CRITIQUE: LES PLEINS POUVOIRS (1996)

Luther Whitney est un cambrioleur de carrière. Un soir, il entreprend de cambrioler la demeure de Sullivan, l’un des hommes les plus riches de Washington. Alors qu’il est en train de dévaliser la chambre forte la femme de Sullivan et un homme pénètrent dans la chambre à coucher obligeant Whtiney à se cacher derrière une glace sans tain. Alors que Luther reconnaît le Président des Etats-Unis, les ébats dégénèrent et la femme est abattue par les hommes du Président…

Du très bon Eastwood! Un excellent thriller porté par un casting réunissant les meilleurs acteurs américains: Eastwood bien sûr, parfait dans le rôle de ce cambrioleur vieillisant qui cherche à se rapprocher de sa fille dont il ne s’est jamais occupé, Gene Hackman dans le rôle du Président, Ed Harris dans le rôle du flic qui traque Whitney et Scott Glenn, génial éternel second rôle qui incarne l’un des hommes du Président. Passionnant!

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s