laetitia Dosch encore une fois magnifique. Un bijou!

TECHNIQUE:

4.5

Aucun souci!

BONUS:

3.5

On trouve ici une interview du réalisateur à Cannes, quelques scènes du film commentées par le réalisateur, quelques scènes coupées commentées également et enfin « UHT », un court métrage de Guillaume Senez.

VERDICT:

4.5

L’un des très beaux films de 2018!

Disponible en DVD et bluray (19.99 euros) chez BLAQ OUT dès le 18 février

Publicités

CRITIQUE DVD: PARLEZ-MOI DE VOUS

LE FILM:

À 40 ans, Mélina est la voix la plus célèbre de France. Animatrice à la radio, la nuit à l’antenne elle résout les problèmes affectifs et sexuels des auditeurs avec impertinence, humour et sans tabou. Tout le monde connaît sa voix, mais personne ne connaît son visage. Dans la vie, elle évite tout contact et vit comme une vieille fille dans les beaux quartiers. Partie à la recherche d’une mère qu’elle n’a jamais connue, elle découvre que celle-ci vit au sein d’une famille nombreuse, en banlieue. Elle décide de s’approcher d’elle, incognito….

Pour son premier long métrage, Pierre Pinaud nous conte l’histoire d’une femme, dont la voix est connue de tous et qui, une fois le micro coupé tombe dans une solitude sans nom. Cette femme, en dehors de son émission de radio, n’a qu’un seul objectif, retrouver la femme qui l’a mise au monde et abandonnée pour peut-être apprendre à enfin vivre. Il a eu l’excellente idée de confier ce rôle à Karine Viard, l’une des meilleures actrices françaises à ce jour, qui brille dans l’émotion comme dans l’humour!  Mis en scène avec beaucoup de précision, le film navigue habilement entre comédie et drame, même si le scénario souffre parfois de creux.

Des premiers pas encourageants pour un réalisateur dont on devrait reparler!

Un DVD techniquement parfait!

LES BONUS:

Outre des bandes annonces, on trouve un commentaire audio du réalisateur et de la productrice et deux courts-métrages du réalisateur. L’un d’eux, « les petites miettes » est un film muet en NetB, ouvertement inspiré de Chaplin et Murnau et constitue un véritable chef d’oeuvre!

VERDICT:

Un DVD hautement recommandable que ce soit pour le film que pour ses bonus!

 

Disponible en DVD (19,99 euros) dès le 11 mai chez Diaphana Video

CRITIQUE: UNE VIE TOUTE NEUVE (2008)

Diaphana Films

Séoul, 1975, Jinhee a 9 ans. Un jour, elle se promène avec son père qui lui achète un très beau gâteau. Puis, ils prennent le bus qui les mène dans une grande demeure remplie d’enfants encadrés par des soeurs. Puis le père s’en va et laisse Jinhee: il l’abandonne dans un orphelinat. Petit à petit, Jinhee va sortir de son mutisme même si elle va refuser l’adoption pendant longtemps, persuadée du retour de son père. Puis, elle va se résigner, elle ne le reverra jamais…

Magnifique premier film, complètement autobiographique, d’Ounie Lecomte. Le sujet de l’adoption avait déjà été traité mais toujours du côté des parents adoptifs. Ici, la jeune réalisatrice s’intéresse à l’enfant, formidable Kim Saeron, bouleversante de bout en bout. Ici, pas de pathos, mais des émotions vraies, parfois déchirantes, comme lorsque la petite Jinhee explique son abandon par le fait qu’elle a fait pleurer le bébé de sa belle-mère. Et que dire de cette scène d’ouverture terrible dans laquelle le père abandonne sa fille qui ne comprend pas ce qui lui arrive, sans même lui faire un baiser d’adieu.

Vraiment un très beau film poignant qui révèle un vrai talent de cinéaste!