Critique bluray: Héroïnes

718d1-VQ90L._SL1500_

  • Date de sortie :
    27 août 1997
  • Réalisé par :
    Gérard Krawczyk
  • Avec :
    Virginie Ledoyen, Maïdi ROTH, Marc Duret…
  • Durée :
    1h55min
  • Pays de production :
    France
  • Année de production :  1996
  • Distributeur :
    GBVI

LE FILM:

0.5

 

 

Deux amies, Jeanne, introvertie et romantique et Johanna, extravertie et sensuelle, font partie d’un orchestre local en Aveyron. Un concours à Toulouse va les propulser vers la célébrité grâce à une manipulation : Johanna chante sur scène en play-back sur la voix de Jeanne. Le succès est fulgurant mais ronge lentement l’amitié des deux jeunes filles.

Après deux films plutôt réussis, « je hais les acteurs » et « l’été en pente douce » et avant les « Taxi » et autres « Wasabi’, Gérard Krawczyk réalise « Héroïnes » avec Virginie Ledoyen. Après une scène d’ouverture qui nous montre un coup de feu en plein concert rock, le film se déroule en un long flashback destiné à nous faire comprendre qui a tiré, sur qui et pourquoi. Cousu de fil blanc,dialogues débiles, surjoué, BO nullissime, la beauté de Virginie Ledoyen ne sauve malheureusement pas ce nanar du naufrage! Etonnante réédition!

TECHNIQUE:

4

 

 

 

Techniquement rien à dire, définition et couleurs au top!

BONUS:

1

 

 

Outre la bande annonce, on trouve une courte présentation du film par le réalisateur.

VERDICT:

0.5

 

 

Un nanar à oublier!

Disponible en Bluray (12.99 euros) chez Gaumont dès le 13 juin

 

CRITIQUE BLU-RAY: JE HAIS LES ACTEURS

LE FILM: 7/10

Hollywood 1942. Un agent qui hait les acteurs, une pin-up qui a été mariée 24 fois en 5 ans, un acteur de 50 ans qui veut jouer les jeunes premiers,
un réalisateur paranoïaque, un producteur tyrannique qui pleure en voyant ses films, un fakir qui enlève les maux de tête par osmose, et trois acteurs
assassinés pendant le tournage de « Fils du destin » !

Avant d’empiler les navets tels que les « Taxi », « Wasabi », « Héroïnes » ou encore « Fanfan la tulipe », Gérard Krawczyk réalisa coup sur coup deux productions honnêtes, « Je hais les acteurs » (1986) et « l’Eté en pente douce » (1987). « Je hais les acteurs » est même intéressant à plus d’un titre! Tourné en noir et blanc, à l’exception des scènes d’intro et de fin, le film rend hommage, comme « The Artist » récemment, à l’Age d’Or d’Hollywood. La trouvaille du film est d’avoir confié le rôle des acteurs et nababs hollywoodiens à la crème du Cinéma Français: on retrouve pèle-mêle Bertrand Blier, Michel Galabru, Pauline Lafont, Guy Marchand, Jean Poiret, michel Blanc et bien d’autres! Ce décalage et des dialogues finement ciselés dans la bouche de toutes ces vedettes donnent un résultat souvent drôle et un film toujours ludique malgré une mise en scène manquant un peu de souffle.

Une copie très propre !

LES BONUS: 9/10

Belle brochette d’interviews pleines d’anecdotes: Gérard krawczyk, Jean Nainchrik le producteur, Michel Cenet le directeur photo, Roland Vincent le compositeur et Patrick Florsheim acteur, les deux derniers n’étant présents que sur le blu-ray!

VERDICT: 7/10

Un hommage amusant à l’âge d’or d’Hollywood!

Disponible en dvd (16,99 euros) et blu-ray (19,99 euros) chez Gaumont dès le 10 octobre.