Critique Bluray: 22.11.63

71wxem-DSxL._SL1000_.jpg

Titre original 11.22.63
Genre Policier, science-fiction
Production Bad Robot Productions
Warner Bros. Television
Acteurs principaux James Franco
Chris Cooper
Cherry Jones
Sarah Gadon
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d’origine Hulu
Nb. de saisons 1
Nb. d’épisodes 8
Durée 1 x 81 minutes
7 x 42-57 minutes
Diff. originale 15 février 20164 avril 2016

LA SERIE:

4

Professeur, Jake Epping n’a pas une vie palpitante. Les papiers du divorce signés, sa femme passe à autre chose et ses étudiants ne semblent pas passionnés par ses cours. Son univers bascule le jour où son vieil ami Al Templeton lui dévoile l’existence d’un portail temporel qui permet d’être propulsé en 1960. Il lui donne pour mission de remonter le temps afin de trouver un moyen d’empêcher le meurtre de JFK et ainsi transformer le présent en un monde meilleur. Mais changer le passé va se révéler bien plus dangereux qu’il ne le pensait…

Jusqu’à présent, les adaptations ciné ou TV des oeuvres de Stephen King n’ont pas toujours été de grandes réussites, ni les séries initiées par JJ Abrams. La lecture du pavé de King par Abrams a convaincu ce dernier de l’adapter sous le format d’une mini-série de 8 épisodes. Passé le postulat de départ dur à encaisser, un professeur découvrant dans la réserve d’un resto un portail vers le passé (en 1960 précisément), la série se montre tellement efficace qu’elle emporte toutes les réticences. La direction artistique est impeccable et l’idée selon laquelle le passé n’est pas prêt à se laisser modifier fait son effet! Quant à l’interprétation de James Franco, elle finit de faire de cette série une vraie bonne surprise!

TECHNIQUE:

4

C’est du tout bon!

BONUS:

1.5

Un making of d’une quinzaine de minutes donnant la parole à Abrams et King ne manque pas d’intérêt!

VERDICT:

4

Une vraie bonne surprise que cette série!

Disponible en DVD (29.99 euros) et bluray (34.99 euros) chez Warner


Publicités

Critique Bluray: Jackie

61K9Q--wMiL._SL1000_.jpg

Réalisation Pablo Larraín
Scénario Noah Oppenheim (en)
Acteurs principaux
Sociétés de production Jackie Productions
Wild Bunch
Fabula
LD Entertainment
Protozoa Pictures
Why Not Productions
Pays d’origine Drapeau du Chili Chili
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de la France France
Genre biopic
Durée 95 minutes
Sortie 1er février 2017


LE FILM:

4.5

22 Novembre 1963 : John F. Kennedy, 35ème président des États-Unis, vient d’être assassiné à Dallas. Confrontée à la violence de son deuil, sa veuve, Jacqueline Bouvier Kennedy, First Lady admirée pour son élégance et sa culture, tente d’en surmonter le traumatisme, décidée à mettre en lumière l’héritage politique du président et à célébrer l’homme qu’il fut.

Quelques semaines à peine après son biopic en guise de jeu de chat de la souris de Pablo Neruda, le Chilien Pablo Larrain s’attaque à une autre figure de l’Histoire, celle de Jackie Kennedy! Toujours pas un biopic traditionnel mais « Jackie » se concentre sur les quelques jours qui ont suivi l’assassinat de JFK où l’on découvre la femme qu’était Jackie Kennedy, à la fois fragile, dévastée mais combative, notamment lorsqu’elle se bat pour offrir les obsèques que son mari mérite. En fil rouge, le film est ponctué de l’entretien que la first Lady donna à un journaliste. Plus qu’un biopic ou un hommage, le film de Larrain constitue une brillante réflexion sur l’image, à partir d’un personnage que l’on ne connaîtra vraiment jamais autrement que par ses apparitions médiatiques. Si le film est si réussi, c’est évidemment aussi grâce à l’éblouissante prestation de Natalie Portman qui trouve là son plus grand rôle!

TECHNIQUE:

4.5

Rien à dire, c’est parfait!

BONUS:

3.5

Outre une multitude de petites featurettes sans grand intérêt, on trouve une excellente interview de Natalie Portman par Didier Allouch!

VERDICT:

4.5

L’un des grands films de 2017!

Disponible en DVD et bluray (19.99 euros) chez France TV Distribution dès le 7 juin

Critique Bluray: le Canardeur

819mo-afb+L._SL1500_

  • Date de sortie :
    04 septembre 1974
  • Réalisé par :
    Michael Cimino
  • Avec :
    Clint EastwoodJeff BridgesGeorge Kennedy
  • Durée :
    1h54min
  • Pays de production :
    américain
  • Année de production :  1973
  • Titre original : THUNDERBOLT AND LIGHTFOOT
  • Distributeur :
    ARTISTES ASSOCIES

LE FILM:

4

Un voleur et un jeune aventurier font équipe pour récupérer le magot d’une précédente casse. Tous les moyens pour y parvenir sont admis, y compris l’usage d’un canon antichar ! La première réalisation de Michael Cimino.

Scénariste sur Magnum Force, Michael Cimino eut tout loisir de convaincre Clint Eastwood de jouer dans son premier film, le Canardeur. Certes inférieur à ses chefs d’oeuvre, Voyage au bout de l’enfer ou la Porte du Paradis, le Canardeur vaut pour son originalité, naviguant entre le buddy movie, le polar ou le film de hold-up, le tout mâtiné d’un certain humour. Niveau interprétation, Eastwood est excellent et moins monolithique qu’à l’habitude et Jeff Bridges tient la dragée haute à la star!

TECHNIQUE:

4

Une copie très propre magré un léger grain avec une VO très claire!

BONUS:

4

Outre la bande-annonce, on trouve un document dans lequel Cimino revient sur la genèse du film ainsi qu’une analyse du film par Jean Douchet.

VERDICT:

4

Les premiers pas réussis d’un grand cinéaste!

Disponible en bluray (19.99 euros) chez Carlotta films

CRITIQUE DVD: L’ANGE DES MAUDITS

81P059V-42L._SL1500_

  • Réalisé par :  Fritz LANG
  • Avec : Marlène DIETRICH , Mel Ferrer , Arthur Kennedy …
  • Durée :
    1h25min
  • Pays de production :
     Etats-Unis
  • Année de production :  1951
  • Titre original : RANCHO NOTORIOUS
  • Distributeur :
    RKO RADIO/1986 : ARCHEO/2005 : FILMS SANS FRONTIERES

LE FILM: 9/10

Wyoming, 1870. La fiancée de Vern Haskell (Arthur Kennedy) est tuée et violée au cours d un hold-up. Vern part à la recherche du meurtrier avec comme seul indice un nom : « Coup de chance ». Au cours de son enquête, il découvre qu il s agit d un ranch où la légendaire Altar Keane (Marlene Dietrich), ancienne chanteuse de saloon, abrite des hors-la-loi en fuite en échange d une partie de leurs gains. Apprenant que l acolyte d Altar, Frenchy Fairmont (Mel Ferrer), est en prison, Vern organise son évasion et rejoint avec lui « Coup de chance », où il va pouvoir accomplir sa vengeance…

ange-des-maudits-01-g

Si la carrière de Fritz Lang n’a compté que trois westerns, genre dans lequel le cinéaste est loin d’être le meilleur, l’Ange des Maudits est clairement son meilleur. Se déroulant principalement en intérieur, l’Ange des Maudits tient finalement plus du film noir que du western. Le personnage principal, Vern, en quête de l’assassin de sa femme,va plonger dans un nid de serpents composé des pires racailles et l’issue ne peut qu’être sanglante. Si le film est si passionnant, c’est surtout grâce à ses personnages qui oscillent sans cesse entre le bien et le mal, notamment Altar keane, interprétée par la glaciale Marlène Dietrich, qui n’est pas sans rappeler le personnage de femme à poigne de Johnny Guitare. On retrouve avec plaisir Mel Ferrer ou Jack Elam, la tronche du western US!

TECHNIQUE: 8/10

Une belle copie sans défaut majeur!

BONUS: 0/10

Rien du tout!

VERDICT: 9/10

Un western crépusculaire à posséder absolument!

Disponible en DVD (13 euros) chez Films Sans Frontieres

CRITIQUE BLU-RAY: PARKLAND

71kEkDHikTL__SL1500_

  • Réalisé par :
    Peter Landesman
  • Avec :
    James Badge Dale, Zac Efron, Marcia Gay Harden…
  • Durée :
    1h34min
  • Pays de production :
    Etats-Unis
  • Année de production :  2013
  • Titre original : Parkland
  • Distributeur :Metropolitan

LE FILM: 6/10

22 novembre 1963, 12 h 38. C’est un patient peu ordinaire qui arrive en urgence au Parkland Memorial Hospital de Dallas. Il s’agit du président John F. Kennedy, sur qui on vient de tirer alors qu’il traversait Dealey Plaza, acclamé par la foule. Tandis que la nouvelle se répand dans le monde, une page méconnue de l’histoire s’écrit dans cet hôpital qui n’était pas préparé à affronter cet événement. Autour du corps, les questions et les émotions s’accumulent. La pression monte. Proches, anonymes, officiels, tous vont être confrontés à une prise de conscience et à des décisions qui changeront leur vie à jamais…

Si le JFK d’Oliver Stone s’attachait à démonter la thèse officielle de l’assassinat du Président par Lee Harvey Oswald, Parkland n’offre aucun regard critique sur les faits. Le réalisateur Peter Landesman propose plutôt un exercice de style assez brillant à travers lequel il nous permet de suivre l’assassinat par l’intermédiaire des principaux protagonistes: Zapruder, le témoin qui a tout filmé, le médecin qui a tenté de sauver Kennedy, Jackie Kennedy, les membres des services secrets et même Oswald et sa famille! Si l’aspect très immersif du procédé est assez séduisant, Landesman ne nous apprend rien, laissant entrevoir certes un certain talent mais générant une sacrée frustration!

Retrouvez d’autres films par là et la catégorie meilleur film 2014 sur Cinétrafic!

TECHNIQUE: 9/10

Très belle copie dont les seuls défauts proviennent  naturellement des images d’archive.

BONUS: 4/10

Quelques scènes coupées et c’est tout!

VERDICT: 6/10

Un document historique fidèle à défaut d’un récit passionnant!

Disponible en DVD (19.99 euros) et bluray (24.99 euros) chez Metropolitan Vidéo

CRITIQUE DVD: SMASH HIS CAMERA

Le 7 décembre prochain, chez Wild Side Video, sortira en DVD l’excellent documentaire « Smash his camera »!

LE FILM:

Traquée par l’appareil photo de Ron Galella, Jackie Kennedy donna à ses gardes du corps l’ordre de détruire son appareil photo – « Smash his camera ! ».

Ce documentaire retrace la carrière fulgurante du célèbre photographe, considéré comme le père des paparazzi. Si son talent n’a pas toujours été apprécié de ses « victimes » (Marlon Brando lui a cassé 5 dents !), ses photos, aujourd’hui exposées au MoMA ou à la Tate Gallery sont, elles, entrées dans la légende !

Avec ce documentaire Leon Gast, à qui l’on doit l’excellent documentaire sur Mohamed Ali, « When we were kings »(Oscar du meilleur documentaire!), nous fait découvrir la vie d’un drôle de personnage, Ron Galella. Celui-ci aura passé toute sa vie à traquer les stars pour en faire la meilleure photo possible. Tout Hollywood le connaissait, l’obligeant parfois à se grimer pour pouvoir approcher ses proies mais le plus passionnant dans ce documentaire est cette fascination de Galella pour l’une d’entre elles, Jackie Kennedy, qui le fit condamner plusieurs fois. Bien que détesté par ses victimes, ses photos ont fait sa fortune et le plus amusant est que rien ne semble pouvoir le faire prendre sa retraite!

Côté technique, rien à dire, c’est parfait! A noter que le film est en VOST.

LES BONUS:

Outre une galerie photos, une sélections de 7 scènes coupées très intéressantes. Dommage que l’on ait pas eu quelques mots du réalisateur sur son film…

VERDICT:

Pour les amateurs de documentaires, ce DVD est indispensable!