Critique: Alliés

203752.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Titre original Allied
Réalisation Robert Zemeckis
Scénario Steven Knight
Sociétés de production GK Films
New Regency Pictures
Paramount Pictures
20th Century Fox
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre drame
Durée 124 minutes
Sortie 23 novembre 2016

Casablanca 1942.  Au service du contre-espionnage allié, l’agent Max Vatan rencontre la résistante française Marianne Beauséjour lors d’une mission à haut risque. C’est le début d’une relation passionnée. Ils se marient et entament une nouvelle vie à Londres. Quelques mois plus tard, Max est informé par les services secrets britanniques que Marianne pourrait être une espionne allemande. Il a 72 heures pour découvrir la vérité sur celle qu’il aime.

Depuis qu’il en a eu terminé avec sa série de films d’animations avec « le Drôle de Noël de Scrooge », Zemeckis semble avoir, avec « Flight », « The Walk » et maintenant « Alliés », décidé de revenir à un Cinéma plus adulte. Après un début surprenant, avec notamment le drôle d’accent québecois de Brad Pitt et une photo parfois déstabilisante, qu’on aurait aimé moins « numérique », la magie opère. La première partie du film nous montre l’opération menée par deux espions, Max Vatan et Marianne Beauséjour, obligés de « jouer » un couple. Dans la seconde partie, la plus passionnante et la plus réussie, le couple est devenu un « vrai » couple et Marianne est suspectée d’être une espionne allemande. Max va alors tenter de savoir si le jeu de rôles perpétuel a aussi touché son couple. Suspense hitchcockien très bien mené, « Alliés » possède aussi ce cachet du grand Cinéma hollywoodien classique que l’on aime et Marion Cotillard continue de faire taire ses détracteurs; son rôle plein de mystère et de nuances est fait pour elle. Zemeckis s’offre même quelques grands moments de mise en scène, comme cette scène d’amour dans une voiture en pleine tempête de sable et prouve qu’il est plus qu’un faiseur mais un maître!

4.5

 

Publicités

Critique Bluray: Agents très spéciaux

81Dj1DMCTiL._SL1500_

Titre original The Man from UNCLE
Réalisation Guy Ritchie
Scénario Guy Ritchie
Lionel Wigram
Acteurs principaux
Sociétés de production Warner Bros.
RatPac-Dune Entertainment
Davis Entertainment
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Espionnage
Durée 116 minutes
Sortie 16 septembre 2015

LE FILM:

4

Au coeur des années 60, en pleine guerre froide, les agents Napoleon Solo (CIA) et Illya Kuryakin KGB) sont contraints de laisser de côté leur antagonisme ancestral pour s’engager dans une mission conjointe : mettre hors d’état de nuire une organisation criminelle internationale. Ils n’ont qu’une piste : le contact de la fille d’un scientifique allemand porté disparu.

Après quelques polars vitaminés et deux « Sherlock Holmes » très clipesques, l’Anglais Guy Ritchie adapte une célèbre série des années 60, « The man from UNCLE » ou « des agents très spéciaux » en VF. Pas franchement convaincu par Ritchie jusque là, l’appréhension à l’idée de cette énième adaptation de série TV était élevée! La surprise est donc d’autant plus grande. S’il on est ici devant un blockbuster, Ritchie reste assez sage et évite l’action tendance épileptique pour nous offrir un petit bijou vintage bourré d’humour et d’une classe folle. Si l’on pense souvent au Soderbergh d’Ocean’s 11, on n’est pas surpris d’apprendre qu’il travaillait sur le projet à ses débuts! Le trio d’interprètes Cavill/Hammer/Vikander est plein de charme et la BO parsemé de tubes 60’s apporte une touche de fun bienvenue. Dans le genre, « Agents très spéciaux » est finalement largement supérieur à de nombreux Bond!

TECHNIQUE:

5

Un must!

BONUS:

4

On trouve ici un making of de 45 mins décliné en plusieurs modules sur les costumes et décors, les motos, le casting, etc… Un peu promo mais sympathique!

VERDICT:

4

Un film d’espionnage fun et vintage!

Disponible en DVD (19.99 euros) et bluray (24.99 euros) chez Warner Bros dès le 3 février

Critique bluray: Kingsman, Services Secrets

71DGUaV9FBL._SL1500_

  • Date de sortie :
    18 février 2015
  • Réalisé par :
    Matthew Vaughn
  • Avec :
    Colin Firth, Samuel L. Jackson, Mark Strong…
  • Durée :
    2h8min
  • Pays de production :
    Etats-Unis
  • Année de production :  2014
  • Titre original : Kingsman : The Secret Service
  • Distributeur :
    20th Century Fox

LE FILM:

4

 

La vie d’Eggsy, jeune délinquant insolent, bascule le jour où Harry Hart, espion au flegme britannique, lui propose d’intégrer au péril de sa vie le programme de recrutement de l’agence de renseignements ultraconfidentielle KINGSMAN. Ensemble, parviendront-ils à contrer le complot machiavélique orchestré par Richmond Valentine, milliardaire excentrique et génie de la technologie ?

Cinquième long métrage de Matthew Vaughn après, entre autres, « Kick Ass » et « X-Men le commencement », « Kingsman » est une comédie d’action ultra-référencée! On pense forcément à James Bond, mais aussi à Tarantino avec notamment une méchante aux prothèses de jambes tranchantes! Le réalisateur ne recule à travers ses scènes d’action devant aucun excès, parfois à la limite du too-much ! Les têtes explosent, les bastons sont survitaminées avec des alternances de ralentis et d’accélérés et l’église devient le décor d’un vrai massacre! Amusant et surtout très original!

TECHNIQUE:

5

 

Un must!

BONUS:

4

 

Outre bandes annonces et galeries photos, on trouve un excellent making of d’une heure trente!

VERDICT:

4

 

Un film d’action jubilatoire!

Disponible en DVD (19.99 euros) et bluray (24.99 euros) chez Fox

 

MISSION G (2009)

Walt Disney Studios Motion Pictures France

Le gouvernement a mis au point un programme classé secret défense qui forme des animaux à devenir de parfaits espions. Armés des tous derniers gadgets de haute technologie, des cochons d’Inde hyper entraînés découvrent que le destin du monde est entre leurs pattes. La Mission-G est constituée de Darwin, le chef d’équipe, déterminé à remplir sa mission coûte que coûte, Blaster, expert en armement et amateur de tout ce qui est extrême, et Juarez, une pro des arts martiaux sexy. L’équipe compte aussi une mouche experte en reconnaissance, Mooch, et une taupe, Speckles, spécialiste en informatique.

Et oui, quand on est parent, il faut savoir se dévouer et regarder ce genre de productions, parfois dans la douleur, d’autres avec un certain plaisir. Ici, nous sommes dans le second cas de figure. Le film tient les promesses que l’affiche laissait envisager. Il s’agit bien d’un film Disney, avec son anthropomorphisme légendaire qui concerne cette fois une troupe de cochons d’Inde, des hamsters ou encore une taupe. Mais le film porte sans aucun doute la patte des productions Bruckeimer (Armageddon, Bad Boys…) avec un rythme échevelé, des scènes d’action apocalyptiques agrémentées d’un montage ultra rapide.

Au niveau de l’enfant, pas de problème, l’intrigue est simple à comprendre, les personnages attachants, le film est rempli d’humour (un peu pipi caca parfois mais ça ne fait pas de mal!). Bref, un bon moment à passer en famille!