Critique: Spotlight

118433.jpg

Réalisation Tom McCarthy
Scénario Tom McCarthy
Josh Singer
Acteurs principaux
Sociétés de production Anonymous Content
Participant Media
Rocklin / Faust
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Drame
Durée 128 minutes
Sortie 27 janvier 2016

Adapté de faits réels, Spotlight retrace la fascinante enquête du Boston Globe – couronnée par le prix Pulitzer – qui a mis à jour un scandale sans précédent au sein de l’Eglise Catholique. Une équipe de journalistes d’investigation, baptisée Spotlight, a enquêté pendant 12 mois sur des suspicions d’abus sexuels au sein d’une des institutions les plus anciennes et les plus respectées au monde. L’enquête révèlera que L’Eglise Catholique a protégé pendant des décennies les personnalités religieuses, juridiques et politiques les plus en vue de Boston, et déclenchera par la suite une vague de révélations dans le monde entier.

Drôle de carrière que celle de Tom McCarthy: acteur (plutôt des seconds voire des troisièmes rôles!), scénariste (« Là-Haut »!) et réalisateur de films peu connus chez nous (« the Visitor » ou « les Winners »), il passe une nouvelle fois derrière la caméra pour un film que l’on retrouve nommé dans 6 catégories aux prochains Oscars dont Meilleur Film et Meilleur réalisateur! Voilà qui ne peut qu’aiguiser notre curiosité!

McCarthy adapte ici pour le grand écran le travail effectué par les journalistes de « Spotlight » au début des années 2000 pour mettre en lumière un gigantesque scandale de pédophilie concernant plusieurs centaines de prêtres de la ville de Boston. A l’image des grands films sur le journalisme comme « bas les masques » ou « les hommes du Président », « Spotlight » nous plonge dans l’enquête minutieuse de ce groupe de journalistes prêts à tout sacrifier pour faire triompher la vérité. Si la grande réussite du film tient à son rythme et à la façon qu’il a de maintenir le spectateur sous pression, il ne cède jamais au spectaculaire ou au pathos qu’un tel sujet aurait pu susciter. Le scénario, brillant, bénéficie d’un casting des plus solides pour le défendre: Michael Keaton, Mark Ruffalo, Rachel McAdams, Liev Schreiber, John Slattery ou encore Stanley Tucci; aucun ne tire la couverture à lui et tout le monde vise un objectif: faire de ce film sur le journalisme l’un des meilleurs!

4.5

CRITIQUE DVD: HUNGER GAMES (EDITION COLLECTOR)

LE FILM: 6,5/10

Chaque année, sur les ruines de ce qui était autrefois l’Amérique du Nord, le Capitole, l’impitoyable capitale de la nation de Panem, oblige chacun de ses douze districts à envoyer un garçon et une fille – les « tributs » – concourir aux Hunger Games. À la fois sanction envers la population pour avoir tenté de se rebeller et stratégie d’intimidation de la part du gouvernement, les Hunger Games sont un événement télévisé national au cours duquel les tributs doivent
s’affronter jusqu’à la mort. Le dernier survivant est déclaré vainqueur. La jeune Katniss se retrouve face à des adversaires surentraînés qui se sont préparés aux jeux toute leur vie. Elle a pour seuls atouts son instinct et un mentor, Haymitch Abernathy, un ancien vainqueur des Hunger Games mais qui a sombré dans l’alcool. Pour espérer pouvoir revenir un jour chez elle, Katniss va devoir, une fois dans l’arène, faire des choix impossibles entre la survie et son humanité, entre la vie et l’amour…

Adaptation du premier volet de la trilogie éponyme écrite par Suzanne Collins, Hunger Games est un pur survival d’anticipation. L’héroïne, Katniss Everdeen, doit lutter pour sa survie dans un jeu orchestré par le gouvernement de son pays, contre d’autres enfants et adolescents. L’originalité du film réside dans le fait qu’il s’agit avant tout d’un teen movie mais à la violence rare dans ce genre de productions. Efficacement mis en scène, le film fonctionne assez bien, même s’il reste adressé à un public jeune. Pour le spectateur de plus de trente ans, le film évoquera beaucoup certains films comme « le Prix du danger » d’Yves Boisset ou sa « copie » « Running Man » avec Schwarzie! Même si l’on peut reprocher au film quelques longueurs (pas loin de 2h30!), Hunger Games reste un divertissement de qualité porté par un excellent casting mené par l’hypnotisante Jennifer Lawrence! On retrouve Woody Harrelson, Stanley Tucci, Donald Sutherland ou encore Lenny Kravitz!

Comme souvent chez Metropolitan, la qualité est au rendez-vous sur le plan technique! Un DVD de haute volée!

LES BONUS: 10/10

Dans cette édition collector, un dvd est entièrement consacré aux bonus très complets! Voici le contenu: un making-of très complet divisé en plusieurs parties des origines à la sortie, divers modules sur l’auteure du livre, Donald Sutherland, la salle de contrôle et une rencontre entre le réalisateur et un critique (très docile!), le film de propagande en entier, une featurette sur le casting, les bandes annonces, une galerie de photos et une sur les affiches! En tout, pas loin de 3 heures de bonus!

VERDICT: 8/10

Une édition collector parfaite pour un film qui ravira les ados!

Disponible en DVD édition simple (19,99 euros), DVD collector (24,99 euros), édition 2 bluray (24,99 euros) et édition prestige 4 disques Fnac (49,99 euros) dès le 18 août chez Metropolitan.