Critique Bluray: The Deadly Affair

71UfUlTepRL._SL1000_.jpg

Titre original The Deadly Affair
Réalisation Sidney Lumet
Scénario Paul Dehn
Acteurs principaux
Sociétés de production Sidney Lumet Film Productions
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Drame
Film d’espionnage
Durée 115 minutes (h 55)
Sortie 14 juin 1967

LE FILM:

4.5

Samuel Fennan, un employé du ministère des Affaires Etrangères accusé d’amitiés communistes, est retrouvé mort. Tout pousse à croire à un suicide mais Charles Dobbs, en charge de l’enquête, pour le ministère de l’intérieur et qui a rencontré Fennan la veille de sa disparition, ne croit pas qu’il se soit ôté la vie. Ses supérieurs veulent classer l’affaire mais Dobbs insiste et finit par démissionner afin d’avoir les mains libres pour mener l’enquête…

critique-m15-demande-protection-lumet1

11ème long métrage de Sidney Lumet, « The Deadly Affair » (« M15 Demande protection » en Français) est l’un des films les moins connus de son réalisateur et pourtant il ne manque pas d’intérêt! Adapté d’un roman de John Le Carré, le film se situe en pleine guerre froide en Angleterre. Fennan, un employé du Ministère des Affaires étrangères se suicide juste après qu’une lettre anonyme l’accuse d’amitiés communistes. Dobbs, chargé de l’enquête, ne croit pas à son suicide et même alors l’enquête. Loin des Jason Bourne, ce film d’espionnage mise tout sur l’intrigue, délicatement ficelée et un climat mis en place grâce à la mise en scène de Lumet, une superbe photo et la magnifique BO de Quincy Jones. Lumet plutôt que le spectaculaire, privilégie l’aspect trivial du métier d’espion et son personage, incarné par le génial James Mason, dont le vrai drame est intime, victime des tourments et incartades d’une épouse nymphomane. Un grand film d’espionnage mélancolique!

TECHNIQUE:

4.5

Une copie somptueuse à tous points de vue!

BONUS:

4.5

On retrouve les présentations du film par Bertrand Tavernier, Patrick Brion et François Guérif.

VERDICT:

4.5

Une grand film d’espionnage à (re)découvrir!

Disponible en DVD (14.99 euros) et bluray (19.99 euros) chez SIDONIS

 

Critique Bluray: Un Après-midi de Chien

81KedWn7p8L._SL1500_

LE FILM:

4.5

Ce braquage aurait dû se faire en 10 minutes. 4 heures plus tard, la banque était devenu un véritable cirque. 8 heures plus tard, c’était l’événement le plus regardé à la télévision. 12 heures plus tard, tout cela faisait partie de l’Histoire… L’histoire vraie d’un homme qui tente un hold-up pour payer une opération à sa « petite amie » et se retrouve à la tête de la prise d’otage médiatisée à outrance…

Deux ans après « Serpico », Sidney Lumet retrouve Al Pacino pour l’adaptation d’un fait divers. Sans round d’observation, Lumet débute d’entrée par le braquage sans présenter ses personnages mais on comprend très vite qu’on n’a pas affaire à des professionnels! Alors que le premier des trois renonce en plein hold-up, on se retrouve avec les personnages incarnés par le regretté John Cazale et bien sûr Al Pacino et leur attaque a tout du fiasco. Cerise sur le gâteau, la banque vient de se débarrasser de l’essentiel de son argent: il ne reste qu’à peine 1 000 dollars dans les caisses! A travers un simple huis-clos, Lumet dresse un réquisitoire contre la répression policière et la folie médiatique, tout en évoquant l’homosexualité et la transexualité! C’est donc non seulement un polar passionnant mais étonnamment moderne et avec un Al Pacino dans l’une de ses plus fiévreuses interprétations! Chef d’oeuvre!

TECHNIQUE:

4

Une copie des plus enthousiasmante tant elle est dépourvue de défauts! Seul un léger grain est à noter, la définition étant parfaite!

BONUS:

4

On trouve cinq modules composant un making of des plus complets de près d’une heure!

VERDICT:

4.5

Un chef d’oeuvre dans une édition parfaite! Indispensable!

Disponible en bluray (14.99 euros) chez Warner Bros