Critique Dvd: Les Chatouilles

4063863.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Réalisation Andréa Bescond et Éric Métayer
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame
Sortie 14 novembre 2018

LE FILM:

4.5

Odette a huit ans, elle aime danser et dessiner. Pourquoi se méfierait-elle d’un ami de ses parents qui lui propose de « jouer aux chatouilles » ? Adulte, Odette danse sa colère, libère sa parole et embrasse la vie…

Danseuse de formation, Andrea Bescond participe à quelques comédies musicales puis sa rencontre avec Eric Metayer lui permet de passer au théâtre. Ce dernier l’encourage à écrire sur son traumatisme d’enfance, les abus sexuels qu’elle subit de la part d’un ami de sa famille. Le projet, entre One Woman Show et danse s’appellera « les Chatouilles ou la danse de la colère » et connut un succès fulgurant, encourageant le couple à s’atteler à une adaptation cinématographique. Présenté à Cannes dans la section « Un Certain Regard », le film suscite d’emblée un enthousiasme qui devrait se confirmer à la sortie du film. Après un début qui secoue où l’on voit d’entrée le personnage de Miguié (saisissant Pierre Deladonchamps) commencer à abuser de la petite Odette, le récit prend des airs fantaisistes, lorsqu’Odette adulte et sa psy voyagent à travers les décors de l’enfance. Cette fantaisie qui peut déstabiliser et même rebuter au début du film, petit à petit, va faire son oeuvre grâce à une inventivité dans la mise en scène mais surtout grâce à l’énergie et au talent déployés par Andrea Bescond. Ponctué de scènes de danse qui entrent en résonance avec les traumas de la jeune femme, « les Chatouilles » ne sombre jamais dans le pathos. Au contraire, non seulement il lève le voile sur une réalité trop présente (1 enfant sur 5 est victime d’abus sexuels) mais il donne une vraie leçon de courage à ses victimes. Le père d’Odette (surprenant Clovis Cornillac) lui dit en effet « ta vie à toi elle est devant! » afin qu’elle se serve de ses blessures pour avancer. Choquant, galvanisant, bluffant, « les Chatouilles » est non seulement un premier film brillant mais surtout un film utile! A voir absolument!

TECHNIQUE:

3.5

Correct pour le support!

BONUS:

0.5

Seul bonus, un mini doc avec quelques interventions de l’équipe, sans grand intérêt! On aurait aimé plus sur un tel sujet!

VERDICT:

4.5

L’un des films importants de l’année dernière dans une édition minimaliste!

Disponible en DVD (16.99 euros) dès le 14 mars chez Orange Studio

Critique: Les Chatouilles

4063863.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Réalisation Andréa Bescond et Éric Métayer
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame
Sortie 14 novembre 2018

Odette a huit ans, elle aime danser et dessiner. Pourquoi se méfierait-elle d’un ami de ses parents qui lui propose de « jouer aux chatouilles » ? Adulte, Odette danse sa colère, libère sa parole et embrasse la vie…

Danseuse de formation, Andrea Bescond participe à quelques comédies musicales puis sa rencontre avec Eric Metayer lui permet de passer au théâtre. Ce dernier l’encourage à écrire sur son traumatisme d’enfance, les abus sexuels qu’elle subit de la part d’un ami de sa famille. Le projet, entre One Woman Show et danse s’appellera « les Chatouilles ou la danse de la colère » et connut un succès fulgurant, encourageant le couple à s’atteler à une adaptation cinématographique. Présenté à Cannes dans la section « Un Certain Regard », le film suscite d’emblée un enthousiasme qui devrait se confirmer à la sortie du film. Après un début qui secoue où l’on voit d’entrée le personnage de Miguié (saisissant Pierre Deladonchamps) commencer à abuser de la petite Odette, le récit prend des airs fantaisistes, lorsqu’Odette adulte et sa psy voyagent à travers les décors de l’enfance. Cette fantaisie qui peut déstabiliser et même rebuter au début du film, petit à petit, va faire son oeuvre grâce à une inventivité dans la mise en scène mais surtout grâce à l’énergie et au talent déployés par Andrea Bescond. Ponctué de scènes de danse qui entrent en résonance avec les traumas de la jeune femme, « les Chatouilles » ne sombre jamais dans le pathos. Au contraire, non seulement il lève le voile sur une réalité trop présente (1 enfant sur 5 est victime d’abus sexuels) mais il donne une vraie leçon de courage à ses victimes. Le père d’Odette (surprenant Clovis Cornillac) lui dit en effet « ta vie à toi elle est devant! » afin qu’elle se serve de ses blessures pour avancer. Choquant, galvanisant, bluffant, « les Chatouilles » est non seulement un premier film brillant mais surtout un film utile! A voir absolument!

4.5

Critique Dvd: Un peu, Beaucoup, Aveuglément

81JHH2V-KAL._SL1500_

  • Date de sortie salles:
    06 mai 2015
  • Réalisé par :
    Clovis Cornillac
  • Avec :
    Mélanie Bernier, Clovis Cornillac, Lilou Fogli…
  • Durée :
    1h30min
  • Pays de production :
    France
  • Année de production :  2015
  • Distributeur :
    Orange Studio

LE FILM:

4

Lui est inventeur de casse-têtes. Investi corps et âme dans son travail, il ne peut se concentrer que dans le silence. Elle est une pianiste accomplie et ne peut vivre sans musique. Elle doit préparer un concours qui pourrait changer sa vie. Ils vont devoir cohabiter sans se voir…

Dans le flot de comédies françaises qui déferle sur les écrans, on avait tout à craindre d’une énième purge romcomique! Que nenni! Le premier film en tant que réalisateur de Clovis Cornillac est une vraie surprise! En partant d’une idée plutôt maline, la cohabitation voire l’idylle naissante entre deux voisins à travers une cloison, Cornillac emprunte à Lubitsch ou à Jeunet mais aussi à l’univers qu’il côtoie, celui de la bande à Payet, sans vulgarité, pour nous offrir une comédie romantique assez surprenante. Empreint d’une certaine poésie et même de magie, « Un peu, beaucoup, aveuglément » est non seulement souvent drôle mais dégage un vrai charme auquel Mélanie Bernier n’est pas étrangère!

TECHNIQUE:

4.5

Rien à signaler, c’est parfait pour le support!

BONUS:

4

Seul bonus, un making of d’une trentaine de minutes, très réussi!

VERDICT:

4

Une rom com charmante, surprenante et drôle!

Disponible en DVD (14.99 euros) chez ORANGE STUDIO dès le 15 septembre

CRITIQUE DVD: RADIOSTARS

LE FILM: 8.5/10

En plein échec professionnel et sentimental, Ben, qui se rêvait comique à New York, est de retour à Paris. Il rencontre Alex, présentateur-vedette du Breakfast-club, le Morning star de la radio. Avec Cyril, un quadra mal assumé, et Arnold, le leader charismatique de la bande, ils font la pluie et le beau temps sur Blast FM. Très vite Ben est engagé : Il écrira pour eux. Alors qu’il a à peine rejoint l’équipe, un raz de marée frappe de plein fouet la station : l’audience du breakfast est en chute libre. C’est en bus qu’ils sillonneront les routes de France pour rencontrer et reconquérir leur public. Pour ces Parisiens arrogants, de ce road trip radiophonique naîtra un véritable parcours initiatique qui bousculera leurs certitudes.

Pour son premier long métrage de réalisateur, Romain Lévy réussit son coup d’essai! “Radiostars” est une vraie bonne comédie et ce, pour une très bonne raison: le film sent le vécu et pour cause, Romain Lévy et son acteur principal, Manu Payet ont débuté leur carrière à la radio. Très rythmé, le film prend la forme d’un road movie, réunissant toute une petite bande aux individualités toutes bien différentes! Fortement inspiré des comédies américaines style Apatow (pour la bande de potes et la grossiereté!), le film est une succession de scènes cultes, comme la chanson improvisée par les acolytes dans le bus ou la scène dans la voiture de Leonard de Vitry, le rappeur! L’autre point fort de “Radiostars” est sans conteste son casting qui réunit autour de deux têtes d’affiche (Clovis Cornillac et Manu Payet) au meilleur de leur forme, une  petite troupe d’inconnus qui ne devraient pas le rester, avec Douglas Attal, sosie de Jason Biggs, et l’étonnant Pascal Demolon! N’ayant pas peur de s’attaquer au racisme ou aux handicapés, Romain Lévy signe une excellente comédie à savourer d’urgence!

Pour ne rien gacher, le DVD est d’une excellente facture et tutoie les sommets dans tous les domaines!

LES BONUS: 10/10

Complètement délirants les bonus proposés ici sont d’une totale cohérence avec le film! Outre un commentaire audio hilarant de toute l’équipe, on trouve un making-of qui n’en est pas un où l’acteur qui incarne Smither a l’air demeuré, Douglas Attal ne s’exprime qu’en Anglais, etc… Aussi drôle que le film lui-même! Pour finir, des scènes coupées dont la disparition a dû être un vrai crève-coeur et une sorte de bêtisier! Bref, c’est parfait!

LE VERDICT: 9/10

La comédie de l’année dans un DVD d’exception!!!
Disponible en DVD (19,99 euros) et blu-ray (24,99 euros) chez TF1 Video dès le 12 septembre

CRITIQUE DVD: DANS LA TOURMENTE

LE FILM:

Dans la région de Marseille, un patron prépare à l’insu de ses ouvriers la délocalisation de son usine, couplée d’un détournement de 2 millions d’euros. Franck, l’un de ses salariés l’apprend et, sans en parler à sa femme Hélène, décide avec Max, son ami de toujours, de passer à l’action en organisant un braquage nocturne de l’usine. Alors que Max abat froidement le directeur, les deux amis sombrent dans la tourmente…

Pour son troisième long-métrage, Christophe Ruggia nous offre un thriller social ultra-angoissant. Il utilise un contexte social très actuel avec son lot de délocalisations pour précipiter ses personnages dans une criminalité qu’ils ne maîtrisent pas et nous donner un film noir assez réussi. Si le film est très accrocheur dès le début, c’est aussi grâce à un trio d’acteurs au diapason: Yvan Attal comme toujours excellent, Clovis Cornillac très crédible dans ce rôle de petit ouvrier coincé dans un engrenage infernal et Mathilde Seigner, parfaite dans le rôle d’épouse entraînée malgré elle dans la tourmente (dommage qu’on ne la voie pas plus souvent dans des rôles aussi intéressants!).

Mon seul regret est au niveau du scénario avec l’apparition lors de la dernière demi-heure d’une affaire politique dont on aurait très bien pu se passer. “Dans la tourmente” reste malgré tout un très bon film noir très efficace que je  vous invite à découvrir!

Le DVD est, de surcroît, techniquement au top!

LES BONUS:

Outre une bande annonce et une galerie photos, on trouve un making-of (17 mins) très intéressant qui montre les difficultés techniques rencontrées lors du tournage notamment dans les calanques!

VERDICT:

Un bon polar social dans un DVD tout à fait recommandable!

Disponible en DVD (19,99 euros) chez Wild Side Video dès le 30 mai!

http://rcm-fr.amazon.fr/e/cm?lt1=_blank&bc1=000000&IS2=1&bg1=FFFFFF&fc1=000000&lc1=0000FF&t=c0cf-21&o=8&p=8&l=as4&m=amazon&f=ifr&ref=ss_til&asins=B007GE87J4

CRITIQUE: RADIOSTARS

En plein échec professionnel et sentimental, Ben, qui se rêvait comique à New York, est de retour à Paris. Il rencontre Alex, présentateur-vedette du Breakfast-club, le Morning star de la radio. Avec Cyril, un quadra mal assumé, et Arnold, le leader charismatique de la bande, ils font la pluie et le beau temps sur Blast FM. Très vite Ben est engagé : Il écrira pour eux. Alors qu’il a à peine rejoint l’équipe, un raz de marée frappe de plein fouet la station : l’audience du breakfast est en chute libre. C’est en bus qu’ils sillonneront les routes de France pour rencontrer et reconquérir leur public. Pour ces Parisiens arrogants, de ce road trip radiophonique naîtra un véritable parcours initiatique qui bousculera leurs certitudes.

Pour son premier long métrage de réalisateur, Romain Lévy réussit son coup d’essai! « Radiostars » est une vraie bonne comédie et ce, pour une très bonne raison: le film sent le vécu et pour cause, Romain Lévy et son acteur principal, Manu Payet ont débuté leur carrière à la radio. Très rythmé, le film prend la forme d’un road movie, réunissant toute une petite bande aux individualités toutes bien différentes! Fortement inspiré des comédies américaines style Apatow (pour la bande de potes et la grossiereté!), le film est une succession de scènes cultes, comme la chanson improvisée par les acolytes dans le bus ou la scène dans la voiture de Leonard de Vitry, le rappeur! L’autre point fort de « Radiostars » est sans conteste son casting qui réunit autour de deux têtes d’affiche (Clovis Cornillac et Manu Payet) au meilleur de leur forme, une  petite troupe d’inconnus qui ne devraient pas le rester, avec Douglas Attal, sosie de Jason Biggs, et l’étonnant Pascal Demolon! N’ayant pas peur de s’attaquer au racisme ou aux handicapés, Romain Lévy signe une excellente comédie à savourer d’urgence!

 

JEU CONCOURS: 10X2 PLACES A GAGNER POUR « DANS LA TOURMENTE » (JEU TERMINE)

A l’occasion de la sortie de « Dans la tourmente » le 11 janvier, CINEDINGUE et WILD BUNCH DISTRIBUTION sont heureux de vous faire gagner 10 X 2 places pour découvrir le film. CA Y EST! LES GAGNANTS ONT RECU UN MAIL ET AURONT LEURS PLACES DANS QUELQUES JOURS!

         Un film de Christophe Ruggia

SYNOPSIS:

Dans la région de Marseille, un patron prépare à l’insu de ses ouvriers la délocalisation de son usine, couplée d’un détournement de 2 millions d’euros. Franck, l’un de ses salariés l’apprend et, sans en parler à sa femme Hélène, décide avec Max, son ami de toujours, de passer à l’action…