CRITIQUE DVD: INVINCIBLE

81qhzcCKPsL__SL1500_LE FILM: 7.5/10

Allemagne, années 30. Zisher Breitbart est un simple forgeron juif polonais. Doté d une force herculéenne, il est engagé par Hanussen, un directeur de cabaret, qui pratique également d’impressionnants numéros d’hypnose. Hanussen entretient des relations avec certains membres du parti nazi et espère exercer des responsabilités dans le futur gouvernement. Il demande à Breitbart d’interpréter sur scène les héros de la mythologie allemande. Les spectateurs devront ignorer qu’il est juif…

Werner Herzog s’appuie ici sur une histoire extrêmement forte pour livrer une sorte de conte sur le mensonge et les faux semblants. Si l’on peut s’étonner de l’absence de folie qu’on a connue chez Herzog dans ce film, le calme et la froideur du film participent finalement à établir un climat des plus envoûtants. Et que dire de la beauté de certaines scènes oniriques particulièrement réussies!

Si l’adjectif Invincible qualifie les caractéristiques surhumaines du géant Zisher, il s’adapte surtout à l’ignominie nazie qui se prépare et que rien ne semble pouvoir arrêter, pas même les avertissements du colosse.

Avec un excellent Tim Roth et une très belle bande originale d’Hans Zimmer, cet expressionniste Invincible est passionnant!

TECHNIQUE: 8/10

Une copie sans problèmes! Nickel!

BONUS: 8/10

On trouve une analyse du film et de la polémique émaillant la carrière de Herzog sur sa relation au nazisme ainsi qu’un module sur le vrai Breitbart.

VERDICT: 7.5/10

Un film à découvrir!

Disponible en DVD (14.99 euros) et bluray (19.99 euros) chez Rimini Editions


CRITIQUE BLU-RAY: 49EME PARALLELE

71Vg3-lUxaL__SL1500_

LE FILM: 8.5/10

1940. Un sous-marin allemand qui vient de torpiller un navire marchand anglais arrive dans les eaux territoriales canadiennes. Six de ses hommes, commandés par l’officier nazi Hirt, réussissent à mettre pied sur la côte, quand la Canadian Royal Air Force repère le submersible et le coule…

imagesCAY2JNF0

Commandé par Churchill à Michael Powell en plein conflit mondial, en 1941, pour informer les populations des dangers du nazisme et les inciter à suivre la politique britannique, 49ème Parallèle est donc un pur film de propagande. Toutefois, quand Michael Powell est derrière la caméra, l’exercice prend tout de suite une autre dimension. L’originalité du film tient à sa forme qui n’est pas sans rappeler le road movie à la différence que les personnages principaux sont les « méchants » de l’histoire. On y suit en effet le périple de survivants nazis du bombardement d’un sous marin à travers le Canada dans le but de rejoindre les Etats-Unis et son consulat allemand. La mise en scène inspirée de Powell, la présence de David Lean au montage, une pleiade de comédiens brillants (Leslie Howard, Laurence Olivier ou Anton Walbrook) font de ce 49ème Parallèle non seulement un brillant film d’aventures mais un formidable pladoyer contre les extrêmismes. Magnifique…

TECHNIQUE: 8/10

Même si certains passages ont souffert, l’ensemble reste d’un niveau très convenable vu l’âge du film.

BONUS: 6/10

Outre la bande-annonce, on trouve un court-métrage (45 mins) de propagande de Powell, The Volunteer, dans lequel un costumier maladroit devient héros de guerre.

VERDICT: 9/10

Un film passionnant tant sur le plan artistique qu’historique!

Disponible en Bluray (19.99 euros) chez Carlotta Films