CRITIQUE: GOOD MORNING ENGLAND (2009)

StudioCanal

1964, le jeune Carl, après s’être fait renvoyer du lycée, est sommé par sa mère de rejoindre le bateau de son parrain Quentin en pleine mer du Nord. A un détail près que ce bateau sert de refuge à Radio Rock, radio pirate la plus célèvre d’Angleterre, et à ses DJ’s, tous plus cinglés les uns que les autres. Les autorités britanniques, et son Premier Ministre pisse-vinaigre , cherchent un moyen de faire taire définitivement cette radio qui fait danser la moitié du royaume.

Si vous voulez hurler de rire, passez votre chemin, mais si vous voulez être emporté pendant 2 h 15 par une joyeuse clique obsédée par la musique, vous êtes au bon endroit. C’est original, enlevé, rythmé et superbement interprété . On connaissait Philipp Seymour Hoffman, Rhys Ifans (le copain affreusement laid de Hugh Grant dans Coup de foudre à Notting Hill) que l’on ne présente plus. On découvre les autres, tous excellents; à noter l’hilarante prestation de Kenneth Brannagh dans le rôle du ministre ultra coincé qui lache des jurons inédits (« Ass! ») au comble de son énervement.Pour son deuxième film (love actually), Richard Curtis livre donc une belle comédie sur les années 60 et l’amour de la musique qui fait plaisir quand on a vu l’immonde « Mamma Mia »! Rockn’Roll!!!

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s