CRITIQUE BLU-RAY: THE KING OF NEW-YORK

THE_king_of_new_york

LE FILM: 9/10

Un homme sort de prison. Pas n’importe quel homme. C’est Frank White, le plus grand des seigneurs du crime à New York. Mais l’impitoyable Frank White nourrit aussi le rêve de construire un hôpital pour les plus démunis. Ce qui n’est pas du goût de tout le monde, y compris les flics prêts à tous les coups bas pour détruire son empire…

Quand on parle de New-York au Cinéma, on pense toujours à Martin Scorsese ou Woody Allen! C’est vite oublier l’importance de la grosse pomme dans l’oeuvre d’Abel Ferrara, cinéaste underground, dont la filmo multiplie les pépites jusqu’au milieu des années 90 qui ont vu la qualité de ses films sévèrement chuter. Parmi ses films les plus remarquables, on se souvient de Driller Killer, film d’horreur fauché, l’Ange de la Vengeance, NY 2 heures du matin, China Girl, le chef d’oeuvre Bad Lieutenant et bien sûr ce « King of New-York »!

Tous ces films ont pour point commun de donner une vision assez désespérée de la ville de New-York, rongée par le crime, et dont les forces de police ne parviennent même pas à sauver l’image, que ce soient les flics de « The King of NY », obligés d’user de méthodes plus que douteuses pour arriver à leurs fins, ou le Bad Lieutenant, drogué et aux moeurs un peu borderline! Dans TKONY, Ferrara ne fixe aucune frontière entre le bien et le mal, évitant tout manichéisme: les flics franchissent la ligne rouge pour mettre hors d’état de nuire Frank White et ce dernier, avec l’argent de la drogue, finance un hôpital!

christopher_walken

Véritable opéra de violence, TKONY brille par sa mise en scène, alternant calme et fureur (quelques scènes inoubliables comme la fusillade chez White et la poursuite en voiture et la scène nocturne qui suit!), la beauté de sa photo, aux tonalités métalliques, et la musique de son compère Joe Delia.

N’oublions pas l’interprétation magnifique de Christopher Walken, dans l’un de ses meilleurs rôles, et toute une floppée de seconds rôles excellents dont certains ont refait parler d’eux (Larry Fishburne, Steve Buscemi, David Caruso, Wesley Snipes)!

Un grand film de gangster dans la lignée de Scarface et la copie proposée par Carlotta permet de (re)découvrir le film dans des conditions optimales!

LES BONUS: 9/10

Outre la bande-annonce, on trouve une interview d’Abel Ferrara (24 mins) dans laquelle on apprend qu’il a eu l’idée du film en regardant « Terminator »(sic) et dont la propension à placer « you know » dans une phrase tient du record! Pour finir, on a droit à une interview de l’obscur producteur italien Augusto Caminito!

VERDICT: 9/10

Un incontournable de toute videothèque qui se respecte!

Disponible en DVD (16,99 euros) et blu-ray steelbook (24,99 euros) chez Carlotta dès le 24 octobre!


Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s