CRITIQUE BLU-RAY: 49EME PARALLELE

71Vg3-lUxaL__SL1500_

LE FILM: 8.5/10

1940. Un sous-marin allemand qui vient de torpiller un navire marchand anglais arrive dans les eaux territoriales canadiennes. Six de ses hommes, commandés par l’officier nazi Hirt, réussissent à mettre pied sur la côte, quand la Canadian Royal Air Force repère le submersible et le coule…

imagesCAY2JNF0

Commandé par Churchill à Michael Powell en plein conflit mondial, en 1941, pour informer les populations des dangers du nazisme et les inciter à suivre la politique britannique, 49ème Parallèle est donc un pur film de propagande. Toutefois, quand Michael Powell est derrière la caméra, l’exercice prend tout de suite une autre dimension. L’originalité du film tient à sa forme qui n’est pas sans rappeler le road movie à la différence que les personnages principaux sont les « méchants » de l’histoire. On y suit en effet le périple de survivants nazis du bombardement d’un sous marin à travers le Canada dans le but de rejoindre les Etats-Unis et son consulat allemand. La mise en scène inspirée de Powell, la présence de David Lean au montage, une pleiade de comédiens brillants (Leslie Howard, Laurence Olivier ou Anton Walbrook) font de ce 49ème Parallèle non seulement un brillant film d’aventures mais un formidable pladoyer contre les extrêmismes. Magnifique…

TECHNIQUE: 8/10

Même si certains passages ont souffert, l’ensemble reste d’un niveau très convenable vu l’âge du film.

BONUS: 6/10

Outre la bande-annonce, on trouve un court-métrage (45 mins) de propagande de Powell, The Volunteer, dans lequel un costumier maladroit devient héros de guerre.

VERDICT: 9/10

Un film passionnant tant sur le plan artistique qu’historique!

Disponible en Bluray (19.99 euros) chez Carlotta Films

CRITIQUE BLU-RAY: MARATHON MAN

815IWFIfQCL__SL1500_

LE FILM: 8.5/10

Babe Levy, nouvellement diplômé de l’université et coureur de marathon, mène une enquête pour retrouver l’identité de son père disparu. Ces investigations le plongent malgré lui dans le monde impitoyable des intrigues internationales, univers où gravitent de vieux nazis et des agents troubles…

Huitième film de John Schlesinger, Marathon Man est sans conteste son plus grand film, dans une filmographie assez quelconque, à l’exception de Macadam Cowboy.

Comme le cinéma américain savait si bien le faire dans les années 70, Marathon Man conjugue cinéma politique et divertissement avec une réelle efficacité. L’affrontement Dustin Hoffman/Laurence Olivier restera gravée dans toutes les mémoires ainsi que la célèbre scène qui a dégoûté du dentiste des millions de spectateurs! Les seconds rôles ne sont pas en reste avec Roy Scheider qui trouve ici l’un de ses meilleurs rôles, Marthe Keller ou encore William Devane. Remarquablement mis en scène, le film réserve quelques grands moments de suspense comme la scène de la baignoire et le scénario multipliant les pistes s’avère vraiment passionnant! Quant à la bande originale monument de minimalisme de Michael Small, elle n’est pas pour rien dans l’angoisse que procure le film! Un grand film que l’on revoit avec grand plaisir dans une copie HD!

TECHNIQUE: 9/10

Très belle copie qui propose une image débarrassée de tout défaut et un son qui surprend notamment avec une puissance de la musique étonnante!

BONUS: 0/10

Rien du tout, dommage…

VERDICT: 8.5/10

Un grand film des 70’s à se procurer d’urgence malgré l’absence de bonus!

Disponible en Blu-ray (19,99 euros) chez Paramount Pictures