Critique Dvd: Les Medicis, Maîtres de Florence

71BJinLlm4L._SL1000_.jpg

Titre original Medici: Masters of Florence
Genre Série dramatique, historique
Création Frank Spotnitz
Nicholas Meyer
Production Producteurs :
Frank Spotnitz
Luca Bernabei
Matilde Bernabei


Sociétés de production :
Rai Fiction
Lux Vide
Big Light Production
Wild Bunch TV

Acteurs principaux Dustin Hoffman
Richard Madden
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de l'Italie Italie
Chaîne d’origine Rai 1
Nb. de saisons 1
Nb. d’épisodes 8
Durée 52 minutes

LA SERIE:

3

Florence, XVème siècle. Giovanni de Medicis, père fondateur de la dynastie, décède dans de mystérieuses circonstances… Sa colossale fortune et la banque familiale reviennent alors à son ainé Cosimo. Ce dernier a appris à la dure à mettre ses ambitions artistiques de côté pour reprendre le flambeau de l’entreprise et survivre face aux nombreuses menaces qui entourent la banque. Il va devoir déjouer les complots et les conspirations des représentants des grands pouvoirs mais aussi mener une lutte acharnée pour contenir les rivalités qui menacent de déchirer sa famille…

Face à la frénésie « Séries » qui s’empare de mastodontes comme Netflix ou Amazon, SFR se jette à son tour dans la bataille avec une série historique, « les Medicis ». La série alterne entre l’époque de l’accession au pouvoir de la célèbre famille de banquiers et celle qui suit la mort du patriarche incarné par Dustin Hoffman. Histoire de famille et lutte de pouvoir sont les principaux ingrédients d’une série plutôt bien ficelée même si les surprises se font rares. Les débuts de l’opérateur restent donc dans le classique et mériteraient un peu plus d’audace, peut-être pour la saison 2…

TECHNIQUE:

4.5

De haute volée avec un rendu proche de la HD!

VERDICT:

3

Une série qui ravira les fans d’Histoire…

Disponible en coffret 3 DVD chez WILD SIDE VIDEO dès le 1er février

 

Publicités

Critique Bluray: Little Big Man

81IyB64yx7L._SL1500_.jpg

Titre original Little Big Man
Réalisation Arthur Penn
Scénario Calder Willingham
Acteurs principaux
Pays d’origine États-Unis
Durée 139 à 149 minutes selon les versions
Sortie 15 juillet 1971

LE FILM:

5

À 121 ans, Jack Crab se souvient de son enfance où des Cheyennes l’ont recueilli après un terrible massacre…

Septième film d’Arthur Penn, « Little Big Man », est un western hors norme. A cheval entre le récit picaresque et le récit d’initiation, le film de Penn est construit comme un immense flash-back à travers lequel Jack Crab, 121 ans, raconte à un journaliste sa vie, entre le mode des Blancs et celui des Indiens. Bourré d’humour, le film démystifie les grandes figures de l’Ouest américain comme le Général Custer, et érige en héros un personnage pleutre et maladroit. Si le film est souvent drôle, il contient malgré tout quelques scènes très noires comme le massacre du village indien par l’armée US, tout ceci somptueusement réalisé par un Arthur Penn des plus inspirés et interprété par un grand Dustin Hoffman. Un très grand film!

TECHNIQUE:

4.5

Somptueuse copie très bien définie et aux couleurs éclatantes!

BONUS:

1

Outre la présentation du film par Philippe Rouyer, aucun bonus à se mettre sous la dent! Ceux qui souhaiteraient en savoir plus peuvent se procurer la très belle édition Ultra Collector avec le joli livre « Penser la spontanéité » richement illustré et enrichi d’une excellente interview d’Arthur Penn!

VERDICT:

5

Un classique forcément indispensable!

Disponible en Bluray (19.99 euros) et édition Ultra Collector (49.99 euros) chez Carlotta Films dès le 19 octobre

 

Jeu Concours: 1 coffret Bluray/Dvd/livre de « Lenny » à gagner (jeu terminé)

image003.png

A l’occasion de la sortie du coffret « Lenny » le 30 mars, CINEDINGUE et WILD SIDE VIDEO sont heureux de vous offrir 1 exemplaire. Pour gagner, il suffit de répondre correctement aux questions avant le 13 avril; un tirage au sort désignera les gagnants parmi les bonnes réponses.

Après la mort du comique américain le plus célèbre et le plus controversé des années 60, un intervieweur recueille les témoignages de ses proches et tente de retracer sa vie… En écumant les cabarets, Lenny Bruce rencontre Honey, une stripteaseuse qui devient sa compagne. Ensemble, ils créent un duo qui flirte avec le politiquement incorrect, et Lenny devient un provocateur admiré pour ses saillies cinglantes contre la société américaine bien-pensante…

Critique Bluray: #Chef

81SX4CZWYrL._SL1480_

  • Réalisé par :
    Jon Favreau
  • Avec :
    Jon FavreauJohn LeguizamoBobby Cannavale
  • Durée :
    1h54min
  • Pays de production :
    Etats-Unis
  • Année de production :  2014
  • Titre original : Chef
  • Distributeur :
    Sony Pictures Releasing France

LE FILM:

2.5

 

Carl Casper, Chef cuisinier, préfère démissionner soudainement de son poste plutôt que d’accepter de compromettre son intégrité créative par les décisions du propriétaire de l’établissement. Il doit alors décider de son avenir. Se retrouvant ainsi à Miami, il s’associe à son ex-femme, son ami et son fils pour lancer un food truck. En prenant la route, le Chef Carl retourne à ses racines et retrouve la passion pour la cuisine et un zeste de vie et d’amour.

Après des blockbusters comme « Iron Man » ou  » Cowboys et envahisseurs », il est surprenant de voir Jon Favreau réalisé un film à petit budget sur la cuisine et même s’y donner le rôle principal! Ce feel good movie a le mérite d’ouvrir l’appétit et de faire passer un bon moment, sans prétention, tout en surfant sur l’air du temps, notamment la mode de la cuisine et des réseaux sociaux (Tweeter est l’un des rôles principaux du film!). Avec ses seconds rôles sympa comme Scarlett Johansson, Dustin Hoffman ou encore Robert Downey Jr et sa BO cubaine qui donne envie de se déhancher, ce « #Chef » se laisse donc regarder sans déplaisir mais ne tiendra pas en bouche longtemps. On peut même se demander si dans dix ou quinze ans, à trop miser sur les tendances actuelles, il ne sera pas complètement dépassé.

TECHNIQUE:

4.5

 

Dans le guide Michelin des galettes numériques! C’est un sans faute!

BONUS:

3

 

On trouve ici quelques scènes coupées et une featurette sur le film où l’on assiste à la formation du « comédien » principal!

VERDICT:

2.5

 

Un feel good movie sympatoche!

Disponible en DVD (14.99 euros) et bluray (19.99 euros) chez SPHE


Critique Dvd: Un Homme très recherché

A1Cha1FpdYL._SL1500_

  • Date de sortie :
    17 septembre 2014
  • Réalisé par :
    Anton Corbijn
  • Avec :
    Philip Seymour HoffmanRachel McAdamsGrigoriy Dobrygin
  • Durée :
    2h1min
  • Pays de production :
    Etats-Unis
  • Année de production :  2014
  • Titre original : A Most Wanted Man
  • Distributeur :
    Mars Distribution

LE FILM:

4

 

Septembre 2011, la ville de Hambourg a du mal à se remettre d’avoir abrité une importante cellule terroriste à l’origine des attaques contre le World Trade Center. Lorsqu’un immigré d’origine russo-tchétchène, ayant subi de terribles sévices, débarque dans la communauté musulmane de Hambourg pour récupérer la fortune mal acquise de son père, les services secrets allemands et américains sont en alerte. Une course contre la montre s’engage alors pour identifier cet homme très recherché : s’agit-il d’une victime ou d’un extrémiste aux intentions destructrices ?

Adaptation très fidèle du roman éponyme de John Le Carré, cet « homme très recherché » a le mérite d’une plus grande simplicité que les autres oeuvres du romancier comme « la Taupe » par exemple, qui multiplie les personnages et les conflits d’intérêt. C’est la concurrence entre les services secrets des différents pays sur la traque des terroristes islamistes qui est ici mise en lumière. On y suit principalement un responsable des services secrets allemands, incarné pour la dernière fois avant son décès tragique par un Philip Seymour Hoffman comme toujours époustouflant et impressionnant de fureur rentrée. A ses côtés, Rachel McAdams, Daniel Brühl et Robin Wright se montrent à la hauteur! Passionnant!

TECHNIQUE:

4

 

Pour le support, c’est un sans faute!

BONUS:

2.5

 

On trouve ici un court making of ainsi qu’un court sujet sur le travail de l’auteur sur ce livre.

VERDICT:

4

 

Un film d’espionnage réussi et d’actualité!

Disponible en DVD(19.99 euros) et bluray (24.99 euros) chez TF1 VIDEO dès le 21 janvier


CRITIQUE BLU-RAY: MARATHON MAN

815IWFIfQCL__SL1500_

LE FILM: 8.5/10

Babe Levy, nouvellement diplômé de l’université et coureur de marathon, mène une enquête pour retrouver l’identité de son père disparu. Ces investigations le plongent malgré lui dans le monde impitoyable des intrigues internationales, univers où gravitent de vieux nazis et des agents troubles…

Huitième film de John Schlesinger, Marathon Man est sans conteste son plus grand film, dans une filmographie assez quelconque, à l’exception de Macadam Cowboy.

Comme le cinéma américain savait si bien le faire dans les années 70, Marathon Man conjugue cinéma politique et divertissement avec une réelle efficacité. L’affrontement Dustin Hoffman/Laurence Olivier restera gravée dans toutes les mémoires ainsi que la célèbre scène qui a dégoûté du dentiste des millions de spectateurs! Les seconds rôles ne sont pas en reste avec Roy Scheider qui trouve ici l’un de ses meilleurs rôles, Marthe Keller ou encore William Devane. Remarquablement mis en scène, le film réserve quelques grands moments de suspense comme la scène de la baignoire et le scénario multipliant les pistes s’avère vraiment passionnant! Quant à la bande originale monument de minimalisme de Michael Small, elle n’est pas pour rien dans l’angoisse que procure le film! Un grand film que l’on revoit avec grand plaisir dans une copie HD!

TECHNIQUE: 9/10

Très belle copie qui propose une image débarrassée de tout défaut et un son qui surprend notamment avec une puissance de la musique étonnante!

BONUS: 0/10

Rien du tout, dommage…

VERDICT: 8.5/10

Un grand film des 70’s à se procurer d’urgence malgré l’absence de bonus!

Disponible en Blu-ray (19,99 euros) chez Paramount Pictures

CRITIQUE BLU-RAY: THE MASTER

613y8tv1nsL__AA1500_LE FILM: 9/10

Freddie, un vétéran, revient en Californie après s’être battu dans le Pacifique. Alcoolique, il distille sa propre gnôle et contient difficilement la violence qu’il a en lui… Quand Freddie rencontre Lancaster Dodd – « le Maître », charismatique meneur d’un mouvement nommé la Cause, il tombe rapidement sous sa coupe…

Sixième long métrage de Paul Thomas Anderson ( Hard Eight, Boogie Nights, Magnolia, Puch Drunk Love, There will be blood), The Master confirme l’immense talent de son metteur en scène.

Comme dans son précédent film, There Will Be Blood, il est ici question de foi. En effet, sans jamais le citer, le personnage incarné par Philip Seymour Hoffman présente quelques similitudes avec le créateur de la Scientologie Ron Hubbard. Le personnage de Dodd prend donc sous sa coupe Freddie pour en faire un fidèle adepte de la Cause.

Passionnant, le film d’Anderson reste tout de même difficile d’accès tant sa structure est complexe et son rythme très lent et déstabilisera de nombreux spectateurs. Sur le fond, The Master n’est toutefois pas le plus intéressant des films du cinéaste, manquant d’un vrai point de vue. Sur la forme, en revanche, c’est le film le plus abouti, proposant un résultat visuellement époustouflant. Tourné en 70 mm, il offre du début à la fin des plans d’une beauté à couper le souffle, que la BO de Johnny Greenwood ne peut que magnifier.

L’autre réussite du film tient évidemment à son duo de comédiens Philip Seymour Hoffman, comédien fétiche d’Anderson, en gourou et Joachin Phoenix, totalement habité par son personnage jusqu’aux déformations physiques. Sans oublier bien sûr Amy Adams dans le rôle de la femme du gourou, absolument glaçante, notamment dans une scène où elle prend le dessus sur son mari.

Un tel résultat amène le constat que le Cinéma Américain a de beaux jours devant lui que ce soit avec des cinéastes comme Anderson ou une génération de comédiens au talent inégalable!

TECHNIQUE: 10/10

Metropolitan nous a habitué à des blu-ray de grande qualité mais celui-ci surpasse tout! On en prend plein les yeux que ce soit avec les plans larges sur le désert ou les gros plans sur les visages d’une précision diabolique! Les oreilles ne sont pas en reste avec un 5.1 HD qui donne une puissance à la musique de Greenwood assez diabolique! Un résultat inouï!

BONUS: 8/10

Outre un making-of (8 mins) complètement abstrait, on trouve 21 mins de scènes coupées, des bandes-annonces et le superbe documentaire réalisé par John Huston sur le stress post-traumatique que l’on trouvait déjà sur dans le coffret « l’Amérique en Guerre » paru aux Editions Montparnasse!

VERDICT: 9/10

Un grand film dans un blu-ray d’anthologie!

Disponible en DVD (19,99 euros) et blu-ray (24,99 euros) chez Metropolitan Video dès le 15 mai.