CRITIQUE BLU-RAY: RED STATE

LE FILM: 7/10

Trois ados partent retrouver une femme rencontrée sur internet pour un plan à trois. Drogués, kidnappés et enfermés en cage, ils vont atterrir dans l’église du révérend Cooper qui leur réserve un accueil des plus macabres. Le révérend et sa communauté qui exècrent l’homosexualité et la débauche, s’apprêtent à « purifier » ces jeunes pêcheurs. Alors qu’une fusillade éclate, l’étrange paroisse va se retrouver encerclée par l’agent fédéral Keenan et son équipe de SWAT. Armés jusqu’aux dents, ils sont prêts à tout pour faire tomber les membres de cette secte jusqu’au dernier.

Après un premier film prometteur, « Clerks » en 1994, le petit surdoué Kevin Smith n’a jamais confirmé les espoirs placés en lui, accumulant les navets ou pas loin (« Méprise Multiple », « Père et fille », « Zack et Miri font un porno », ou encore « Top Cops »). Et bien la bonne nouvelle, c’est que le patient n’est pas tout à fait mort!

Et oui! Ce Direct-to-DVD est une bonne surprise! Non pas que « Red State » soit un chef d’oeuvre, loin de là, mais c’est un film efficacement mis en scène et sur un sujet brûlant, la montée des intégrismes religieux de tous bords! Assez flippant, le film de Smith distille un sentiment de malaise assez tenace dû en partie à l’excellente interprétation de Michael Parks, acteur fétiche de Tarantino, dans le rôle du gourou illuminé! Le reste du casting est également alléchant avec Kyle Gallner, John Goodman et la toujours très intense Melissa Leo! On pourra reprocher au film de Smith quelques baisses de rythme et un final un peu démonstratif mais l’ensemble est assez malin et très prenant et se permet même une réflexion sur la politique des Etats-Unis post 11/9!

Rien à dire sur la copie proposée impeccable!

LES BONUS: 9,5/10

Outre la bande-annonce, ce blu-ray nous propose un making-of assez complet (41 mins), l’intervention de Kevin Smith lors du festival de Sundance (24 mins)et une interview de Michael Parks (26 mins)! Du solide!

VERDICT: 8/10

Un film à découvrir dans un blu-ray de qualité!

Disponible en DVD (19,99 euros) et Blu-ray (24,99 euros) chez AVENTI

 

CRITIQUE SERIE: TREME(2010)

Une fois n’est pas coutume: c’est d’une série tv dont je vais vous parler! Diffusée dans un certain anonymat sur la chaîne série d’Orange, Treme vient de sortir en dvd chez Warner en exclusivité chez la FNAC. Et je vous engage à la découvrir au plus vite!

Tremé est un quartier de la ville de La Nouvelle-Orléans. La série se déroule trois mois après le passage de l’ouragan Katrina alors que les résidents de la Nouvelle-Orléans, musiciens, chefs, Indiens de Mardi Gras, essayent de reconstruire leurs vies, leurs maisons et leur culture unique.

Antoine Batiste est un joueur de trombone professionnel qui va de représentation en représentation afin de gagner tant bien que mal sa vie pour faire vivre son épouse et ses enfants. Son ex-femme, LaDonna, tient un bar en ville qui a souffert de l’ouragan, au cours duquel son frère Daymo a disparu. Elle se lance à sa recherche, et est aidée en cela par sa courageuse avocate, Toni Bernette, dont le mari, Cray, mélancolique prof de lettres à l’Université Tulane, déprime à cause du roman qu’il n’arrive pas à écrire. Leur fille, Sofia, prend des cours de piano dispensés par le passionné Davis McAlary, DJ et musicien touche-à-tout, nonchalant et un brin illuminé qui entretient une relation plus ou moins régulière avec Janette Desautel, chef-cuisinier dont les activités périclitent, les affaires ayant grandement souffert à la suite du passage de Katrina. Parallèlement à cela, on suit le cheminement d’Albert Lambreaux, Chef Indien de Mardi Gras qui essaye contre vents et marées de reformer son groupe. Il est épaulé par son fils Delmond, musicien de jazz new-yorkais reconnu dans le milieu à qui son père reproche de s’être éloigné de ses racines. Nous assistons aussi au destin de Sonny et d’Annie, deux musiciens de rue en couple qui officient au quartier français de la Nouvelle-Orléans.

Créée par la très créatrice (en matière de séries) chaîne américaine HBO, à qui l’on doit d’autres réussites comme « angels in America », « Big love », « les Soprano » ou encore « sex in the city », « Treme » est une série très ambitieuse de par son thème principal. C’est à une véritable incursion dans la Nouvelle-Orléans post-Katrina que les créateurs nous convient en nous contant l’histoire d’une vingtaine de personnages tous reliés par l’amour de leur ville et de la musique. De nombreuses scènes musicales émaillent d’ailleurs cette série et elles sont spécialement bien réussies. Les personnages, très approfondis sont interprétés par une belle brochette d’acteurs dont les excellents Steve Zahn, John Goodman et la formidable et fraichement oscarisée Melissa Leo!

La seule chose à espérer en attendant la saison 2 est qu’une chaîne française prenne le risque de la diffuser: c’est magnifique!