Critique Bluray: Le Petit Locataire

816HCHlXf8L._SL1500_.jpg

Réalisation Nadège Loiseau
Scénario Fanny Burdino
Julien Guetta
Nadège Loiseau
Mazarine Pingeot
Acteurs principaux
Sociétés de production France 2 Cinéma
Rhône-Alpes Cinéma
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Durée 99 minutes
Sortie 16 novembre 2016

LE FILM:

4

Le test est positif ! Nicole 49 ans, est enceinte. Catastrophe ou bonne nouvelle ? Toute la famille est sens dessus dessous.

Karin Viard en mère presque quinquagénaire d’une famille type Groseille qui tombe à nouveau enceinte! On aurait pu craindre beaucoup d’un pitch pareil et pourtant ce premier film de Nadège Loiseau s’avère une bien jolie surprise! On y traite de la famille et de la transmission avec légèreté et humour sans tomber dans la gaudriole! Et si l’on suit avec tant de plaisir les aventures de cette famille un peu tordue, c’est surtout grâce à ses interprètes, Karin Viard bien sûr mais aussi l’excellent Philippe Rebbot, la toujours juste Hélène Vincent et la révélation Manon Kneusé, parfaite en « mère de merde »! Un « Petit locataire » à voir sans préavis!

TECHNIQUE:

4.5

C’est parfait!

BONUS:

4.5

On trouve ici des scènes coupées dont certaines vraiment intéressantes et surtout le court métrage de la réalisatrice qui a inspiré ce long (avec Fabienne Babe à la place de Karine Viard!)

VERDICT:

4

Une comédie réjouissante!

Disponible en DVD (14.99 euros) et bluray (19.99 euros) chez DIAPHANA dès le 21 mars

Critique Bluray: l’Hermine

61BVubru-xL._SL1000_.jpg

LE FILM:

4.5

Michel Racine est un Président de cour d’assises redouté. Aussi dur avec lui qu’avec les autres, on l’appelle  » le Président à deux chiffres « . Avec lui, on en prend toujours pour plus de dix ans. Tout bascule le jour où Racine retrouve Ditte Lorensen-Coteret. Elle fait parti du jury qui va devoir juger un homme accusé d’homicide. Six ans auparavant, Racine a aimé cette femme. Presque en secret. Peut-être la seule femme qu’il ait jamais aimée.

Trois ans après le médiocre « les Saveurs du Palais« , Christian Vincent revient à la réalisation avec « l’Hermine », film assez atypique. Sous des airs de film de procès ( un procès pour infanticide constitue la trame du film), « l’Hermine » caresse également la comédie romantique. On suit le Président de la Cour d’Assises, Michel Racine, redoutable et redouté de tous qui, au contact d’une des jurées dont il fut secrètement amoureux, va voir son armure se fissurer. Les amateurs de grandes effusions en seront pour leurs frais, le face à face Lucchini/Knudsen n’occupera réellement que deux scènes, mais d’une finesse et d’une intelligence rares pour être soulignées. Si les deux comédiens emportent l’adhésion avec un Lucchini étonnamment sobre et la ravissante et lumineuse Sidse Babett Knudsen, les seconds rôles sont tous épatants. La mise en scène impeccable et les dialogues finement ciselés servent d’écrin pour l’un des meilleurs films français de l’année!

TECHNIQUE:

5

Précision, couleurs, contrastes, tout est limpide!

BONUS:

4.5

Seul bonus mais de taille, un superbe making of de 45 mins qui revient en particulier sur le travail du cinéaste pour être le plus réaliste possible, avec des interventions de professionnels de la justice.

VERDICT:

4.5

L’un des grands films français de 2015 dans une belle édition!

Disponible en DVD (19.99 euros) et bluray (19.99 euros) chez Gaumont

Critique: l’Hermine

282684.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Michel Racine est un Président de cour d’assises redouté. Aussi dur avec lui qu’avec les autres, on l’appelle  » le Président à deux chiffres « . Avec lui, on en prend toujours pour plus de dix ans. Tout bascule le jour où Racine retrouve Ditte Lorensen-Coteret. Elle fait parti du jury qui va devoir juger un homme accusé d’homicide. Six ans auparavant, Racine a aimé cette femme. Presque en secret. Peut-être la seule femme qu’il ait jamais aimée.

Trois ans après le médiocre « les Saveurs du Palais« , Christian Vincent revient à la réalisation avec « l’Hermine », film assez atypique. Sous des airs de film de procès ( un procès pour infanticide constitue la trame du film), « l’Hermine » caresse également la comédie romantique. On suit le Président de la Cour d’Assises, Michel Racine, redoutable et redouté de tous qui, au contact d’une des jurées dont il fut secrètement amoureux, va voir son armure se fissurer. Les amateurs de grandes effusions en seront pour leurs frais, le face à face Lucchini/Knudsen n’occupera réellement que deux scènes, mais d’une finesse et d’une intelligence rares pour être soulignées. Si les deux comédiens emportent l’adhésion avec un Lucchini étonnamment sobre et la ravissante et lumineuse Sidse Babett Knudsen, les seconds rôles sont tous épatants. La mise en scène impeccable et les dialogues finement ciselés servent d’écrin pour l’un des meilleurs films français de l’année!

4.5

 

 

CRITIQUE DVD: LES SAVEURS DU PALAIS

71DQg3No9yL__AA1500_

LE FILM: 6.5/10
Cuisinière du Périgord, Hortense Laborie se voit confier, à sa grande surprise, les repas personnels du Président de la République. Au Palais de l’Élysée, l’authenticité de sa cuisine séduira rapidement le Président , mais dans les coulisses du pouvoir, les obstacles sont nombreux…

Sept ans après Quatre Etoiles, Christian Vincent revient avec un film qui s’inspire de l’expérience de Danièle Delpeuch qui fut un temps la cuisinère privée du Président de la République. C’est à l’excellente Catherine Frot que revient la tâche d’incarner cette employée un peu particulière et après le refus de Claude Rich, c’est finalement Jean d’Ormesson qui incarne la plus haute autorité de France et le choix est assez judicieux! Décomposé en deux parties, l’une dans le passé à l’Elysée et l’autre dans le présent en Antarctique, le film est partiellement réussi. La partie en Antarctique, en effet, ne présente pas grand intérêt et ralentit le film plus qu’autre chose. Tout ce qui se passe au sein de l’Elysée est assez plaisant, nous faisant entrer dans un monde secret, ce qui est assez plaisant même si finalement on ne franchit jamais vraiment le stade de l’anecdote. Reste une plongée dans la gastronomie française assez plaisante avec deux charmants interprètes, qui nous donne l’eau à la bouche!

TECHNIQUE: 9/10

Un DVD irréprochable!

BONUS: 10/10

Outre la bande-annonce, on trouve un making-of très complet (1h15 ) découpé en 5 parties toutes très intéressantes!

VERDICT: 7/10

Un DVD qui ravira les gourmets!

Disponible en DVD (19,99 euros) et blu-ray (24,99 euros) chez Wild Side Video dès le 23 janvier.