Critique Dvd: Les Chatouilles

4063863.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Réalisation Andréa Bescond et Éric Métayer
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame
Sortie 14 novembre 2018

LE FILM:

4.5

Odette a huit ans, elle aime danser et dessiner. Pourquoi se méfierait-elle d’un ami de ses parents qui lui propose de « jouer aux chatouilles » ? Adulte, Odette danse sa colère, libère sa parole et embrasse la vie…

Danseuse de formation, Andrea Bescond participe à quelques comédies musicales puis sa rencontre avec Eric Metayer lui permet de passer au théâtre. Ce dernier l’encourage à écrire sur son traumatisme d’enfance, les abus sexuels qu’elle subit de la part d’un ami de sa famille. Le projet, entre One Woman Show et danse s’appellera « les Chatouilles ou la danse de la colère » et connut un succès fulgurant, encourageant le couple à s’atteler à une adaptation cinématographique. Présenté à Cannes dans la section « Un Certain Regard », le film suscite d’emblée un enthousiasme qui devrait se confirmer à la sortie du film. Après un début qui secoue où l’on voit d’entrée le personnage de Miguié (saisissant Pierre Deladonchamps) commencer à abuser de la petite Odette, le récit prend des airs fantaisistes, lorsqu’Odette adulte et sa psy voyagent à travers les décors de l’enfance. Cette fantaisie qui peut déstabiliser et même rebuter au début du film, petit à petit, va faire son oeuvre grâce à une inventivité dans la mise en scène mais surtout grâce à l’énergie et au talent déployés par Andrea Bescond. Ponctué de scènes de danse qui entrent en résonance avec les traumas de la jeune femme, « les Chatouilles » ne sombre jamais dans le pathos. Au contraire, non seulement il lève le voile sur une réalité trop présente (1 enfant sur 5 est victime d’abus sexuels) mais il donne une vraie leçon de courage à ses victimes. Le père d’Odette (surprenant Clovis Cornillac) lui dit en effet « ta vie à toi elle est devant! » afin qu’elle se serve de ses blessures pour avancer. Choquant, galvanisant, bluffant, « les Chatouilles » est non seulement un premier film brillant mais surtout un film utile! A voir absolument!

TECHNIQUE:

3.5

Correct pour le support!

BONUS:

0.5

Seul bonus, un mini doc avec quelques interventions de l’équipe, sans grand intérêt! On aurait aimé plus sur un tel sujet!

VERDICT:

4.5

L’un des films importants de l’année dernière dans une édition minimaliste!

Disponible en DVD (16.99 euros) dès le 14 mars chez Orange Studio

Critique: Les Chatouilles

4063863.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Réalisation Andréa Bescond et Éric Métayer
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame
Sortie 14 novembre 2018

Odette a huit ans, elle aime danser et dessiner. Pourquoi se méfierait-elle d’un ami de ses parents qui lui propose de « jouer aux chatouilles » ? Adulte, Odette danse sa colère, libère sa parole et embrasse la vie…

Danseuse de formation, Andrea Bescond participe à quelques comédies musicales puis sa rencontre avec Eric Metayer lui permet de passer au théâtre. Ce dernier l’encourage à écrire sur son traumatisme d’enfance, les abus sexuels qu’elle subit de la part d’un ami de sa famille. Le projet, entre One Woman Show et danse s’appellera « les Chatouilles ou la danse de la colère » et connut un succès fulgurant, encourageant le couple à s’atteler à une adaptation cinématographique. Présenté à Cannes dans la section « Un Certain Regard », le film suscite d’emblée un enthousiasme qui devrait se confirmer à la sortie du film. Après un début qui secoue où l’on voit d’entrée le personnage de Miguié (saisissant Pierre Deladonchamps) commencer à abuser de la petite Odette, le récit prend des airs fantaisistes, lorsqu’Odette adulte et sa psy voyagent à travers les décors de l’enfance. Cette fantaisie qui peut déstabiliser et même rebuter au début du film, petit à petit, va faire son oeuvre grâce à une inventivité dans la mise en scène mais surtout grâce à l’énergie et au talent déployés par Andrea Bescond. Ponctué de scènes de danse qui entrent en résonance avec les traumas de la jeune femme, « les Chatouilles » ne sombre jamais dans le pathos. Au contraire, non seulement il lève le voile sur une réalité trop présente (1 enfant sur 5 est victime d’abus sexuels) mais il donne une vraie leçon de courage à ses victimes. Le père d’Odette (surprenant Clovis Cornillac) lui dit en effet « ta vie à toi elle est devant! » afin qu’elle se serve de ses blessures pour avancer. Choquant, galvanisant, bluffant, « les Chatouilles » est non seulement un premier film brillant mais surtout un film utile! A voir absolument!

4.5

Critique Bluray: Le Petit Locataire

816HCHlXf8L._SL1500_.jpg

Réalisation Nadège Loiseau
Scénario Fanny Burdino
Julien Guetta
Nadège Loiseau
Mazarine Pingeot
Acteurs principaux
Sociétés de production France 2 Cinéma
Rhône-Alpes Cinéma
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Durée 99 minutes
Sortie 16 novembre 2016

LE FILM:

4

Le test est positif ! Nicole 49 ans, est enceinte. Catastrophe ou bonne nouvelle ? Toute la famille est sens dessus dessous.

Karin Viard en mère presque quinquagénaire d’une famille type Groseille qui tombe à nouveau enceinte! On aurait pu craindre beaucoup d’un pitch pareil et pourtant ce premier film de Nadège Loiseau s’avère une bien jolie surprise! On y traite de la famille et de la transmission avec légèreté et humour sans tomber dans la gaudriole! Et si l’on suit avec tant de plaisir les aventures de cette famille un peu tordue, c’est surtout grâce à ses interprètes, Karin Viard bien sûr mais aussi l’excellent Philippe Rebbot, la toujours juste Hélène Vincent et la révélation Manon Kneusé, parfaite en « mère de merde »! Un « Petit locataire » à voir sans préavis!

TECHNIQUE:

4.5

C’est parfait!

BONUS:

4.5

On trouve ici des scènes coupées dont certaines vraiment intéressantes et surtout le court métrage de la réalisatrice qui a inspiré ce long (avec Fabienne Babe à la place de Karine Viard!)

VERDICT:

4

Une comédie réjouissante!

Disponible en DVD (14.99 euros) et bluray (19.99 euros) chez DIAPHANA dès le 21 mars

Critique Bluray: Belles Familles

91G8ykpYDrL._SL1500_.jpg

Réalisation Jean-Paul Rappeneau
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie dramatique
Durée 100 minutes
Sortie 14 octobre 2015

LE FILM:

1.5

Jérôme Varenne, qui vit à Shanghai, est de passage à Paris. Il apprend que la maison de famille d’Ambray où il a grandi est au coeur d’un conflit local. Il décide de se rendre sur place pour le résoudre. Cette échappée provinciale changera sa vie…

Onze ans après « Bon voyage », Jean-Paul Rappeneau signe à 83 ans seulement son huitième film en cinquante ans de carrière! Cette filmographie des plus succinctes permettait tout de même de dégager un vrai style avec une mise en scène originale, pleine de dynamisme et de légèreté, s’appuyant sur des scripts finement ciselés. S’appuyant sur un casting de très haute volée (Amalric, Garcia, Lellouche, Dussolier, Viard…), il tente ici de livrer une réflexion sur la famille, l’héritage et la mémoire. Malheureusement, à ne tourner que très rarement, Rappeneau semble être resté figé dans le passé, avec un film qui sent le moisi, la naphtaline, issu d’un Cinéma bourgeois qu’on adorait dans les années 80 et que l’on croyait réservé à Danielle Thompson. Cette histoire de vente de manoir familial et de disputes sur fond d’héritage n’est jamais passionnante et les multiples coups de théâtre semblent trop artificiels et trop écrits pour emporter l’adhésion. Si quelques moments rappellent le talent du metteur en scène, on reste trop souvent à l’écart tant l’on peine à croire et à s’identifier à cette galerie de personnages. Même la figuration sonne faux durant ces deux longues heures qui évoquent plus « Chateauvallon » que « la Vie de Château »!

TECHNIQUE:

4

Propre sans fulgurance…

BONUS:

4.5

Outre un très bon making of (40 mins), on trouve une grosse section d’interviews de toute l’équipe et des bandes annonces! Top!

VERDICT:

2

Une très belle édition pour un film décevant…

Disponible en DVD (14.99 euros) et bluray (16.99 euros) chez ARP Sélection dès le 16 février

Belles Familles: la bande-annonce du nouveau Rappeneau

1542

Douze ans après « Bon voyage », Jean-Paul Rappeneau sort seulement son huitième film, « Belles Familles ». L’attente est forte d’autant que le réalisateur a réuni un casting poids lourd! On retrouve notamment Mathieu Amalric, Marine Vacth, Gilles Lellouche, Karine Viard, André Dussolier ou encore Nicole Garcia! L’attente est-elle justifiée? Réponse le 14 octobre!

Critique bluray: la Famille Bélier

51RAAQq-m0L

LE FILM:

4

 

Dans la famille Bélier, tout le monde est sourd sauf Paula, 16 ans. Elle est une interprète indispensable à ses parents au quotidien, notamment pour l’exploitation de la ferme familiale. Un jour, poussée par son professeur de musique qui lui a découvert un don pour le chant, elle décide de préparer le concours de Radio France. Un choix de vie qui signifierait pour elle l’éloignement de sa famille et un passage inévitable à l’âge adulte.

De temps à autre, on croise un petit film sans prétention dont la mélodie résonne à votre oreille et vous cueille tout simplement pour ne plus vous lâcher durant 1h45. C’est le cas avec le 5ème film d’Eric Lartigau (« Mais qui a tué Pamela Rose? » « Prête-moi ta main »…) qui met en scène une jeune adolescente, seule entendante dans une famille de malentendants, qui révèle un don pour la chanson qui pourrait la contraindre à quitter sa famille dont elle est un élément indispensable. En effet, à côté de sa vie de lycéenne, c’est elle qui s’occupe des relations avec les clients de la fromagerie, les fournisseurs, qui fait l’interprète avec le médecin de famille, etc…

photogramme001

Si la trame du scénario n’a rien de très surprenant, notamment la partie qui concerne le concours de chant, c’est ce mélange de teen-movie, de récit initiatique et de réflexion sur la famille et la manière d’aimer qui séduit. Mais surtout, c’est l’interprétation qui emporte définitivement le morceau: le couple Karin Viard/François Damiens est éblouissant dans le rôle de ce couple d’agriculteurs malentendants, montrant une nouvelle facette de leur talent, eux qui jusqu’alors brillaient surtout par leur science du verbe; Eric Elmosnino est absolument parfait dans ce rôle de professeur de musique blasé par ses échecs passés qui trouve enfin un talent à travers lequel enfin s’accomplir. Quant à la révélation de l’émission The Voice, Louane Emera, elle remporte haut la main un challenge ô combien difficile en se montrant non seulement très crédible mais d’un naturel rafraîchissant et surtout vraiment émouvante (une petite larmichette n’est pas totalement exclue!). Un vrai bon feel-good movie qui donne envie d’aimer et de chanter!

TECHNIQUE:

4.5

 

C’est parfait! Rien à dire!

BONUS:

3.5

 

On trouve ici un making of qui insiste beaucoup sur le challenge proposé aux acteurs avec l’apprentissage de la langue des signes. On trouve également les deux chansons phare sur film en version karaoké!

VERDICT:

4

 

Le feel good movie de l’année en vidéo!

Disponible en DVD (19.99 euros) et bluray (24.99 euros) chez FranceTV Distribution dès le 29 avril


Jeu Concours: 5×2 places pour « la Famille Bélier » à gagner (jeu terminé)

affiche

A l’occasion de la sortie en salles de « la Famille Bélier » le 17 décembre, CINEDINGUE et MARS FILMS sont heureux de vous offrir 5×2 places pour le découvrir. Pour gagner, il vous suffit de répondre correctement aux questions avant le 17 décembre. Un tirage au sort désignera les gagnants parmi les bonnes réponses.

Synopsis : Dans la famille Bélier, tout le monde est sourd sauf Paula, 16 ans. Elle est une interprète indispensable à ses parents au quotidien, notamment pour l’exploitation de la ferme familiale. Un jour, poussée par son professeur de musique qui lui a découvert un don pour le chant, elle décide de préparer le concours de Radio France. Un choix de vie qui signifierait pour elle l’éloignement de sa famille et un passage inévitable à l’âge adulte.